Flashback : première victoire au Super Bowl pour Tom Brady

par 4 minutes de lectureCommentaires 2
brady
par 4 minutes de lectureCommentaires 2
Enlever la pub

Pour ce nouvel épisode de Flashback, nous revenons au 3 février 2002, une date qui restera dans l’histoire de la NFL. Ce jour-là, le Super Bowl oppose les Patriots aux Rams pour ce qui sera le point de départ de la légende du quarterback de New England : Tom Brady

Un inconnu au Super Bowl

Ce Super Bowl n’est pas en cette année là qu’un regroupement de joueurs talentueux. Il compte parmi tous ces acteurs du jeu, deux parcours totalement incroyables qui font partie des plus belles histoires de la NFL : celles de Kurt Warner et Tom Brady.

Et c’est l’histoire de ce dernier qui nous intéresse en ce 3 février. Tom Brady sort de l’Université du Michigan après une carrière universitaire honorable mais pas transcendante. C’est un quarterback fiable mais il n’est pas considéré comme un top prospect et espère de son côté être sélectionné au deuxième et troisième tour.

Il sera drafté au sixième tour (199ème) par les Patriots alors qu’il se voyait déjà finir commercial dans les assurances. Sa première saison est plutôt calme puisqu’il ne fait qu’une seule apparition pour trois petites passes tentées. Mais c’est lors de cette saison 2001 que tout va basculer. Lors de la deuxième journée, Drew Bledsoe, le quarterback titulaire de New England, se blesse sur un plaquage reçu après une course et cède sa place à Brady pour le début de la belle histoire.

Brady, quarterback inconnu dans la ligue, va alors mener l’équipe jusqu’en playoffs totalisant 2 843 yards, 18 touchdowns et 12 interceptions sur la saison. La franchise termine avec onze victoires et cinq défaites et remporte l’AFC Est d’un rien. L’équipe construite par Bill Belichick est solide défensivement autour de joueurs comme Ty Law, seul hall of famer de cette franchise en attendant Brady, Richard Seymour, Mike Vrabel ou Lawyer Milloy.

Avec ce roster, Brady se présente en playoffs et frôle l’élimination face aux Raiders dans un match dantesque sous la neige. Sauvés par la « tuck rule », les Patriots éliminent Oakland et battent ensuite les Steelers en finale de conférence 24-17 pour se présenter au Super Bowl.

Face à eux, Saint Louis a dominé la ligue dans la continuité de son titre conquis deux ans auparavant. Derrière Warner, on retrouve « The Greatest Show on Turf » soit l’attaque la plus dingue jamais vue. Marshall Faulk à la course, Torry Holt, Isaac Bruce en receveurs, pour une équipe qui termine avec 14 victoires, deux défaites et une moyenne de plus de 31 points marqués par match. Époustouflant !

Belichick – Brady, un duo pour l’histoire

La rencontre entre les deux équipes débute sur un ton plutôt tranquille. À la fin du premier quart temps, seuls les Rams ont réussi à débloquer leur compteur via un coup de pied. Pour le reste rien à signaler jusqu’au second quart temps. Un deuxième quart temps qui voit les Patriots inscrire deux touchdowns après un pick-6 de Ty Law et un touchdown de David Patten sur une passe de Tom Brady.

La seconde mi-temps se joue elle aussi sur le même rythme que la première et il faut attendre la fin de la rencontre pour voir un peu de folie. Warner et les Rams sonnent la charge et vont revenir dans un match où ils sont menés 17 à 3. C’est le quarterback himself et Ricky Proehl vont permettre à la franchise d’inscrire deux touchdowns décisifs en fin de rencontre. Egalité parfaite 17-17 et à une minute 30 de la fin du match !

Les Patriots n’ayant plus de temps morts, on s’attend à les voir aller en prolongations. Mais Tom Brady va forcer son destin et débuter l’écriture de sa légende. Et son coach le sait :

« Avec un quarterback comme Brady, aller chercher la victoire n’était pas dangereux, car il n’allait pas faire d’erreur. »

L’équipe remonte le terrain sous la houlette du quarterback et c’est Adam Vinatieri qui convertit le field goal victorieux à 48 yards des poteaux. Il donne la victoire sur le fil 20-17 aux Patriots qui exultent. Brady termine à 16 sur 27 et 145 yards pour un touchdown entrant dans l’histoire avec ce Super Bowl, lui qui pensait ne jamais avoir sa chance dans cette équipe. Une victoire qui sera le ciment de sa carrière et de tous ses accomplissements avec Bill Belichick. Le coach racontera plus tard :

« Il est venu me voir à l’hôtel, quatre heures après le match et m’a demandé s’il pouvait manquer le vol de retour de l’équipe et aller plutôt à Walt Disney… Je lui ai dit ‘Bien sur ! Combien de fois dans sa vie on gagne un Super Bowl !' »

Si Belichick avait su à ce moment là…

Enlever la pub

Commentaires

guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires