Larry Legault, entraineur des Black Panthers : « Notre groupe est serein et investi »

par 6 minutes de lecture
larry legault black panthers
par 6 minutes de lecture
The Free Agent a donné la parole à l’entraineur des Black Panthers de Thonon-les-Bains, Larry Legault, avant la rencontre qui les opposera au Flash de La Courneuve à l’occasion du quart de finale de Central European Football League.

Larry Legault est une figure emblématique du championnat Elite et de l’équipe de France. Tout d’abord, entraineur des Argonautes d’Aix-en-Provence de 1990 à 1994 avec qui il remporte trois titres de champion de France, il rejoint les Black Panthers en 2005. Le coach y passera dix ans ramenant deux titres de champions de France (2013 & 2014) et une EFAF Cup en 2013. Revenu au club cette saison après un passage par les Seahawks de Genève, Larry Legault nous parle de la saison en cours et de son groupe.

The Free Agent : Bonjour Larry Legault, pour commencer pouvez-vous nous dire quelles évolutions vous avez constaté au sein du championnat de France entre vos débuts dans les années 90 et aujourd’hui ?

Larry Legault : Je dirais que la première évolution a été l’arrivée de quarterbacks imports à partir de 1992. Avant cela nous ne pouvions pas en recruter. Cela a vraiment aidé le championnat à progresser au niveau de la qualité du jeu et a permis aux autres de joueurs de progresser à leurs côtés, en particulier les receveurs et les defensive back.

Ensuite je dirais que j’ai constaté une évolution au niveau du jeu et des styles de jeu mis en place. On voit des styles qui ont tendance à être le miroir de certaines choses que l’on retrouve en Amérique du Nord. L’accès à l’information, aux matchs, aux vidéos étant facile dorénavant, cela a amené les coachs à s’en inspirer de plus en plus. Cela a aussi rendu le jeu plus ouvert et plus athlétique.

TFA : Votre équipe des Black Panthers a été basculé dans la conférence A (Nord). Est ce que cela a changé quelque chose pour vous ?

L. L. : Très honnêtement ce n’est pas un changement important. Quoiqu’il arrive de par notre situation géographique, tous les déplacements sont importants. Mais je ne peux pas dire que ça change quoi que ce soit sur le plan physique.

TFA : Vous comptez sept victoires pour une seule défaite cette saison et êtes toujours en course en CEFL. Est-ce la saison que vous envisagiez ?

L. L. : Vous savez on ne prévoit rien en tant que coach. On se dit toujours « On aimerait que… » mais au final on ne peut rien prévoir. On fait en sorte que l’équipe soit dans les meilleures conditions possibles et c’est le cas actuellement, l’équipe va bien. On a progressé tout au long de la saison et nous tentons de tout faire pour jouer notre meilleur football quand ça comptera le plus, c’est à dire en playoffs.

TFA : Vous affrontez ce week-end le Flash contre qui vous avez perdu en ouverture de la saison (35 à 0). Comment analysez-vous la rencontre à venir ?

L. L. : Nous ne pensons plus au premier match. On les considère et les regarde pour l’équipe qu’ils sont aujourd’hui c’est à dire la meilleure équipe du championnat avec la meilleure attaque et la meilleure défense. Ils n’ont connu aucun passage à vide pour le moment et on sait que ce sera un gros challenge. Mais notre objectif est de produire le meilleur football possible, de maitriser notre jeu et de tenter de les faire déjouer grâce à ça. Je pense que ce sera un bon match. Nous devons juste jouer à notre niveau.

TFA : Quelles équipes voyez-vous comme vos grandes rivales pour la fin de saison ?

L. L. : Nous ne regardons pas vraiment qui pourrait être un rival. Nous prenons les obstacles un par un sans faire de projections. Notre place est assuré en playoffs mais tant que notre adversaire n’est pas défini (Ours ou Argonautes), nous ne nous projetons pas. Nous y allons étape par étape.

Larry Legault à l’époque de l’équipe de France

TFA : Les Black Panthers sont actuellement tenants du titre national, est-ce que l’objectif cette saison est justement le titre ?

L. L. : À l’intérieur du club nous ne parlons pas d’objectifs. Pour moi, dire « tenants du titre » s’applique à un boxeur mais pas à une équipe de football. Le club a remporté le championnat 2019 mais aujourd’hui c’est un nouveau groupe qui ne pense pas à cela. Notre seul objectif est de tenter de gagner chaque match et de venir sur le terrain avec cet état d’esprit.

TFA : Selon vous, quelle est la force de votre groupe ?

L. L. : Je dirais tout d’abord que nous avons quelques excellents éléments individuels. Ensuite collectivement notre groupe est serein et investi. Je ne pourrais pas en demander plus à mes joueurs en matière d’investissement. Et c’est un facteur déterminant.

TFA : En ce qui concerne vos joueurs, nous avons relevé une statistique amusante : votre quarterback Brett Hunchak n’a toujours pas été intercepté en championnat en 149 passes tentées. A-t-il un secret ?

L. L. : Il y a forcément un petit élément de chance dans tout ça mais qui est largement dominé par des prises de décisions judicieuses. Brett n’est pas un quarterback qui prend de gros risques. Il gère l’attaque comme nous l’aimons et est idéal pour la conservation du ballon.

TFA : Concernant la défense, pouvez-vous nous parler de la bonne saison du linebacker Benjamin Mulindahabi ?

L. L. : Benjamin a effectué une progression fulgurante. C’est un joueur qui possède déjà toutes les qualités physiques pour jouer au poste de linebacker. Ensuite, il a un certain goût pour le jeu physique et rugueux. Il s’applique beaucoup à améliorer sa connaissance du jeu et il va continuer à progresser. C’est un joueur qui possède une grosse marge de progression.

TFA : Dernière question, en matière de préparation de quoi vous inspirez-vous ?

L. L. : Pour la préparation de l’équipe je possède un staff vraiment très bon. Nous avons notamment un préparateur physique qui joue avec nous et un préparateur mentale qui travaille avec nous. Ensuite, d’un point de vue tactique et technique, un coach se doit de rester à jour et de regarder ce qui se pratique. On est forcément influencer par l’Amérique du Nord (NFL, NCAA et CFL) mais il faut être judicieux dans ce que l’on emprunte. Il faut mettre un filtre et ne garder que ce qui est pertinent et applicable à notre niveau de jeu.

Larry Legault et les Black Panthers seront sur les terrains de football ce samedi 14 mai à 18h00. Les Black Panthers accueilleront le Flash de La Courneuve dans leur enceinte du stade Joseph Moynat avec en jeu une place en demie finale de la CEFL.

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires