Daniel Jones : ‘Je n’ai jamais été menacé…’

par 6 minutes de lecture
Daniel Jones
par 6 minutes de lecture
Enlever la pub

En pleine préparation de la nouvelle saison et participant aux OTA’s, le revenant de blessure, Daniel Jones, se montrait plus confiant que jamais sur la saison à venir.

Après une disparition des radars dès le milieu de la saison 2023 en raison de blessures, Daniel Jones participe, enfin, à des confrontations à 7 contre 7 cette semaine durant les OTA’s (Organized Team Activities) sans contact.

Interrogé ce jeudi en conférence de presse d’après entraînement par les journalistes et relayé par Kevin Patra de NFL.com sur sa présence face aux Vikings durant la 1ère semaine de la saison 2024, Daniel Jones leur répondit :

Découvrez l'App TFA ! Découvrez l'App TFA sur iOs ! Découvrez l'App TFA sur Android !

« Je n’ai aucun doute là dessus »

Pourtant, malgré ses certitudes et au delà des blessures, c’est bien le manque de confiance de l’ensemble du monde de la NFL qui pèse de plus en plus sur les fragiles épaules de l’ancien Quarterback de l’université de Duke.

Une réputation bien peu reluisante

Il n’est pas peu dire que Daniel Jones a bien eu du mal à faire l’unanimité depuis sa draft en 2019 en 6ème position. Position à la draft toujours un peu bâtarde pour s’orienter vers un Quarterback, la franchise de East Rutherford tentera tout de même le pari.

Découvrez l'App TFA ! Découvrez l'App TFA sur iOs ! Découvrez l'App TFA sur Android !

Sur le morphotype d’un célèbre Quarterback ayant fait les belles heures de la franchise de « Big Apple », Eli Manning ; le Board, de l’époque, misait sur l’éventuelle ressemblance dans le jeu et ses aptitudes pour retrouver les sommets du classement de NFC East.

Le numéro 8, temporaire selon son nouveau coéquipier Malik Nabers, a, une nouvelle fois, eu beaucoup de mal durant l’exercice 2023, comme d’ailleurs la plupart de ses années passées à New York sauf un exercice 2022 venu de nulle part qualifiant la franchise pour un tour en playoffs éphémère.

Il y eut les épisodes, aussi, d’un joueur se montrant peu à l’aise avec son corps et avec un manque de déterminations ; comme ce match contre les Eagles où ce dernier courait après être sorti de sa poche vers la End Zone et s’écroula ridiculement au bord des 15 yards avec l’impression d’un manque de coordination au niveau des jambes criant.

La porosité de sa ligne offensive depuis 4 ans ne l’a pas aidé dans son entreprise, le joueur passa son temps à gagner quelques secondes pour essayer vainement de lancer et de se sauver pour ne pas être frappé. Malgré tout, d’autres Quarterbacks comme De Vito et Taylor ont pris la relève et ont su avec un peu plus d’assurance faire avancer les chaînes et les 1st downs.

Laissant l’équipe à 1 victoire pour 4 défaites, Daniel Jones lança pour moins de 150 yards sur 3 de ses rencontres et, après son retour de blessure au cou, il lança moins de 10 passes sur 4 semaines pour de nouveau se blesser gravement au genou en semaine 9.

Finissant entre la 29ème et la 32ème place des Power Rankings de la plupart des médias télévisuels et écrits américains, le manque de respect ira jusqu’à être classé derrière des rookies n’ayant pas encore jouer une seule minute et un seul snap en NFL.

Se pose la question de l’aspect mental du joueur, est il vraiment taillé pour le niveau NFL sur toute une carrière ?

Son réel avenir chez les Giants

Lui, considère avoir toute la légitimité pour mener cette franchise vers les sommets, et, son agent a oeuvré dans ce sens lorsqu’il fût question d’aborder le sujet de sa prolongation de 5ème année qui se transformera en un contrat de 4 ans pour 160 millions de dollars (qui aurait un impact réellement sur 2 ans aux alentours de 80 millions).

Tournant autour d’une négociation entre franchises durant toute la dernière draft, les « insiders américains » s’attendaient, malgré ce contrat récemment signé, à ce que le management des « Big Blue » monte un échange avec d’autres pour convoiter les Quarterbacks de talent vers le 2ème et 3ème choix du 1er tour de cette année.

Il n’en fût rien et, Joe Schoen et Brian Daboll décidèrent de renforcer l’escouade de receveur avec Malik Nabers en choix numéro 6. Message avant coureur à destination de Daniel Jones sur une ultime chance avec ce receveur 1 de talent.

En pleine réhabilitation à l’heure actuelle, le Head Coach, Brian Daboll, déclarait à son tour en conférence de presse avec une certaine langue de bois :

« Il a l’air bien. Nous le ménageons surtout sur les exercices d’équipe communs, mais il progresse bien, c’est pour ça que nous l’incorporons aux 7 contre 7… nous voyons sa progression au jour le jour et dès qu’il pourra en faire plus, nous l’intègrerons aux exercices en conséquence… »

Discours plus consensuel qu’argumenté, Brian Daboll ne se mouillera pas.

Et lorsque les journalistes abordent le sujet épineux des éventuelles démarches durant l’intersaison pour s’attacher les services d’un Quarterback à la draft, le sourire de Daniel Jones était… gêné et malaisant, ainsi que sa réponse :

« En soit, je ne me sentais pas menacé à mon poste… »

Le reste des propos sera sans saveur et celui-ci espère surtout entamer cette nouvelle saison sans nuage noir au dessus de la tête.

De menace éventuelle, Drew Lock, malgré sa carrière en dent de scie, reste, d’après les murmures des vestiaires, comme une solide option pour avoir sa chance un moment dans la saison. Malgré l’insistance de la franchise de déclarer que Daniel Jones sera le Quarterback titulaire, l’ombre d’un Drew Lock profitant des faiblesses de son comparse n’en est pas moins inconcevable.

 

La franchise de New York donnera son ultime chance à Daniel Jones cette saison. Son contrat et les renforts offensifs joints à l’équipe sont des facteurs justifiant ce choix, malgré tout, Jones sait que la fenêtre de tir est mince et que les fans, comme les journalistes, encensent mais oublient vite aussi les pensionnaires du Metlife Stadium. Jusqu’au prochain…

 

Credit photo : Brad Penner-USA TODAY Sports

Partager :
Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires