La défense des Baltimore Ravens domine les Chargers 20 à 10

par 4 minutes de lecture
Baltimore Ravens
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Dans un match défensif, les Baltimore Ravens s’imposent logiquement 20 à 10 contre les Los Angeles Chargers, au Sofi Stadium de Los Angeles, grâce à une défense digne des plus grandes années 2000 et 2012.

 

Justin Herbert

Mandatory Credit: Gary A. Vasquez-USA TODAY Sports

 

Dans le match entre les Baltimore Ravens et les Chargers, la défense des Ravens est intraitable et permet à son équipe de gagner.  

 

Roquin Smith et Patrick Queen, Kyle Van Noy les trois linebacker stars des Baltimore Ravens maltraitent l’attaque des Chargers. 

 

Justin Herbert, le quarterback des Los Angeles Chargers est sacker, plaqué pour perte, à trois reprises pour 24 yards de perdu.

La défense des Chargers parvient, pour sa part, à deux reprises, à sacker Lamar Jackson pour 13 yards de perdus seulement.

La différence se fait dans l’agressivité des linebackers des Baltimore Ravens, joueurs de second rideau défensif, qui par les blitz appelés, des jeux où les linebackers montent sur le quarterback et le porteur de balle, mettent la pression sur l’attaque des Chargers. En effet, les plaquages pour perte sont nombreux et Justin Herbert est touché à neuf reprises.

La ligne offensive des Chargers est dominée par la puissance des joueurs de première ligne défensive des Ravens, les plaqueurs de défense comme Michael Pierce, les defensive tackle. Lorsque l’on ajoute à cette ligne, le surnombre créé par les linebackers, l’attaque n’est plus en mesure de protéger le quarterback, les coureurs, les running back, et les play action, les feintes de courses.

De ce fait, il reste à l’attaque des Los Angeles Chargers que le jeu de passe pour essayer d’avancer.  

 

Justin Herbert et l’attaque des Los Angeles Chargers perdent des ballons décisifs.

Les Chargers, sous la pression de la défense des Baltimore Ravens, perdent trois ballons, des fumbles de Keenan Allen, le wide receiver, receveur écarté, Austin Ekeler, le coureur et Justin Herbert. Ces trois pertes de balles sont valorisées par seulement deux coups de pieds à trois points, field goal, de Justin Tucker, un moindre mal.

L’attaque des Chargers est continuellement mise sous pression par les défenseurs des Baltimore Ravens Le seul touchdown de Los Angeles est basé par une course de Justin Herbert de 35 yards, un fait rare dans la carrière du joueur pour être noté, il court moins de 60 fois par saison en moyenne.

De son côté, l’attaque des Baltimore Ravens commence à évoluer.

Lamar Jackson

Mandatory Credit: Gary A. Vasquez-USA TODAY Sports

Lamar Jackson continue à faire évoluer son jeu par John Harbaugh, l’entraîneur des Baltimore Ravens.

Le quarterback star des Baltimore Ravens continue à faire évoluer son jeu vers plus de passes. Keaton Mitchell, le rookie, joueur de première année et fils d’Antony Mitchell vainqueur avec les Baltimore Ravens du 35éme Super Bowl en 2000, est un vrai coureur. De ce fait, l’entraîneur demande au quarterback de centrer son jeu sur plus de passes.

Il fait 32 passes pour 18 attrapés pour 177 yards et un touchdown. En fin de match, il reprend ses habitudes de courir, 11 courses pour 37 yards. Il est le quarterback qui a atteint la barre des 5 000 yards à la course le plus rapidement de l’histoire.

Maintenant, qu’il possède une bonne escouade de receveurs, dont la star Odell Beckham JrZay Flowers auteur des deux touchdowns des Baltimore Ravens, un à la course et une réception et enfin Isaiah Likely qui pour sa part capte quatre ballons pour 40 yards.

Ce changement de jeu plus tourné vers les passes plutôt que les courses en première option, fait de Lamar Jackson, MVP 2019, un candidat légitime au titre de MVP de cette année.

 

Baltimore Ravens

Credit: Gary A. Vasquez-USA TODAY Sports

Avec cette victoire, les Baltimore Ravens prennent la tête de la conférence américaine, AFC, avec un bilan de 9 victoires pour 3 défaites avant leur semaine de repos.

À l’exception des Los Angeles Rams, seule équipe avec un bilan négatif, les quatres derniers matchs de la saison régulière sont contre les Jaguars, les 49ers, les Dolphins et enfin les Steelers pour finir. Les confrontations directes face à de potentiels adversaires en playoffs de l’AFC, voire au Super Bowl pour 49ers, détermineront la réelle valeur des Baltimore Ravens.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires