Finale D2 : entretien avec Philippe Barlier, président des Pionniers de Tours

par 5 minutes de lecture
par 5 minutes de lecture

The Free Agent suit les phases finales du football américain en France avec les playoffs de D1 mais aussi ceux de D2 qui vont voir s’affronter en finale les Pionniers de Tours et les Dauphins de Nice.

Nous rencontrons les acteurs de cette finale qui sera diffusée sur nos chaînes Twitch et Youtube. La vidéo de l’entretien est disponible en fin d’article. Sixième volet :

philippe barlier

 

TFA : Aujourd’hui, on est avec le président des Pionniers de Tours, Philippe Barlier. Bonjour à toi et peux-tu nous parler de la saison de tes gars ?

Philippe Barlier : Bonjour, et bien, ils sont complètement dans la ligne que l’on s’était fixée en début de saison. C’est à dire qu’il fallait continuer sur la performance d’avant Covid, parce qu’on était déjà préparé à faire une belle saison à ce moment là. Bravo aux gars et au coaching staff qui n’ont rien lâché pendant la période d’interruption pour revenir encore plus fort cette année.

Ils ont fait un boulot monstrueux de préparation avec trois entraînements par semaine, deux séances vidéo plus la salle (de musculation). Chapeau à eux et c’est l’apothéose d’arriver en finale.

TFA : L’objectif étant la montée, ces playoffs et cette finale ont-ils été tendus?

Philippe Barlier : Une préparation de finale c’est toujours tendu, mais c’est surtout du côté du bureau qu’on assume cette tension-là. On leur a dit de prendre du plaisir sur le prochain match.

Mine de rien, cette finale va opposer les deux clubs qui étaient très bien partis avant Covid. La nature fait bien les choses. Bravo aux Dauphins de Nice pour leur parcours.

 

TFA : Vous accueillez cette finale à domicile, comment vous le préparez en coulisses?

Philippe Barlier : On prévoit plein de choses bien évidemment. On remercie fortement la ville de Tours qui nous accompagne pour cette préparation. On change nos habitudes en changeant de lieu déjà.

On va passer du synthétique à l’herbe mais dans un écrin qui va nous permettre d’accueillir jusqu’à 4000 personnes. On va pouvoir faire connaître notre sport au plus grand nombre sur la ville de Tours et dans la région. On se délocalise au stade Tonnelé, l’antre du rugby dans notre ville. L’avantage est surtout la tribune. On prend le risque de changer de surface car l’enjeu en vaut la chandelle.

TFA : Au niveau de la montée en Elite, comment les choses se mettent en place en coulisses?

Philippe Barlier : On s’était déjà projeté sur une montée depuis quelques années car cela faisait partie de nos ambitions. Maintenant que la montée est actée, on peut passer à l’étape d’après.

Il faut se donner les moyens d’être à la hauteur de la D1 et de s’y maintenir. La ville de Tours nous a bien entendu au niveau des infrastructures et il y a plein de choses qui se préparent.

 

TFA : Et niveau sportif, comment cela se prépare?

Philippe Barlier : Je fais totalement confiance à notre coaching staff sur ce sujet. C’est quelque chose qu’on leur délègue. je sais qu’ils travaillent donc les choses vont s’annoncer au fur et à mesure. Pour l’instant, on prépare la finale. On fera les choses dans l’ordre.

TFA : Donc l’objectif sera le maintien?

Philippe Barlier : Bien sûr. Au-delà du maintien, il faudra faire bonne figure. On veut également continuer de structurer le club sur nos sections jeunes, féminines, en flag, en cheerleading. Il faut profiter de cet élan pour donner un souffle supplémentaire à notre club.

TFA : Justement, présente nous les différentes sections des Pionniers.

Philippe Barlier : Aujourd’hui, nous sommes 532 adhérents au club répartis en trois disciplines (football, flag, cheerleading). En football, nous avons les séniors, les u19, les u16. Nous allons ouvrir une section u14 à la rentrée car il y a de la demande.

Tout cela est encadré par Abed Belkhous, le directeur technique (retrouvez son interview ici) et Bryan Billy. En flag football, ils ont performé cette année en accédant à la finale D1 donc on a la possibilité de développer encore cette spécialité en sportif et en loisirs, sport pour tous.

Par exemple, hier, on a accueilli une trentaine de jeunes en situation défavorisée pour les remettre sur le circuit du sport. C’est un programme labellisé sport pour tous. cette action fait partie de notre image et de nos ambitions pour s’ancrer sur le territoire. On veut réaliser de plus en plus d’actions locales.

La dernière section est le cheerleading. C’est une section très dynamique qui avant Covid était à 40 adhérents. Le Covid a fait du mal à cette section mais on repart comme avant désormais.

TFA : Merci beaucoup et bonne chance pour dimanche.

Philippe Barlier : Merci à vous. A dimanche.

 

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires