49ers – Eagles : Un choc à tous les niveaux

par 9 minutes de lecture
Jalen Hurts (gauche) et Brock Purdy (droite)
par 9 minutes de lecture
Enlever la pub

Ce dimanche, la finale de le Conférence NFC va opposer les 49ers de San Francisco face aux Eagles de Philadelphie. C’est tout simplement le deuxième qui se déplace chez le premier pour un match qui s’annonce épique.

Tout le monde a hâte d’être à dimanche pour un match qui risque d’être extrêmement physique. En effet, les Eagles de Philadelphie (1er NFC) reçoivent les 49ers de San Francisco (2è NFC) pour ce qui sera un choc entre les deux meilleurs équipes de la Conférence NFC cette saison. Les Eagles nous ont surpris avec un parcours où la domination a été leur maître mot. Les 49ers ont tout simplement reproduit le même parcours que l’année dernière mais espèrent que l’issue de ce match sera tout autre qu’en 2022.

Des séries éliminatoires convaincants

Les Eagles n’ont joué qu’un match lors de ces phases éliminatoires grâce à leur première place obtenue, ce qui leur permet d’accéder directement au Divisional Round. Ils ont croisé sur leur route une équipe qu’ils connaissent bien puisque c’était contre les Giants de New York, leur rival de la NFC Est. Ce fut un match à sens unique où les hommes de Nick Sirianni n’ont rien laissé à leur adversaire. Véritable rouleau compresseur les Eagles ont été impitoyable la semaine dernière et se sont facilités la tache (victoire 7-38).

Pourtant, il y avait des craintes quant au fait que Jalen Hurts soit freiné par son épaule qui l’avait éloigné des terrains durant 2 semaines. Il avait l’air en excellente forme et n’a rien forcé tant son équipe était un cran au-dessus.

Les 49ers avaient ouvert ces phases éliminatoires avec une victoire face à un rival également de leur conférence qui n’est autre que les Seahawks de Seattle. Ils avaient fait la différence lors de la seconde période grâce à leur jeu de course et une défense qui a resserré les lignes (victoire 23-41). San Francisco a ensuite eu un adversaire un peu plus coriace et qu’ils avaient déjà rencontré en phases éliminatoires la saison passé.

Cette année c’était en Divisional round que les Cowboys de Dallas ont essayé de disposer des hommes de Kyle Shanahan. Les 49ers ont encore une fois fait la différence en seconde mi-temps et un touchdown inscrit au début du 4è quart temps. Score final 19-12 en faveur des Californiens où la défense a fait la différence.

Un air de déjà vu pour les quarterbacks

D’un côté Jalen Hurts (Eagles). De l’autre Brock Purdy (San Francisco). Les deux quarterbacks vont connaître leur première finale de Conférence. Ils vont s’affronter pour la première fois en NFL mais ce n’est pas leur premier face à face. En effet, ils s’étaient affrontés en 2019 lors d’une rencontre universitaire où Oklahoma, l’équipe de Hurts, avait remporté le match sur un fil face à Purdy et l’université d’Iowa (41-42). Mais ce dimanche c’est un match avec un tout autre enjeu.

Une place pour le Super Bowl est à aller chercher pour ces deux joueurs aux destins différents.

Jalen Hurts n’a connu qu’une seule défaite avec les Eagles de Philadelphie cette saison (semaine 10 à Washington, 21-32). Le joueur drafté à la 53è position du 2è tour de la draft 2020, connait une saison presque parfaite jusqu’à présent. Il a progressé dans tous les domaines possibles pour un quarterback. À la course il est impeccable avec 4,6 yards par porté. Il a cette capacité à casser les plaquages adverse tel un running back.

À la passe, il est devenu extrêmement fiable. Sa précision est à souligner avec seulement 6 interceptions cette saison. Lorsqu’il vise ses receveurs à 30 yards ou plus, il trouve souvent la mire et ses actions se concluent souvent par des touchdowns. Il sait donc gérer la pression de la défense adverse. Il devra répondre présent pour ce qui sera le match le plus important de sa jeune carrière.

Brock Purdy vit un rêve éveillé. Il devait seulement servie comme partenaire d’entraînement pour Trey Lance et Jimmy Garoppolo. Malheureusement pour ces derniers, leur saison s’est terminé pour cause de blessure. Purdy a prit le relais lors de la semaine 1 en tant que titulaire pour un bilan de 7 victoires pour aucune défaite.

Purdy montre un visage exceptionnel. C’est un homme qui a du cran malgré la situation. Il est mis en confiance par ses coéquipiers et notamment ses running backs qui peuvent lui permettre de ne pas prendre de risque et gagner des yards au sol. Cependant, il est de plus en plus à l’aise sur ses passes. Il prend confiance à chaque match. Ce qui lui manque peut-être c’est cette capacité à courir lorsqu’il doit faire face à la pression. Il devra montrer son meilleur visage s’il veut permettre à son équipe de continuer l’aventure dans ces séries éliminatoires.

Des duels sur toutes les lignes

Ce match est sans doute l’un des matchs de cet exercice 2022-23 de NFL où il est difficile de désigner un favori clair. Les deux équipes ont des armes des deux côtés du terrain.

Les forces offensives

Les 49ers pourront compter sur leur jeu au sol avec Christian McCaffrey, Deebo Samuel Elijah Mitchell. Les deux running backs sont très efficace au sol. Le premier pourra fatiguer la défense adverse par ses innombrables percussions tandis que son acolyte fera figure de seconde lame. Mitchell est souvent utilisé pour porter le coup de grâce en tentative. McCaffrey réalise une très belle saison (1139 yards au sol) et son arrivée en cours de saison en Californie est une réussite.

Les Eagles pourront aussi compter sur un trio Gainwell – Sanders – Scott. Le premier cité a été éblouissant face aux Giants lors du Divisional round avec 12 portés pour 112 yards. Miles Sanders a également été efficace avec 90 yards à la course.

Chez les receveurs, les Eagles partent avec un bel avantage.

A.J. Brown a rejoint son ami Hurts à Philadelphie et la connexion est parfaite entre les deux hommes. L’ancien des Titans a effectué 88 réceptions pour 1496 yards. Il est un monstre physique et est très rapide. Son compère DeVonta Smith n’a rien a lui envier. Ce dernier est plus fin mais il a le talent pour créer la séparation avec son vis-à-vis et est très véloce. Sa plus grosse force c’est sa capacité à capter les ballons malgré un marquage à la culotte. Il a des mains très fiable. Cette saison, il a réceptionné 95 ballons pour 1196 yards. Un duo de feu donc.

Brandon Aiyuk est très bon également mais il n’est pas la première option dans le jeu des 49ers. Mais il peut être utilisé à tout moment.

Les Tight Ends que sont Dallas Goedert (Eagles) et George Kittle (49ers) auront un rôle à jouer.

Les forces défensives

San Francisco va pouvoir compter sur sa défense emmené par un Nick Bosa qui est nominé pour le titre de meilleur défenseur de l’année (18,5 sacks par match). Fred Warner est connu pour mettre une grosse pression sur le quarterback adverse. Il a comme autre qualité de pouvoir défendre sur des receveurs à la course.

Philadelphie est très solide défensivement. Ils sont tout simplement impitoyables dans ce secteur de jeu. Haason Reddick (Defensive End) est à 11 sacks cette saison et constitue une sérieuse menace. Lors de leur victoire face aux Giants, les Eagles ont sacké 5 fois Daniel Jones. Marcus Epps (Safety) et James Bradberry (Cornerback) sont très durs à contourner. Ils vont faire parler leur expérience lors de cette finale de Conférence.

Les kickers auront leur rôle à jouer

Il faudra saisir toutes les opportunités laissés aux adversaires. Et les kickers devront inscrire tous les points possibles sur chacune de leurs tentatives.

Pour les Eagles, Jake Elliott est solide depuis le titre de 2018. Il reste sur un 8/9 à 50 yards ou plus sur les field goals réussis.

Robbie Gould est une valeur sûre des 49ers. Sa longévité (13 ans en NFL) va peut-être faire la différence. Il a mis 2 field goals à plus de 50 yards contre Dallas la semaine dernière. Il est sur un 16/17 sur ses derniers field goals et est sur une série exceptionnelle en séries éliminatoires en carrière. Il est à 29/29 pour ce qui est des field goals et 38/38 sur les transformations. Gould aura donc son mot à dire dans ce match.

Deux coachs, deux talents

Nick Sirianni et Kyle Shanahan sont nominés pour le trophée du meilleur coach de l’année. Et il y a de quoi. Les deux hommes, malgré des effectifs de qualité, ne sont pas étranger à la réussite de leur équipe respective.

La gestion de Brock Purdy par Shanahan est a souligner tant le quarterback a l’air à l’aise sur le terrain. Le retour progressif de Deebo Samuel après sa blessure s’est très bien faite.

Nick Sirianni a transformé cette équipe des Eagles en une machine. Tout est fluide dans l’exécution de chaque système demandé, dans la gestion de l’effectif. Le retour de Hurts est à mettre en avant malgré le fait que la place de numéro 1 de la NFC pouvait être subtilisé par ces 49ers de San Francisco. A.J. Brown est pleinement épanoui depuis son arrivée dans le Massachussetts.

Avantage Eagles

Ce match semble serré mais sur la saison complète et sur les matchs du Divisional round, les Eagles ont montré qu’ils avaient très peu de faiblesse.

San Francisco 49ers 16 – 20 Philadelphia Eagles

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires