Golden Richards, ex-Cowboys, décède à 73 ans

par 2 minutes de lecture
Golden Richards
par 2 minutes de lecture
Enlever la pub

Golden Richards est décédé vendredi de défaillance cardiaque congestive à son domicile de Murray, à l’âge de 73 ans.

Son neveu, Lance Richards, a partagé la nouvelle de son décès

Joueur prometteur à l’Université Brigham Young (BYU) puis ensuite receveur en NFL, Golden Richards avait une capacité remarquable à changer le cours d’un jeu avec sa vitesse et son agilité. Il était une réelle menace de jeu profond que les adversaires redoutaient.

Sa carrière, qui s’étend sur sept saisons avec des équipes comme les Dallas Cowboys, les Chicago Bears et les Denver Broncos, a été soulignée par sa performance exceptionnelle lors du Super Bowl de 1978. La réception de touchdown de 29 yards de Richards de la part du fullback Robert Newhouse a été un moment clé qui a sécurisé la victoire des Cowboys et leur deuxième titre de champion.

L’histoire de Golden Richards, cependant, transcende ses exploits sur le terrain.

Les défis auxquels il a été confronté après avoir raccroché ses crampons, y compris des problèmes de santé et une bataille contre la toxicomanie, dressent le portrait d’un homme menant une bataille très différente loin des foules en délire. Sa lutte et son triomphe éventuel sur la dépendance, restant sobre lors de sa dernière décennie, reflètent sa force intérieure et sa détermination.

De plus, la bataille de Golden Richards contre la maladie de Parkinson, diagnostiquée en 2011, et le tribut physique pris par sa carrière de footballeur, y compris de multiples commotions cérébrales, soulignent les risques pris chaque dimanche par les joueurs sur le terrain.

Il termine sa carrière avec 122 réceptions pour 2 136 yards et 17 TDs avant que des blessures ne le poussent à prendre sa retraite en 1980.

Credit Photo : Herb Weitman-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires