Coach K la légende (épisode 2)

par 7 minutes de lecture
coach K roy williams
par 7 minutes de lecture
Enlever la pub

Mike Krzyzewski prend sa retraite cette année à l’âge de 75 ans. A l’occasion de son dernier match à domicile (ce soir 23h55 sur Bein Sports 6), The Free Agent lance une série d’articles sur la carrière du légendaire entraîneur des Blue Devils de Duke surnommé coach K.

Les 5 meilleurs moments de coach K contre la Caroline du Nord

Ce samedi 5 Mars, les Blue Devils de Duke affrontent les Tar Heels de Caroline du Nord. Il s’agit de la plus grande rivalité du basket universitaire. Coach K possède sa part dans la légende. Retour sur les cinq meilleurs.

5. 8 février 2012 : Le buzzer beateur de Rivers

C’est peut-être l’un des matchs dont les fans de Blue Devil se souviennent le plus dans la longue rivalité entre Duke et Caroline du Nord.

Avec seulement 5,8 secondes restantes au compteur et un écart de deux points à combler, Austin Rivers s’est placé à 3 points et a tenté sa chance. Le tir a navigué sans entrave vers le panier et est entré sans un bruit, à l’exception du rugissement cacophonique du petit contingent Blue Devil à l’intérieur du Dean Dome de Caroline du Nord stupéfait et silencieux ce soir-là.

Rivers a enregistré 29 points cette nuit-là, soutenu par les 14 rebonds de Mason Plumlee et les 15 points chacun de Seth Curry et Ryan Kelly. C’était un match entre un Duke classé 10e et la Caroline du Nord cinquième, tous deux avec de profonds espoirs en séries éliminatoires, des records identiques et des listes de stars. Cette action, à ce jour, reste l’un des shoots les plus emblématiques de l’histoire de Tobacco Road (le nom des rencontre entre les 2 équipes).

4. 8 février 2020 : Les doubles buzzers-beaters

Un peu plus d’un mois avant que la NCAA n’annule le tournoi 2020, les fans de basket à travers le pays ont eu droit à un match qui restera à jamais dans le folklore de Tobacco Road.

Rempli à sa capacité maximale de 21 750 personnes, le Dean Dome a vu la Caroline du Nord non classée et en difficulté, 10-13 à l’époque, mené de 13 points contre le n ° 7 Duke avec un peu plus de quatre minutes à jouer, soutenu par le chœur assourdissant des fidèles des Tar Heel.

Vernon Carey Jr. et Cassius Stanley, deux étudiants de première année qui avaient chacun marqué plus de 20 points dans la nuit, étaient tous les deux éliminés pour fautes, retirant deux énormes leaders d’un match qui avait vu les Blue Devils traditionnellement dominants facilement dominés.

Ensuite, Tre Jones a pris les choses en main. Il était le quatrième membre de la classe de recrutement de 2018 qui comprenait Zion Williamson, RJ Barrett et Cam Reddish, mais est resté pour sa deuxième saison, menant l’équipe au poste de meneur avec des performances remarquables.

coach-k-tre-jones

Ce match a été l’un de ces moments où Jones est passé en mode en feu, marquant 28 points. Son lancer franc manqué intentionnellement a renvoyé le ballon entre ses mains pour le premier buzzer-beater de la soirée qui a envoyé le match en prolongation.

Duke a ensuite remonté 5 points de retard avec 20,6 secondes à jouer dans la prolongation pour donner à nouveau le ballon à Jones, dont les trois airballs ont été attrapés par le capitaine actuel Wendell Moore Jr. pour un nouveau buzzer beater. Le basket-ball universitaire à son meilleur.

3. 28 février 1981 : La première des 50 de coach K

Pour aucune autre raison que son importance historique, le premier rendez-vous victorieux de Krzyzewski avec les Tar Heels doit être inclus dans la liste de ses meilleurs moments contre eux.

Tout comme le Jones-show de 2020, le senior Gene Banks a rentré un buzzer beater pour aller en prolongations. Ses six points dans le temps supplémentaire ont contribué à un triomphe écrasant de 66-65 au Cameron Indoor Stadium. Les Blue Devils de coach K n’ont peut-être fait que 17-13 cette saison et ont terminé leur route en quarts de finale du NIT, mais ils ont remporté leur première victoire d’une époque immensément réussie contre une fantastique équipe de Tar Heel.

Dirigée par le légendaire entraîneur-chef Dean Smith, la Caroline du Nord a atteint le match pour le titre national en 1981 derrière James Worthy, sept fois All-Star NBA et triple champion NBA avec les LA Lakers. Duke a joué David contre Goliath dans cette soirée légendaire, gâchant la fête des Tar Heels comme il le ferait 49 autres fois avec Krzyzewski à la barre. Ce fut la rencontre de deux grands entraîneurs dans le lieu le plus emblématique du basketball universitaire et la genèse d’une rivalité inégalée dans le sport.

2. 5 février 2004 : Le premier tour

Roy Williams a triomphé au Kansas pendant 15 saisons jusqu’à son changement de poste en 2003. Dans son passage avec les Jayhawks, il a entraîné l’équipe à 14 tournois NCAA consécutifs, deux apparitions au championnat national et neuf titres de conférence.

coach K roy williams

Lui et Krzyzewski s’étaient affrontés à plusieurs reprises au cours des années précédentes, y compris lors du match de championnat national de 1991 que Duke avait remporté, mais c’était différent. Désormais, deux entraîneurs du Hall of Fame avec plus de 800 victoires s’affronteraient au moins deux fois par an dans la rivalité la plus houleuse du basket universitaire.

Comme pour le reste de leur rivalité, ce match a été au coude à coude tout le long. Il a fallu la prolongation pour départager les deux listes de stars, avec Rashad McCants et Raymond Felton dans l’équipe de Williams et JJ Redick et Luol Deng dans celle de Krzyzewski, mais c’est le coach des Blue Devils qui resta debout.

Un lay-up de Chris Duhon a scellé le match, mais les Tar Heels – qui allaient remporter le titre national la saison suivante – ont donné à Duke une sacrée resistance. C’était le Frazier contre Ali du basket-ball universitaire.

1. 28 février 1998 : Le moment parfait

Ce match avait tout. Un shoot vainqueur de Roshown McLeod avec 3,8 secondes à jouer. Quatre opportunités de la ligne des lancers franc pour la Caroline du Nord pour le gagner. Les Cameron Crazies (supporter à domicile des Blus Devils) qui enflamment le parquet.

Pour couronner le tout, la soirée des seniors de 1998 a été l’occasion pour Krzyzewski d’obtenir sa 500e victoire d’entraîneur contre les plus grands rivaux de Duke à domicile, soutenu par une salle folle et pleine à craquer. C’était les Blue Devils n°1 contre les Tar Heels n°3, une chance de se venger d’une défaite de 24 points à Chapel Hill plus tôt cette saison et le dernier match à domicile pour le senior Steve Wojciechowski.

Le meneur de jeu bien-aimé partage le meilleur moment avec Krzyzewski de toute sa carrière à la tête de la rivalité, sortant de chaotiques dernieres 9,5 secondes qui ont pris six minutes de temps réel pour sprinter vers son entraîneur pour un câlin passionné alors que les Crazies ont pris d’assaut le parquet.

La scène, le jeu, le score, le record, l’émotion. L’ instant parfait

On vous offre le match entier :

Retrouvez l’épisode 1 ici :

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires