Flashback : naissance de Peyton Manning, quarterback mythique

par 4 minutes de lecture
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Dans notre série Flashback, nous revenons sur les grandes dates de l’histoire du sport américain et aujourd’hui nous nous intéressons à la vie de Peyton Manning, quarterback emblématique de ce début de siècle naît un 24 mars.

Surdoué dès le plus jeune âge

Né en 1976, Peyton Manning est le fils d’Archie Manning, ex-numéro 2 de la draft 1971 et quarterback emblématique des New Orleans Saints dans les années 70. Dans la lignée de son père, le jeune Peyton s’oriente naturellement dès le plus jeune âge vers le football avec pour ambition de faire au moins aussi bien que son père.

Surdoué, il impressionne dès ses débuts pour le lycée de Isidore Newman School où il établit un record de 34 victoires pour seulement cinq défaites. Il devient par la même occasion l’un des prospects les plus courtisés par les universités du pays recevant plus d’une soixantaine d’offres.

Peyton Manning choisit finalement de rejoindre l’université du Tennessee jouant pour les Volunteers. Il y explose établissant les records du nombre de yards (11 201), yards sur une saison (3 819), yards sur un match (523), touchdowns lancés (89), touchdowns lancés sur une saison (36), passes complétées (863), passes complétées sur une saison (287). De ces sept records, cinq appartiennent toujours à Peyton Manning.

Ces performances attirent bien évidemment l’œil de tous les recruteurs en NFL qui situent le jeune quarterback comme le top prospect pour la draft 1998.

Un talent confirmé en NFL

Sélectionné en tant que premier choix de la draft par les Indianapolis Colts, Manning est attendu comme le messie par une franchise qui n’a pas vu le Super Bowl depuis 1970. S’imposant comme l’un des quarterbacks les plus efficaces de la ligue grâce notamment à son duo avec Marvin Harrison, il remporte deux trophées de MVP de la saison régulière.

Il lui faudra cependant attendre huit saisons avant de pouvoir enfin goûter au Super Bowl avec Indianapolis en 2006. Après avoir éliminé la bête noire, New England, Manning remporte son premier Super Bowl en carrière en battant en finale les Chicago Bears dans un match où il lance pour 247 yards et un touchdown lui permettant d’être désigné MVP.

Après sa victoire au Super Bowl, Manning poursuit ses performances enchainant avec deux nouveaux trophées de MVP de la saison et retournant au Super Bowl lors de la saison 2009. Un Super Bowl perdu face à un autre talent de la ligue, Drew Brees et ses New Orleans Saints.

Une dernière danse avec les Broncos

Suite à cette défaite, il passe deux saisons encore avec les Colts qui le laissent filer à Denver en 2012 alors que le club pense qu’il est plutôt sur la fin de sa carrière. Mais tel un phœnix, Peyton Manning renait, remportant un cinquième trophée de MVP et portant les Broncos à deux reprises jusqu’au Super Bowl.

Une première fois lors de la saison 2013 avec à la clé une défaite face aux Seattle Seahawks de Russell Wilson et la Legion of Boom. La seconde fois sera la bonne lors de la saison 2015 avec un Manning de presque 40 ans qui remporte son second Super Bowl face aux Carolina Panthers écrivant un peu plus sa légende.

Peyton Manning prend sa retraite dans la foulée quittant la NFL avec une foule de records dont notamment ceux du plus de yards lancés sur une saison (5 477) et du nombre de touchdowns lancés sur une saison (55).

Peyton Manning reste à ce jour l’un des quarterbacks les plus prolifiques et impressionnants de par sa capacité à accumuler les yards et les touchdowns. Véritable légende, il aura marqué la ligue aussi par sa « seconde vie » avec les Broncos et sa victoire lors du Super Bowl 50.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires