Derek Carr se veut optimiste malgré les difficultés l’an passé

par 6 minutes de lecture
par 6 minutes de lecture
Enlever la pub

NFL – Alors que les 32 équipes de la ligue poursuivent leur rentrée en cette semaine d’OTA, l’entraînement a repris en Louisiane. Le quarterback des Saints, Derek Carr, ne semble pas inquiet pour 2024.

 

Avec 3 878 yards, 25 touchdowns et 8 interceptions en 17 matchs la saison dernière, Derek Carr espérait mieux pour sa première année à la Nouvelle-Orléans qui venait de lui offrir un contrat tout frais de 150 millions de dollars américains sur 4 ans. Tombés à un match des Playoffs, il pense que cette saison lui a permis d’apprendre pour mieux repartir en 2024.

 

Un optimisme peut-être excessif après une saison ratée

 

« Non, non. J’ai été dans des équipes où c’était le cas [peu d’attentes pour la saison à venir] et c’était au final les meilleures équipes que j’ai eu. […] Tu essaies juste d’enchaîner les bons jours ensembles… c’est la partie excitante de ce métier, tu as toujours une autre chance. Peut-être pas à chaque fois, mais ce groupe aura une autre chance de faire ses preuves et dire ‘Voilà ce que sont les Saints cette année’ ».

Ce sont les mots du quarterback Derek Carr après ses premiers entraînements en 2024.

Dans un élan d’optimisme, il avançait également que son équipe « est tellement en avance par rapport à là où nous étions l’année dernière, juste en tant qu’équipe et en tant que groupe. »

Un élan d’optimisme peut-être excessif lorsque l’on regarde les derniers mois dans la Nouvelle-Orléans.

À commencer par la troisième campagne de Playoffs consécutive manquée par les Saints, mais aussi les prises de bec publiques entre Carr et certains de ses coéquipiers. La plus marquante d’entre elles restant celle avec Micheal Thomas, ancien receveur star de New Orleans désormais agent libre, qui n’a pas hésité à critiquer Carr sur ses réseaux sociaux.

On peut enfin mentionner la frustration chez les supporters des Saints, dont certains avaient revendus leurs places et hué l’attaque en fin de saison.

Mais tout cela ne semble pas inquiéter l’ancien Raider qui veut repartir sur de toutes nouvelles bases en 2024, notamment grâce au grand ménage effectué au niveau du staff offensif.

 

Les changements d’entraîneurs, pas un soucis pour Carr

 

Car c’est bien au niveau du staff des entraîneurs que New Orleans aura surtout passé son intersaison à travailler. Si les supporters attendaient peut-être du mouvement au niveau des joueurs, tous ces changements auront au moins le mérite de vouloir proposer autre chose en 2024. Un style de jeu éventuellement plus agressif et dynamique que ces quelques dernières saisons.

Et il y a des raisons pour espérer cela, puisque ce ne sont pas moins de six entraîneurs qui ont rallié la Louisiane dans le printemps. Nouveau coordinateur offensif, nouveaux entraîneurs des quarterbacks, receveurs, running backs et tight ends mais encore pour la ligne offensive, l’attaque des Saints a été complètement révolutionné pendant cet intersaison. Cela pourra-t-il alors perturber Carr et son attaque ?

Non selon le manager général, Mickey Loomis, « Ce sont des entraîneurs différents, mais, il y a beaucoup de croisements entre ces systèmes. Il y a beaucoup de choses avec lesquelles Derek [Carr] est familier. Il n’est pas un nouveau joueur, c’est un vétéran qui a été dans plusieurs attaques au cours des années. Il va s’adapter très vite, je suis confiant là-dessus. Et il y aura une familiarité avec ses coéquipiers qui n’existait pas l’année dernière. » déclarait-il en conférence de presse.

Pour Carr, « la partie cool de cette période est qu’on apprend ensemble. […] L’an dernier j’étais le gars qui apprenait tout ce qui était nouveau. J’essayais de rattraper mon retard pendant que tout le monde m’aidait. Mais la partie cool de la période actuelle et qu’on repart de zéro de nouveau. Je me sens plus comme un leader, avec ce rôle de coach maintenant. »

 

Klint Kubiak, le nouveau coordinateur offensif des Saints.  Mandatory Credit: Stephen Lew-USA TODAY Sports

Carr aurait notamment passé beaucoup de temps avec son nouveau coach des quarterbacks, Andrew Janocko, afin se fondre au mieux dans la nouvelle attaque que veut établir Klint Kubiak, le nouveau coordinateur offensif selon Katherine Terrell de ESPN.

« Je pense que ça a été plutôt bon. Il y a eu beaucoup de choses qui ont été dites sur ce qu’il a fait au cours de sa carrière et puis il y a les nouvelles choses que nous lui avons demandé de faire et qu’il a vraiment pris à cœur. » rapportait Andrew Janocko à propos de son début de relation avec Carr avant de poursuivre,

« C’est juste entraîner son jeu de jambes dans la façon que nous aimons dans notre attaque… s’entraîner sur ses progressions, comprendre notre nomenclature, la façon dont nous appelons les jeux. C’est juste un effort continuel pour rallier tout le monde ensemble. » finissait-il par déclarer.

Pour finir, Derek Carr affirmait « qu’on essaye d’en faire un petit peu plus de façon à ce que lorsque l’on retournera sur le terrain, nous pouvons rendre nos supporters fiers et qu’ils puissent être fiers de l’équipe de football qu’ils voient. Parce que l’an dernier ce n’était pas assez bon… donc on s’est concentré à s’assurer qu’on en fait plus, sans en parler, on fait juste le travail. »

 

Mandatory Credit: Gary A. Vasquez-USA TODAY Sports

Car le numéro 4 de la franchise championne en 2009 le sait pertinemment, toutes ces belles paroles ne vaudront plus rien si cela ne se traduit pas par des victoires à partir de Septembre.

 

En tout cas, tout l’organigramme offensif des Saints se veut pour le moment confiant. Au moins jusqu’au 8 Septembre et la première rencontre face aux Panthers.

 

© Jeffrey Becker-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires