Des Bengals en totale maîtrise

par 4 minutes de lecture
Ja'Marr Chase
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Il n’y a tout simplement pas eu match hier soir tant les Bengals de Cincinnati ont dominé des Bills bien trop tristes et peu inspirés hier soir. Que ça soit en défense ou en attaque, Cincinnati a été impeccable et il y a des raisons à ça. Les voici.

Une météo loin d’être gênante

« La neige n’a pas affecté le jeu, il a neigé tout le match. Ce n’est pas comme si c’était du vent ou de la pluie. On est confiant, peu importe la météo »

Voici les premiers mots de Joe Burrow en conférence de presse d’après match avec de la musique en fond qui provenait des vestiaires des Bengals. Le quarterback de Cincinnati n’en a que faire de la météo et son équipe l’a très bien montré. Les quatre premiers drive du match se sont conclu par 2 touchdowns et deux stops défensifs. Les Bengals avaient clairement annoncé la couleur dans un match qui allait se transformer en match à sens unique.

Un match maîtrisé de bout en bout

C’est très simple, les Bengals ont marqué lors de chaque quart temps. Preuve que les systèmes de jeu ont parfaitement fonctionné et qu’ils ont pris un ascendant psychologique sur leur adversaire du soir qui était en cruel panne d’inspiration.

Joe Burrow a tout simplement été tranquille tout au long du match en envoyant des passes dans une poche extrêmement solide alors qu’il manquait du monde dans cette défense des Bengals. Il n’a pas été inquiété hier soir la preuve avec un seul sack subit. Pour le reste il a été énormément précis et très sûr de ce qu’il faisait alternant le jeu de courses et le jeu de passe. Il a toujours été sur la même longueur d’onde avec ses coéquipiers. Il termine le match avec 23 passes complétées sur 36 pour 242 yards et 2 touchdowns. Le tout, sans forcer.

Une attaque surpuissante

L’attaque a marché sur la défense des Bills à l’image d’un Joe Mixon qui avait du feu dans les jambes. Il n’hésitait pas à faire l’effort de plus au contact et de gagner des yards en plus afin d’aller chercher cette première tentative. Il a porté 20 fois le ballon pour 105 yards effectué et une moyenne de 5,3 yards gagnés par course. Une démonstration. Son compère Samaje Perine l’a bien suppléé quand cela était nécessaire.

Les receveurs ont bien participé à la fête également. Joe Burrow a très bien varié ses cibles et ce dès le premier drive où il vise 3 receveurs différents qui amène le premier touchdown de la rencontre. Ja’Marr Chase, Hayden Hurst et Samaje Perine finissent avec 5 réceptions chacun pour respectivement 61, 59 et 31 yards effectués. Les deux premiers cités ont inscrit un touchdown chacun. Tee Higgins a capté 3 ballons pour un total de 28 yards. Une attaque prolifique donc.

Une défense omniprésente

Malgré les absences, la défense des Bengals a clairement haussé son niveau de jeu. Ils ont annihilé toutes les courses adverses (63 yards à la course pour les Bills) et ont surtout gêné Josh Allen qui a eu pas mal de déchets à la passe avec seulement 24 passes complétées sur 42 tentatives. Le quarterback des Bills a dû sortir plus d’une fois de sa poche pour pouvoir effectué des passes. Le point d’orgue a été l’interception du cornerback Cam Taylor-Britt, après une passe du désespoir de Josh Allen en fin de partie.

DJ Reader et Trey Hendrickson ont dominé leurs vis-à-vis sur la ligne de scrimmage et n’ont pas été loin de pousser Allen à commettre un fumble.

Ils auront encaissé que 10 points ce qui représente le plus petit nombre de points inscrits par l’équipe adverse saison régulière et phases éliminatoires confondus.

Une soirée presque parfaite donc.

« Je pense qu’on est une meilleure équipe que l’année dernière ».

Joe Burrow et les Bengals de Cincinnati auront à cœur de battre les Chiefs de Kansas City pour un remake de la finale de la Conférence AFC 2022.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires