La défense des 49ers les envoie en finale NFC

par 3 minutes de lecture
49ers
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Les San Francisco 49ers se sont qualifiés hier pour la deuxième finale NFC de suite après avoir battu les Cowboys 19 à 12 lors du Divisional Round. 

Robbie Gould a remporté la bataille des Kickers avec un nouveau match parfait à 4/4, portant son total à 29/29 en carrière en playoffs. Mais c’es avant tout la défense, une nouvelle fois, qui a poser de grosses difficultés aux Cowboys.

La défense des 49ers a offert un spectacle spectaculaire, n’accordant qu’un seul touchdown en première mi-temps contre les Cowboys. En seconde période, ils étaient imparables, en particulier dans les moments cruciaux. Ils ont arrêté Dallas sur trois jeux avec seulement trois minutes à jouer, aboutissant à un sack de Samson Ebukam. C’était la dernière chance des Cowboys de revenir à égalité.

Les 49ers ont également mis fin au dernier drive des Cowboys avec moins d’une minute à jouer, Jimmie Ward s’attaquant à Ezekiel Elliott lors du dernier jeu.

Les Cowboys n’ont réussi que 282 yards et 4,7 yards par jeu. Les 49ers ont également forcé le quart-arrière Dak Prescott, connu pour ses turnover, à effectuer deux autres interceptions : une à Michael Gallup et l’autre en double couverture à CeeDee Lamb. Il aurait pu aussi en avoir plus tant cette défense des 49ers démontre sa propension à forcer les erreur des QB adverses. Mais pour que les Cowboys gagnent, ils avaient besoin que Prescott donne le meilleur de lui-même. Il n’y est pas parvenu. Il a eu du mal à se connecter avec quelqu’un d’autre que Lamb. La perte de Tony Pollard en première mi-temps a également nui au jeu de course des Cowboys.

Découvrez l'App TFA ! Découvrez l'App TFA sur iOs ! Découvrez l'App TFA sur Android !

Le tournant du match : la réception de George Kittle

À cheval sur le 3ème et 4ème quart-temps, le drive conclu par Christian McCaffrey aura sans doute été le coup fatal porté aux Cowboys.

10 jeux, 91 yards et un touchdown donnant 7 points d’avance aux 49ers en tout début de 4ème quart. ET durant ce drive, George Kittle aura réalisé, le highlight de la soirée.

Les 49ers ont adopté une stratégie différente axée sur l’équilibre en attaque et ont profité de la fatigue des Cowboys après une courte semaine. L’un des acteurs clés de cette stratégie était Kittle, qui a non seulement contribué à l’attaque, mais a également obtenu une pénalité pour un holding qui a prolongé le drive.

Les 49ers avaient besoin d’une performance polyvalente pour perturber la défense agressive des Cowboys, et ils l’ont obtenue.

À présent, les yeux se tournent vers Philadelphie pour une finale NFC dimanche 29 janvier à 21h.

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires