NFL – Divisional Round (2021) : Rodgers et les Packers prêts à dominer la NFC ?

par 6 minutes de lecture
par 6 minutes de lecture
Enlever la pub

Les Green Bay Packers vont enfin faire leur entrée dans ces playoffs NFL 2021 face à un adversaire qu’Aaron Rodgers n’a jamais battu en playoffs dans sa carrière, les San Francisco 49ers. Des Niners qui ont montré un visage très intéressant face aux Cowboys notamment grâce à une défense ultra solide et une attaque polyvalente. Suffisant pour stopper le MVP 2020 dans son antre du Lambeau Field ?

Une bague en guise de dernière danse ?

Les Packers vont entrer en lice dans ces playoffs avec le statut de leader de la NFC. Un statut qui a conféré à la franchise une semaine de repos supplémentaire et surtout l’avantage du terrain pour ces playoffs.

Toujours emmenés par leur star, triple MVP, Aaron Rodgers, les Packers visent haut cette saison. L’objectif pour le quarterback est clair : remporter un second trophée Lombardi, onze années après le premier glané.

Auteur d’une nouvelle saison phénoménale, le quarterback est en lice pour un nouveau trophée de MVP et sera le point de lancement des offensives de Green Bay ce week-end. Avec un corps de receveurs honorable sans être exceptionnel, Rodgers a accompli des miracles notamment grâce à l’autre star de cette attaque : Davante Adams.

Le receveur sort d’une saison record avec 1 553 yards cumulés et 11 touchdowns marqués, Adams a prouvé qu’il était l’un des meilleurs de la ligue. Autour des deux joueurs, Aaron Jones est le pilier du jeu de courses de la franchise bien soutenu par le travail plus en puissance d’A.J. Dillon.

Mais cette équipe ne se résume qu’à une attaque efficace. La défense a aussi effectué un très bon travail cette saison se classant neuvième au nombre de yards accordés à ses adversaires.

Une défense qui avait été à la peine face aux Buccaneers la saison passée, coûtant l’élimination à la franchise. Cette année, grâce à un groupe homogène et à l’éclosion du linebacker De’Vondre Campbell, cette escouade a su combler les absences de Za’Darius Smith ou encore Jaire Alexander à certains moments de la saison.

Malgré tout, cette équipe des Packers possèdent des points faibles à commencer par sa dépendance à son quarterback. On l’a vu en ouverture de la saison régulière face aux Saints, dans un mauvais jour de Rodgers c’est toute l’équipe qui sombre. Face à une équipe des Niners qui s’est montrée très forte en pass rush face aux Cowboys, la ligne offensive de Green Bay devra être au niveau.

Les Packers vont aussi faire face à une équipe très spéciale pour eux en playoffs. Jamais battue par Aaron Rodgers, San Francisco fait figure d’épouvantail pour le quarterback. Saura-t-il trouver la formule comme il l’avait fait en saison régulière ?

San Francisco, solidité et efficacité

Face aux Packers, c’est une franchise en plein momentum qui va se dresser. Après une fin de saison à quatre victoires et cinq défaites, les 49ers sont parvenus à aller s’imposer du côté de Dallas éliminant au passage l’un des favoris des bookmakers.

Et on peut dire que San Francisco a mis la manière pour passer ce premier tour de playoffs. Grâce à un excellent travail de la défense et à un pass rush qui a mis Dak Prescott au tapis à cinq reprises, la franchise a complètement fait déjouer ces Cowboys. Et ça malgré l’absence de Nick Bosa durant la moitié de la rencontre.

Mais la défense n’a pas été la seule réussite pour la franchise puisque l’attaque a parfaitement joué son rôle en marquant 23 points grâce notamment à un jeu de courses à 169 yards emmené par Elijah Mitchell et Deebo Samuel.

Un Deebo Samuel qui incarne la polyvalence de cette équipe, capable de courir, de passer et de défendre de la même manière, c’est à dire bien !

Seul point d’interrogation du côté du poste de quarterback où l’on a vu un Jimmy Garoppolo lancer à 64% pour 172 yards mais sans connecter de touchdown. Il a plutôt lancé une interception à la place. Le quarterback a été bon par moments et plus discret à d’autres. Un problème ? Pas nécessairement tant que la défense fait son travail et que la course performe.

Si l’on cherche d’autres points faibles, il est tout de même difficile d’en trouver à cette franchise. Reste qu’elle avait perdu face aux Packers en semaine 3 sur un dernier drive victorieux d’Aaron Rodgers, une défaite à un moment où la franchise n’affichait pas son niveau de jeu actuel.

Alors est ce que les Niners peuvent réitérer leur run de 2019 et éliminer les Packers pour aller au Super Bowl ? Pas impossible, mais il faudra une grande équipe dans tous les secteurs du jeu pour aller gagner dans le Wisconsin. La météo pourrait aussi se mêler à la fête obligeant les Californiens à jouer par -17°C…

Green Bay Packers – San Francisco 49ers

Dimanche 23 janvier à 2h15. Lambeau Field. BeIn Sports / NFL Game Pass.

Green Bay Packers (13-4)

Quarterback : Aaron Rodgers

16 matchs, 4 115 yards à la passe (68,9% de passes complétées), 37 touchdowns, 4 interceptions

Attaque : 4 315 yards à la passe, 39 touchdowns, 7 interceptions ; 1 900 yards à la course, 13 touchdowns

Défense : 3 724 yards concédés à la passe, 31 touchdowns, 18 interceptions ; 1 855 yards concédés à la course, 13 touchdowns

Incertains : Marquez Valdes-Scantling, David Bakhtiari, Za’Darius Smith, Jaire Alexander,

Absents : Malik Taylor, Elgton Jenkins, Kylin Hill, Whitney Mercilus, Ty Summers, Chauncey Rivers, Randy Ramsey

Les cinq derniers matchs : D – V – V – V – V

Entraîneur : Matt LaFleur

San Francisco 49ers (10-7)

Quarterback : Jimmy Garoppolo

15 matchs, 3 810 yards à la passe (68,3% de passes complétées), 20 touchdowns, 12 interceptions

Attaque : 4 221 yards à la passe, 26 touchdowns, 14 interceptions ; 2 166 yards à la course, 22 touchdowns

Défense : 3 510 yards concédés à la passe, 25 touchdowns, 9 interceptions ; 1 760 yards concédés à la course, 17 touchdowns

Incertains : Nick Bosa, Jordan Willis, Ambry Thomas, Tarvarius Moore

Absents : Mohamed Sanu, Richie James, Justin Skule, Javon Kinlaw, Dee Ford, Tavon Wilson, Jason Verrett, Trenton Cannon

Les cinq derniers matchs : V – V – D – V – V

Entraîneur : Kyle Shanahan

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires