Doug Pederson, l’homme de la situation pour les Jaguars

par 4 minutes de lecture
Pederson
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

De retour sur le bord de touche d’une franchise NFL depuis cette année, Doug Pederson a déjà changé la franchise des Jaguars qui s’apprête à relever un immense défi face à Kansas City pour le divisional round ce samedi.

Après une saison catastrophique avec Urban Meyer l’an passé à 3 victoires et 14 défaites conclue par une 4e et dernière place de leur division AFC Sud, on a décidé du côté de Jacksonville de faire appel à Doug Pederson. Deux années de suite en tant que pire équipe avec donc le 1er choix de draft à la clé, il fallait le coach vainqueur du Superbowl 2018 avec Philadelphie pour encadrer tout cela.

Doug Pederson convient parfaitement à cette équipe pour plusieurs raisons. D’abord, son expérience et sa connaissance du jeu ne souffrent d’aucune contestation. Ensuite, parce qu’il a déjà connu ce genre de situation à Philadelphie, puisqu’à l’issue de la saison 2016, les Eagles étaient derniers de leur division. L’année suivante, il a terminé premier de sa division et de la conférence Nationale avec un bilan de 13 victoires et 3 défaites et une victoire au Superbowl ensuite.

Et justement, cette année-là, il faisait avec un jeune QB du nom de Carson Wentz draftél’année précédente au 2e choix qu’il a emmené très haut, malgré la blessure de Wentz sur la fin de saison qui a vu Nick Foles gagner le Superbowl pour les Eagles. Doug Pederson a donc déjà l’expérience nécessaire pour tirer Trevor Lawrence vers le haut et sortir le meilleur du jeune QB des Jaguars. 

« Le plus important pour moi était qu’ils apprennent à me connaître. Vraiment, pas juste en tant qu’entraîneur-chef, mais juste en tant qu’homme. Evidemment dans le rôle d’entraîneur-chef aussi, mais juste pour voir comment ils pouvaient gagner ma confiance. Je voulais être ouvert, honnête et transparent avec eux. Vous commencez lentement à gagner leur confiance. Au fur et à mesure que nous y sommes arrivés, je pense que c’est à ce moment-là que leur tension s’est peut-être un peu atténuée, et ils sont devenus plus à l’aise avec l’homme que je suis et que j’étais à l’époque et cela ne fait que se construire peu à peu. Ça se construit à partir de là. »

Doug Pederson.

Un homme avec le goût du risque…payant

Pederson a également eu l’occasion de prouver la semaine dernière tout son opportunisme et son panache en tentant une conversion à 2 points très osée alors qu’une transformation à 1 point permettait aux Jaguars d’égaliser en cas de coup de pied à 3 points. Une transformation payante puisqu’elle a été convertie, avant de tenter en toute fin de match une 4e tentative et 1 yard à gagner au lieu de tenter un field goal qui aurait pu donner la victoire à son équipe. Résultat des courses 4e tentative convertie aussi et largement, ce qui a surpris les Chargers, avant de tenter le field goal de plus près pour assurer une victoire historique et un retour inimaginable.

Cette victoire 31 – 30 sur les Los Angeles Chargers le week-end dernier en wild card donne l’opportunité à Jacksonville de jouer un match pour le divisional round à Kansas City face aux Chiefs têtes de série numéro 1. Après un gros coup réalisé, il en faudra un encore plus grand pour sortir la bande à Mahomes, ce qui serait un sacré exploit.

« Nous sommes dans cette position en ce moment en grande partie grâce à lui. Grâce aussi aux gars que nous avons amenés à l’intersaison, mais aussi juste grâce au type d’ambiance qu’il nous apporte. »

Josh Allen, linebackers des Jaguars. 

Une chose est sûre, il faudra tout le panache du monde pour Pederson et les Jaguars avec de la réussite, mais il faudra aussi être plus juste dans les choix pour Trevor Lawrence qui a été intercepté 4 fois la semaine dernière. Tout en étant capable de mettre de la pression sur Patrick Mahomes pour empêcher le numéro 15 des Chiefs de jouer. C’est dire la grandeur de la tâche qui attend Doug Pederson et les Jaguars. Lui qui pourrait (tout comme Mike McCarthy avec Dallas) devenir le seul coach de l’histoire de la NFL à gagner le Superbowl avec deux équipes différentes. 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires