Les New York Giants répondent à la plainte de Brian Flores

par 2 minutes de lecture
giants
par 2 minutes de lecture
Enlever la pub

Après la plainte déposé par Brian Flores pour discrimination raciale contre plusieurs franchises NFL, les New York Giants ont décidé de répondre par l’intermédiaire d’un communiqué.

Flores accuse en effet, les Giants de l’avoir convoqué à un entretien qualifié d’imposture par l’entraineur. Il soutient que les Giants avaient déjà pris leur décision pour le poste et que sa venue n’était là que pour répondre à la règle Rooney, obligeant les clubs à interviewer des personnes issus de minorités.

Du côté des Giants, la position est plutôt simple en disant que Flores faisait partie des candidats mais qu’il n’était pas le meilleur choix.

« Nous sommes satisfaits et confiants du processus qui a abouti à l’embauche de Brian Daboll. Nous avons interviewé un groupe impressionnant et diversifié de candidats. Le fait est que Brian Flores était dans la conversation pour être notre entraîneur-chef jusqu’à la dernière heure. En fin de compte, nous avons embauché la personne que nous estimions la plus qualifiée pour être notre prochain entraîneur-chef. »

Avec Flores, Leslie Frazier et Patrick Graham ont aussi été interviewés et sont eux aussi deux entraineurs noirs. Flores a indiqué dans sa plainte que malgré leurs entretiens, ils n’étaient pas considéré comme de vraies solutions.

Cette histoire promet de créer un séisme en NFL et aux Etats-Unis. Depuis plusieurs années, plusieurs personnes en NFL avaient déjà évoqué ce sujet des discriminations envers les entraineurs noirs, notamment avec le cas d’Eric Bieniemy, coordinateur offensif des Chiefs, et qui ne s’est toujours pas vu offrir un poste d’entraineur malgré ses excellents résultats.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires