Les Cowboys de Dallas éteignent les Giants 40 à 0

par 3 minutes de lecture
Cowboys
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Les Dallas Cowboys se sont distingués en écrasant les New York Giants 40-0 lors du « Sunday Night Football » en ouverture de leur saison.

Ce qui s’annonçait comme une bataille très serrée s’est transformé en une démonstration de prouesses défensives et de résistance offensive.

La défense de Dallas : Le MVP de la soirée

Il est rare qu’une défense vole la vedette, surtout dans un match qui met en scène deux unités offensives de premier plan. C’est pourtant ce qu’ont fait les Cowboys. À la fin du premier quart-temps, Dallas menait déjà de 19 points. La défense et les équipes spéciales de Dallas étaient en pleine action, inscrivant des touchdowns qui ont gardé les fans des Giants silencieux et anxieux.

Plusieurs actions marquantes ont permis d’illustrer le scénario de la soirée.

Juanyeh Thomas, le safety de deuxième année, a réalisé un blocage décisif sur une tentative de field goal des Giants. Mais le véritable coup de maître a été l’interception de DaRon Bland, qu’il a convertie en touchdown, faisant trembler le MetLife Stadium.

Les Giants ont tenté de réagir, mais chaque tentative s’est heurtée à la résistance inflexible de la ligne défensive de Dallas, avec des stars comme Stephon Gilmore, Micah Parsons et DeMarcus Lawrence qui se sont révélées trop redoutables pour l’attaque new-yorkaise.

Pour Dak Prescott, il s’agit ici d’ne 11è victoire de rang face aux Giants, rejoignant ainsi Patrick Mahomes pour la plus longue série de victoire sur un même adversaire.

Les difficultés offensives des Giants se poursuivent

Les attentes étaient élevées pour l’attaque des Giants cette saison, avec une série d’ajouts comme Darren Waller et Parris Campbell. L’objectif était clair : devenir une unité offensive plus explosive et plus dynamique. Les premiers signes du camp d’entraînement suggèrent qu’ils sont sur la bonne voie. Pourtant, la vision que les Giants avaient de leur attaque a semblé s’effondrer sous les lumières du Sunday Night Football.

Le premier drive a montré un certain potentiel, mais un cafouillage suivi d’une tentative de field goal bloquée ont donné le ton pour le reste du match. Le quarterback Daniel Jones s’est retrouvé sous une pression constante, ce qui lui a valu d’être sacké sept fois au cours du match. Il termine avec seulement 104 yards à 15/28 à la passe. La soirée a été difficile pour la ligne offensive qui, malgré quelques ajustements à l’intersaison, s’est montrée vulnérable face à l’implacable défense de Dallas.

Les Cowboys deviennent la première équipe de l’histoire à réaliser un blanchissage de 40 points sur une équipe qui a fait les playoffs l’an passé pour ouvrir une saison selon Opta Stats

Dans un match qui restera dans les mémoires pour la maîtrise défensive des Cowboys, les Giants chercheront à se ressaisir et à résoudre leurs problèmes offensifs. Tandis que l’équipe de Dallas se réjouit d’une victoire qui démontre son potentiel pour la saison, les Giants retournent à leur planche à dessin, cherchant des réponses et espérant rallumer leur étincelle offensive.

 

Credit: Ed Mulholland-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires