Fantasy Football : Entretien exclusif avec Benjamin Bernard, journaliste et commentateur pour beIN Sports

par 6 minutes de lecture
par 6 minutes de lecture

Cette semaine nous avons le plaisir de parler Fantasy Football avec Benjamin Bernard, journaliste et commentateur pour beIN Sports. Benjamin nous fait un retour sur son expérience de joueur et nous délivre quelques conseils.

The Free Agent : Bonjour Benjamin et merci d’avoir répondu favorablement à l’invitation de The Free Agent. Depuis quand joues-tu au Fantasy Football et qu’est ce qui t’a amené à ce jeu ?

Benjamin Bernard : Je dirais que ma première expérience Fantasy Football remonte à 2009 ou 2010. On avait monté une ligue avec des potes de Canal+, Infosport et Sport+ à l’époque. Dans les historiques de cette Fantasy qui existe toujours, il y a Peter Anderson, Thomas Villechaize, Jeff Dearman, Clément Cotentin, Nicolas Allix etc.

T.F.A : Avec qui joues-tu ? Avez-vous créé une petite ligue au sein de la Team Foot US de beIN Sports ?

B.B : J’ai eu 2 équipes dans 2 ligues pendant très longtemps, mais je n’en ai plus qu’une seule aujourd’hui, celle dont j’ai parlé juste avant. Ma ligue historique avec des potes de mes débuts dans ce milieu plus quelques autres qui nous ont rejoint en cours de route comme Antonin Toty, Amadou Keita, Lionel Buton, Stéphane Genti. Il y a donc au final quelques personnes qui font partie, ou ont fait partie de la Team Foot US de beIN là-dedans. L’autre équipe, que j’ai gardé pendant 7 ou 8 ans, était dans une ligue avec justement tous les consultants NFL de beIN (Philippe, Lolo, Marco) et Samyr Hamoudi, mais j’ai fini par arrêter par manque de temps et perte de motivation due à des « problèmes » internes entre des joueurs. La Fantasy est un jeu et doit le rester avant tout, je trouvais que ce n’était plus le cas dans cette ligue-là.

T.F.A : Quel type de manager es-tu ? As-tu une stratégie prédéfinie pour la construction de ton équipe ou arrives-tu plutôt à la draft en mode freestyle ?

B.B : Si je réponds « Loser Magnifique » ça marche ? La Fantasy, c’est un jeu, mais ça reste sérieux dans l’approche pour nous ! A base de tableaux Excel et de longues heures de préparation pour la draft. Evidemment, rien ne se passe jamais comme prévu, comme en vrai, mais on essaie toujours d’arriver au jour J avec un plan en tête. D’autant plus que nous avons des keepers donc il faut savoir se préparer et axer sa stratégie autour de ces joueurs-là pour renforcer les points forts et combler les faiblesses !

T.F.A : As-tu un joueur favori que tu tentes d’avoir dans ton équipe chaque année ?

B.B : S’il y a un joueur encore en activité que j’ai très souvent eu, c’est bien sûr Matthew Stafford, #chouchou ! Je le mets en avant plus qu’un autre car je ne l’ai presque jamais gardé en keeper et je l’ai donc drafté très souvent. Ceux que l’on conserve d’une annnée sur l’autre, c’est différent car il n’y a pas de concurrence pour les avoir. J’ai par exemple gardé Calvin Johnson jusqu’au bout. Oui, forcément, j’ai presque toujours au moins un joueur des Lions dans mon roster, ce qui, au final, est purement affectif car ça ne fait pas gagner…

T.F.A : Plutôt running back ou wide receiver au premier tour de draft?

B.B : Running back sans hésitation ! Trouver un running back qui porte le ballon plus de 20 fois par match, qui ne se retrouve pas à partager les ballons tous les dimanches comme ça se fait de plus en plus, c’est beaucoup plus dur qu’un receveur. Et un bon running back fera quasiment toujours plus de points sur l’ensemble de la saison qu’un bon receveur en moyenne. Ce n’est pas un hasard d’ailleurs si c’est le poste que l’on retrouve le plus dans le Top 10 des projections chaque saison, que ce soit chez ESPN, Yahoo, NFL…

T.F.A : Au final, tes équipes ont-elles du succès ? Quelques trophées à ton actif ?

B.B : Comme je l’ai dit : « Loser Magnifique ». En gros, je n’ai jamais su franchir la dernière marche… Depuis que notre ligue existe, j’ai fait les playoffs tous les ans, je me demande d’ailleurs si je ne suis pas le seul dans ce cas ou pas loin, mais aucun titre malheureusement. Lions spirit ! Il me semble avoir perdu 2 ou 3 fois en finale, et sinon je saute très souvent au premier tour des playoffs avec des blessures en cascade de joueurs clés quand arrive la postseason. Je suis un peu du genre poissard ou chat noir, c’est comme ça ! J’ai notamment une année en tête ou je roule sur la saison régulière, meilleur bilan de loin, meilleur total de points et arrivé en playoffs, il me manque 2 ou 3 énormes joueurs et les autres sous performent dès le first round, direction la porte !

T.F.A : As-tu des conseils à nous donner pour cette nouvelle saison ? Y-a-t-il des joueurs que tu sens bien ?

G.G : Have fun, encore, toujours. Ça reste la base de la Fantasy. Une bonne dose de trash talk, des potes, et un petit surplus de kiff quand on regarde les matches en espérant que ses joueurs cartonnent ! Il est encore un peu tôt pour vraiment donner des tips sur des sleepers ou des breakout players. Il va falloir attendre les camps et la finalisation des rosters. Même le meilleur des joueurs est tributaire de ce qu’il a autour de lui, du coach, du game plan.

T.F.A : Peux-tu nous parler un peu de ton actualité ? Beaucoup de baseball en ce moment, de retour avec la NFL en septembre ?

B.B : C’est ça, pour le moment et depuis la fin de la Ligue 2, on est 100% focus MLB avec la saison régulière et le All Star qui arrive vite. Ensuite, la NFL reviendra rapidement aussi. J’espère qu’on aura le retour du Hard Knocks* qui nous occuperait déjà bien au mois d’août avant le début de la saison régulière en septembre.

*Interview réalisée avant l’annonce du Hard Knocks consacré aux Cowboys

T.F.A : Dernière question, tes favoris pour le Super Bowl LVI ?

B.B : Dans la NFC, on ne peut pas écarter les Bucs et Brady pour un repeat. J’espère aussi que les Rams seront au rendez-vous, ça voudrait dire que Matthew a enfin un shot au Graal. Dans l’AFC, comme pour Tampa, il va falloir évidemment compter sur les Chiefs et Patrick. Au-delà de Kansas City, j’ai hâte de voir Josh Allen et les Bills, voir s’ils auront appris de leurs quelques erreurs et s’ils peuvent encore être plus forts, pareil pour Mayfield et les Browns. D’un point de vue global, je vois beaucoup plus de contenders potentiels en AFC qu’en NFC.

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires