D1 Elite 2024 : Preview de la 3ème journée

par 8 minutes de lecture
D1 Elite
par 8 minutes de lecture
Enlever la pub

D1 Elite – 4 matchs seront au programme de ce troisième week-end de la saison 2024 de D1 Elite. Le match entre cannois et marseillais a déjà été décalé au 7 Avril en raison des intempéries à prévoir dans les prochains jours sur la Côte d’Azur.

Programme de la 3ème journée de D1 Elite :

Samedi 2 Mars :

20h00 : Molosses Asnières – Léopards Rouen

Dimanche 3 Mars :

 13h00 : Grizzlys Catalans – Ours Toulouse

Découvrez l'App TFA ! Découvrez l'App TFA sur iOs ! Découvrez l'App TFA sur Android !

14h00 : Argonautes Aix-en-Provence vs Dauphins Nice

14h00 : Cougars Saint-Ouen vs Flash Courneuve

Dimanche 7 Avril :

Iron Masks Cannes – Blue Stars Marseille

 

Présentation des matchs de la 3ème journée de D1 Elite :

 

Molosses Asnières (0-1) – Léopards Rouen (1-0)

 

Le premier affrontement de cette journée et unique match du samedi convoquera donc deux équipes de la partie Nord de la France éloignée de 117km.

Deux équipes qui vont aborder ce match avec deux dynamiques, bien que minimes vu que les équipes n’ont jouée qu’un seul match jusqu’ici, différentes. D’un côté, les Altoséquanais chercheront à enfin pouvoir passer à autre chose après la défaite face au Flash, gros client du championnat, en ouverture de la saison il y a maintenant presque un mois. Un match où les Molosses n’avaient cependant pas déjoué, réussissant à accrocher La Courneuve en ne perdant que d’un petit touchdown d’écart (21-14).

Le match d’aujourd’hui sera la première réception de la saison et nul doute que les Molosses auront à cœur d’apporter un premier succès à leur public du stade Blaise Matuidi. À noter qu’Asnières est une équipe qui aime lancer le ballon, lors du premier match de la saison ils avaient lancé 27 fois le ballon sur 47 jeux au total pour un gain moyen de 9.17 yards par passe. L’équipe devrait en pleine forme physique, leur match d’il y a deux semaines face à Tours ayant été reporté.

Côté Léopards, le premier match de la saison a été un satisfaction avec un succès obtenu à l’extérieur sur la pelouse des Cougars de Saint-Ouen. Les Léopards n’avaient eux pas pu disputer leur premier match de l’année face aux Pionniers (forfaits pour la saison) et ont montré que cela ne les avait pas affectés.

En l’emportant 21-12, ils tenteront de répéter cet belle performance avec un nouveau match à l’extérieur cette semaine. Leur première réception de la saison se tiendra le 16 Mars dans l’affiche face aux Black Panthers.

L’un des joueurs à surveiller durant ce match sera Olivier Bordin, défenseur des Léopards auteur de deux sacks lors du dernier match des rouennais.

 

Grizzlys Catalans (1-0) – Ours Toulouse (0-2)

 

Là-encore, duel entre deux équipes au bilan opposé respirant cette fois à plein nez la chaleur du sud-ouest de la France. Ce match pourrait d’ailleurs être considéré comme un derby puisque les deux équipes sont l’adversaire le plus proche géographiquement l’une de l’autre.

 

Les perpignanais n’avaient pas pu entamer leur saison dans un périlleux déplacement à Marseille mais l’avaient fait lors d’un déplacement à Nice chez les Dauphins. Un match qui nous avait tenu en haleine où les Catalans avaient finalement pris le dessus 21-19. Match où les Grizzlys n’avaient pas réussi à marquer le moindre point en seconde mi-temps, chose qu’il faudra assurément changer ce dimanche.

Bien aidés par leur deuxième quart-temps de feu remporté 14-0, l’avertissement avait été sans frais il y a quinze jours. L’un des principaux problèmes avait été le jeu de course où les Grizzlys n’ont avancé en moyenne que de 3.31 yards par course. Les Catalans recevront donc pour la première fois de l’année et espèrent pouvoir enclencher une dynamique qui les porterait aux avant-postes de la conférence Sud.

 

Les hauts-garonnais font eux parti des rares équipes à avoir disputé leur deux premiers matchs de cette rocambolesque saison 2024. Ils auraient peut-être pour le coup préféré que ce ne soit pas le cas puisque ces deux matchs ont été synonymes de revers. Ils s’étaient d’abord inclinés à domicile face aux Argonautes puis en déplacement chez les Blue Stars.

Deux matchs où les toulousains n’ont jamais inscrit plus de 13 points pour un total de 20 points. L’attaque est donc l’un gros chantiers pour les Ours. Statistique symbole par excellence de ces difficultés offensives, les toulousains n’ont pour le moment pas inscrit le moindre point dans les deuxièmes et troisièmes quart-temps de leur match. Il y a donc déjà presque urgence à gagner du côté de la Ville rose.

 

L’un des joueurs à surveiller dans ce duel d’ursidés sera Julien Vast, receveur pour les Grizzlys ayant réceptionné pour 109 yards et un touchdown lors du dernier match.

 

Argonautes Aix-en-Provence (1-1) vs Dauphins Nice (0-2)

 

Nouveau duel de conférence Sud pour cette deuxième affiche dominicale.

 

Pour les provençaux, la saison avait formidablement commencé avec un succès à l’extérieur acquis chez les Ours (21-13). Voulant poursuivre sur cette voie, le retour sur terre avait été assez rude il y a deux semaines face aux cannois. Défaits 35-8 sur leur propre pelouse, les Argonautes étaient passés à côté de leur match.

Une réaction est donc vivement attendue dimanche face à un adversaire n’ayant pas gagné pour l’instant cette saison. C’est surtout l’entame de match qui sera surveillée pour les aixois puisqu’ils avaient encaissé un 14-0 dans chacun des deux premiers quarts-temps du match face aux Iron Masks. Une tendance qui s’était déjà vérifiée lors du premier match face aux Ours où ces derniers avaient inscrits 7 de leur 13 points dans le premier quart-temps remporté 7-0.

 

Les Dauphins connaissent eux un début de saison très décevant. La première défaites avait été subie lors du derby face aux cannois (19-6), et les azuréens n’avaient pas su relever la tête lors du match face aux Grizzlys perdu cruellement de deux petits-points après un invraisemblable comeback dans la fin du match. Eux aussi ont quelques problèmes de retards à l’allumage puisque les niçois n’ont pour le moment pas inscrit le moindre point dans aucune de leurs premières mi-temps disputées.

Les Dauphins sont aussi une équipe quine court que très peu avec le ballon. Seulement 12 jeux sur les 43 au total lors du premier match et 20 sur les 50 totaux face aux Grizzlys. Pourtant, deux des trois touchdowns inscrits il y a quinze jours l’avaient été au sol.

 

L’un des joueurs à surveiller durant ce match qui va valoir cher sera Sullivan Silverio, quarterback des Dauphins auteur d’un honorable 18/29 à la passe en plus d’un touchdown et d’une passe longue de 41 yards.

 

Cougars Saint-Ouen (0-1) vs Flash Courneuve (2-0)

 

Probablement l’affiche la plus déséquilibrée de cette 4ème journée dans ce duel de conférence Nord 100% francilien.

 

Saint-Ouen n’avait pas pu disputer son premier match avec une réception des Black Panthers. Ils avaient ensuite chuté 21-12 lors de la réception des Léopards. Il ne faudra cependant plus perdre trop de temps côté Cougars puisqu’ils vont de nouveau enchaîner deux matchs à domicile, et ceux-ci valent cher. Recevoir l’équipe la plus en forme de ce début de saison n’est pas forcément un cadeau pour essayer de lancer sa saison mais les Saint-Ouennais sont prêts à relever le défi.

Ils pourront notamment s’appuyer sur leur deuxième mi-temps effectuée face aux Léopards qu’ils avaient remporté 12-7. Pour ce qui est des forces de cette équipe, la défense de la passe avec deux interceptions lors du dernier match. Attention tout de même à améliorer le jeu de course où les Cougars n’avaient avancé que de 18 yards sur tout le match pour une moyenne de 1.13 yard par course.

 

En face, le Flash fera office de poids lourd à faire tomber. Caracolant seuls en tête de la conférence Nord, les courneuviens ont impressionné en ce début de saison et chercheront à garder la marche en avant. Avec 21 points inscrits sur chacun de ses deux matchs, le Flash fait preuve d’une régularité parfaite.

La défense avait particulièrement bien fonctionné lors de la journée précédente lorsqu’ils n’avaient donné que 7 points au dernier finaliste. La Courneuve excelle aussi dans la finition par le jeu au sol. En effet, à chaque fois sur leur deux premiers matchs, l’équipe a inscrit 2 des 3 touchdowns par la course. En défense, Jordan Lundy était en feu lors du match face aux Black Panthers où il avait enregistré 7 plaquages individuels et 4 assistés.

 

L’un des joueurs à suivre durant cette rencontre sera Kevin Poigne, kicker du Flash. Le joueur est pour l’instant à 100% de réussite depuis la début de saison avec un 6/6 face aux perches.

 

Les quatre (et cinq avec le 7 avril) matchs de cette troisième journée de D1 Elite sont à suivre en direct et gratuitement sur la chaîne Youtube de la Fédération Française de Football Américain.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires