Josh McDaniels : être meilleur à la passe pour gagner

par 2 minutes de lecture
josh mcdaniels
par 2 minutes de lecture
Enlever la pub

Au cœur de leurs problèmes, une attaque qui semble s’essouffler, avec des questions sur les décisions du coach Josh McDaniels et les performances sur le terrain, en particulier au poste de quarterback.

Lorsque les Raiders ont annoncé l’embauche de Josh McDaniels, cela a été perçu comme une mesure visant à renforcer une attaque qui avait montré des signes prometteurs. McDaniels, réputé pour son état d’esprit offensif, était censé provoquer une résurgence, mais la récente défaite contre Détroit a révélé les failles du système qu’il a tenté de mettre en place.

Après le match, un McDaniels candide a admis les limites de son jeu de passe. « Pas assez bon », a-t-il déclaré, soulignant la nécessité d’améliorer leur attaque aérienne s’ils veulent remporter des victoires.

Mais qu’est-ce qui se cache derrière ces problèmes ?

L’énigme du quarterback

Jimmy Garoppolo, le quarterback des Raiders, fait l’objet de toutes les attentions. Avec neuf interceptions, le record de la NFL, malgré deux matchs manqués, sa fiabilité est remise en question. Pour ne rien arranger, une autre interception a été lancée lors du match crucial de lundi soir.

Cependant, McDaniels semble être dans l’embarras. Interrogé sur la possibilité d’écarter Garoppolo au profit du remplaçant Aidan O’Connell, il a préféré rester discret. Mais la question reste entière : Le poste de Garoppolo est-il menacé ?

Outre Garoppolo, les autres quarterbacks des Raiders ont également lancé leur lot d’interceptions. Avec neuf pour Garoppolo, deux pour O’Connell et deux autres pour Brian Hoyer pendant l’absence de Garoppolo pour cause de blessure, l’image d’une équipe qui n’arrive pas à passer correctement le ballon est bien sombre.

McDaniels a été clair dans son évaluation des interceptions : « Nous ne pouvons pas gagner si nous perdons le ballon ».

Pourtant, les interceptions ne sont pas le seul fait du quarterback. Les pannes de protection, les erreurs de communication sur les itinéraires, les lancers et les réceptions imparfaits sont autant de facteurs qui contribuent au problème.

 

Credit: Lon Horwedel-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires