Caitlin Clark : une saison des records pour celle qui est devenue une icône du sport

par 10 minutes de lecture
par 10 minutes de lecture
Enlever la pub

Le dernier chapitre de la carrière universitaire de Caitlin Clark avec Iowa s’est achevé ce dimanche avec la défaite en finale nationale contre South Carolina (87-75). Mais malgré ce revers, Clark est entrée dans la légende du sport américain. 

Apr 5, 2024; Cleveland, OH, USA; Iowa Hawkeyes guard Caitlin Clark (22) reacts after a play against the Connecticut Huskies in the semifinals of the Final Four of the womens 2024 NCAA Tournament at Rocket Mortgage FieldHouse. Mandatory Credit: Ken Blaze-USA TODAY Sports

Caitlin Clark a laissé sa marque pour toujours dans son Etat de l’Iowa. Avant son arrivée, les Hawkeyes n’avaient atteint le Final Four de la March Madness qu’une seule fois en 1993, soit neuf ans avant sa naissance. L’histoire du programme a été changée pour toujours car Clark et son équipe sont arrivées deux fois en finale nationale. Même si elles se sont inclinées deux fois, l’an dernier contre LSU et cette année contre South Carolina, le bilan reste largement positif. Il ne fait aucun doute que l’impact de Clark devrait porter les Hawkeyes et les aider pour les prochaines classes de recrutement, mais plus encore, Caitlin Clark est devenue une icône du sport américain.

Une saison de tous les records

Malgré la défaite, Clark a confié ne pas avoir le moindre regret et on peut comprendre pourquoi. Si la saison dernière avait été excellente pour elle, cette année a été celle de l’explosion. Elle termine la saison avec des records pleins le sac. Ses 18 points inscrits lors de la défaite contre South Carolina sont déjà un immense record. Personne n’a fait mieux au cours d’un match de championnat que ce soit chez les hommes ou chez les femmes en basketball universitaire.

« Que ce soit grâce au soutien des fans, ou bien la façon avec laquelle j’ai pu représenter l’Etat dans lequel je suis née devant ma famille, qui était présente à chaque match, je ne regrette absolument rien. » Caitlin Clark à propos de la défaite en finale contre South Carolina

Mais ce n’est pas tout. Avec sa moyenne de 31,6 points marqués au cours de la saison, Clark domine non seulement les statistiques en NCAAW mais dans le College Basketball tout court. Aucune femme et aucun homme n’a marqué plus de points que Clark en moyenne cette saison.

Elle est également la première joueuse à réussir trois matchs à plus de 40 points marqués au cours d’un même tournoi en NCAA. La March Madness était vraiment la saison de Caitlin Clark en particulier cette année. De plus, personne avant Clark n’avait réussi deux saisons consécutives avec plus de 1000 points marqués dans première division féminine.

Une génération dorée portée par Caitlin Clark qui a permis une meilleure exposition du sport féminin

Caitlin Clark fait partie d’une génération dorée du basketball universitaire. Les Hawkeyes ont eu une concurrence féroce avec les Tigers menés par Angel Reese, la plus grande rivale de Clark ou encore les Huskies de Paige Bueckers. On peut également penser à Cameron Brink de Stanford et surtout Kamilla Cardoso de South Carolina.

Apr 1, 2024; Albany, NY, USA; LSU Lady Tigers forward Angel Reese (10) controls the ball against Iowa Hawkeyes guard Caitlin Clark (22) and guard Gabbie Marshall (24) in the first half in the finals of the Albany Regional in the 2024 NCAA Tournament at MVP Arena. Mandatory Credit: Gregory Fisher-USA TODAY Sports

L’an dernier les Hawkeyes s’étaient inclinés en finale nationale contre LSU (102-85), cette année les deux équipes se sont retrouvées pour une revanche au sommet. Cette fois-ci c’est Iowa qui a pris le meilleur sur LSU lors de l’Elite Eight. Mais plus que tout c’est le choc entre Caitlin Clark et Angel Reese qui était au coeur de la rencontre.

Cette belle rivalité entre les deux joueuses a véritablement porté le basketball universitaire. Ce choc de l’Elite Eight a fait exploser toutes les audiences. Avec plus de 12,3 millions de téléspectateurs, un record pour le tournoi féminin, l’Amérique avait les yeux rivés sur ESPN pour ce grand moment de basketball. Il s’agit d’une véritable explosion positive de l’attention portée vers le tournoi féminin.

Cette attention portée au basketball féminin est une excellente chose pour ce sport qui a besoin d’une exposition toujours plus importante pour mettre en lumière les talents que l’on peut y trouver. Il s’agit tout de même d’une augmentation d’audience de 96% par rapport à la finale de l’an dernier.

Caitlin Clark contre LSU

Apr 1, 2024; Albany, NY, USA; Iowa Hawkeyes guard Caitlin Clark (22) shoots against LSU Lady Tigers guard Last-Tear Poa (13) in the third quarter in the finals of the Albany Regional in the 2024 NCAA Tournament at MVP Arena. Mandatory Credit: Gregory Fisher-USA TODAY Sports

Lors de cette soirée historique, Angel Reese et Caitlin Clark se sont livrées une bataille épique pour l’histoire. Reese avait bien commencé en dominant le match à l’intérieur de la raquette et en étant présente presque sans faille. Cependant, une blessure a la cheville l’a ralentie mais elle a continué son combat. C’est à ce moment là que Caitlin Clark est devenue totalement inarrêtable en réussissant des paniers à trois points de presque chaque endroit du terrain.

Caitlin Clark : l’icône du sport américain

Jill Biden brise les codes de l’invitation à la Maison Blanche

La March Madness est un tournoi rempli d’histoire, un tournoi qui crée des légendes et qui forge des icônes qui seront gravées dans le marbre de l’histoire du sport pour toujours. Certaines de ces légendes arrivent même à transcender le sport pour devenir des figures qui ont une place dans la sphère publique ou politique. C’est exactement ce qu’est devenue Caitlin Clark.

Pour comprendre l’ampleur de la star des Hawkeyes il faut revenir un an en arrière, au cours de la finale perdue contre LSU. Présente lors -de l’événement, la Première Dame des Etats-Unis, Jill Biden a brisé les codes de la tradition de l’invitation à la Maison Blanche. Un temps synonyme de grande fierté, l’invitation par le Président des vainqueurs des grands événements sportifs n’a cessé d’être au coeur des controverses.

La plupart des sportifs ne voulaient plus se rendre à la Maison Blanche lorsque Donald Trump était président et cette tradition a véritablement souffert de cette pause forcée. Cependant, lors de la finale, Jill Biden a crée une polémique. Car au lieu d’inviter uniquement les championnes : les LSU Tigers, elle a aussi voulu inviter les Hawkeyes.

May 26, 2023; Washington, DC, USA; LSU’s Angel Reese, right, and Emily Ward, left, present President Joe Biden and First Lady Jill Biden jerseys from Louisiana State University as they visit White House on May 26, 2023. The President and First Lady welcomed the LSU Tigers women’s basketball team to the White House to celebrate their 2022-2023 NCAA Championship seasons at The White House.

Il va sans dire que cette volonté d’inviter aussi les perdants, une grande première est sans le moindre doute le résultat de la grande popularité de Caitlin Clark qui a complètement dépassé son statut de perdante de finale pour obtenir également une invitation dans la demeure présidentielle.

Alors que l’on pourrait penser qu’il s’agit d’une belle volonté de célébrer le sport dans son ensemble et de créer des nouveaux codes pour une tradition, qui, de toute façon, commence à s’essouffler. Cette invitation des perdantes, les Hawkeyes a crée une immense polémique. De telle sorte que Caitlin Clark a dû bien préciser qu’elle ne viendra pas malgré l’invitation de Jill Biden.

Un soutien venu de tous les sports

Lors de la finale nationale contre South Carolina cette année, la vague de soutien pour Caitlin s’est transformée en véritable mouvement. Cette dernière a reçu les louanges de sportifs de presque tous les horizons. On peut penser déjà à LeBron James qui a posté sur X durant l’événement pour appeler à soutenir Clark.

Le King qui est un grand fan de basketball féminin s’est exprimé plus largement par la suite sur cette nouvelle génération menée par Clark :

C’est tout ce que l’on aime. On aime les matchs féminins car c’est là que l’on peut voir tout ce qu’elles ont construit. C’est ce qui fait que ce tournoi est si exceptionnel. Iowa a une très bonne équipe, mais Caitlin Clark est la raison pour laquelle on regarde.

LeBron James à propos de Caitlin Clark

Les mots de LeBron sont très forts. Le King explique à quel point cette année le tournoi féminin est spécial grâce à cette génération d’exception, mais plus encore à quel point Caitlin Clark est le visage de cette nouvelle génération dorée. Une cuvée qui pousse de plus en plus de monde à allumer sa télévision sur ESPN pour regarder du sport féminin.

Impossible aussi de ne pas penser à Mike Trout, la star du baseball, qui est arrivé dimanche pour le match des Angels en portant un maillot de Clark.

Caitlin Clark fait l’unanimité auprès de tous les plus grands sportifs et d’une manière plus générale auprès du grand public américain. Son caractère exceptionnel au vu de ses performances est une source d’inspiration et le sera pour toutes les jeunes sportives et tous les jeunes sportifs outre-Atlantique. Mais en plus de ses capacités exceptionnelles, Clark est aussi très appréciée pour son bel esprit sportif. Elle est combative et montre un fair-play à toute épreuve.

Tout le monde s’arrache Caitlin Clark

Sans grande surprise, Clark va se diriger vers la WNBA. C’est sa dernière saison à l’université et elle devrait sans aucun doute être le premier choix de la prochaine draft. Tout cela va permettre d’attirer encore plus les yeux sur la WNBA qui peut aussi déjà compter sur la sensation d’Oregon : Sabrina Ionescu. On peut déjà imaginer un concours de tir à trois points entre ces deux joueuses qui débordent de talent.

Feb 17, 2024; Indianapolis, IN, USA; Golden State Warriors guard Stephen Curry (30) and New York Liberty guard Sabrina Ionescu (20) after the Stephen vs Sebrina three-point challenge during NBA All Star Saturday Night at Lucas Oil Stadium. Mandatory Credit: Kyle Terada-USA TODAY Sports

Mais en plus de la WNBA, Clark s’est vue offrir 5 millions de dollars par la légende du rap, Ice Cube pour jouer dans sa ligue, la BIG3. Une somme absolument énorme pour Caitlin Clark qui montre à quel point la star des Hawkeyes est devenue une vraie icone de sport de telle sorte que des légendes comme Ice Cube sont prêts à dépenser des sommes énormes pour s’offrir ses services.

Clark n’a pas répondu à l’offre du membre du légendaire groupe N.W.A et devrait selon les dernières informations se diriger sans hésitation vers la WNBA où un très bon contrat l’attend. La ligue a bien compris l’importance d’offrir une compensation financière à la hauteur de la popularité et de l’importance de Clark pour en faire une star et un visage pour cette ligue qui encore besoin de gagner en visibilité.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires