Dalvin Cook est-il en train de décliner ?

par 3 minutes de lecture
dalvin Cook
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Depuis la fin de la saison 2022 et l’élimination des Vikings face aux Giants, l’avenir de Dalvin Cook était plus qu’incertain dans le Minnesota.

Libéré vendredi par les Vikings, le running back de 27 ans ne devrait sans doute pas tardé à retrouver une équipe pour la saison prochaine. l’une des raisons évoquées pour son départ était son salaire de 14.1 millions de dollars, le troisième plus élevé parmi les running back l’an prochain.

Mais est-ce vraiment la seule raison à cette coupe ?

Les chiffres parlent en faveur des Vikings

À 27 ans, Dalvin Cook n’est pas vieux. Son âge ne l’empêchera sans doute pas de réaliser plusieurs saison d’excellente facture surtout si les rumeurs l’envoyant à Miami ou Dallas se confirment.

Alors, les Vikings ne l’ont-ils pas coupé trop tôt ?

Premièrement, Dalvin Cook est sujet à des problèmes de blessures depuis déjà plusieurs saison l’empêchant de réaliser des saisons complète. Depuis 4 ans, il tourne à 14.5 matchs de moyenne, suggérant sand oute de plus gros problèmes à venir. Mais il faut surtout regarder les statistiques avancées pour se rendre compte que Cook est peut-être sur la pente descendante.

Dans plusieurs catégories statistiques comme le nombre de yards au delà des attentes, l’explosivité (courses supérieure à 10 yards par rapport à la course attendue) et la capacité à se défaire des défenses, Dalvin Cook montre des signes de ralentissements.

Par exemple selon The Athletic:

  • 55è running back sur 69 éligible en RYOE (yards à la course au delà des attentes) vs 42è en 2021 et 8è en 2020.
  • 41è sur 69 en explosivité vs 4è en 2021
  • 30è sur 64 en vitesse de jeu (assez crucial pour un running back) vs 28è en 2021 et 12è en 2020.

Le directeur général de la franchise, Kwesi Adofo-Mensah, possède des expériences passées dans l’analyses des données. Ce passé n’est sans doute pas étranger à la libération de Dalvin Cook.

Les Vikings ont anticipé un déclin plus important plutôt que d’avoir à gérer un gros contrat qui les aurait peut-être pénalisé dans l’optique d’une recherche de quarterback pour l’après Cousins, par exemple.

Minnesota a préféré miser sur la jeunesse et le faible coût que représente Alexander Mattison.

Et maintenant pour Dalvin Cook ?

Malgré tout, Dalvin Cook reste capable de grosses actions et est tout à fait capable de s’insérer dans un roster et d’être utile. Les rumeurs font état d’un possible contrat de 1 ou 2 ans dans des franchises comme les Dolphins ou les Cowboys.

Il devrait selon toute logique atterrir dans une franchise avec de grosses ambitions et avec un effectif capable d’aller loin et qui possède déjà son running back numéro 1.

Cette dernière donnée semble importante dans l’optique où la franchiser voudra préserver Cook de potentielle blessures et frais longtemps dans la saison.

Pour Minnesota, en revanche, il s’agira de défier les attentes de régression après avoir gagner 11 matchs par moins de 8 points d’écart. Jamais uen équipe n’avait réussi pareil exploit. Et l’histoire ne plaide pas en faveur des Vikings.

Selon ESPN, en remontant jusqu’en 1950, ces équipes invaincus comme les Vikings dans ce type de match ont obtenu un bilan combiné de 73-68-4 (51.8%) la saison suivante.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires