Zaccharie Risacher, un All Star en attendant le podium de la draft ?

par 7 minutes de lecture
Zaccharie Risacher
par 7 minutes de lecture
Enlever la pub

À l’aube de la nouvelle année, c’est l’heure des résolutions et des objectifs, pour Zaccharie Risacher ça sera sûrement l’une des années les plus belles et mouvementées de sa jeune carrière.

Le jeune ailier de 18 ans va disputer sa dernière saison en France avec l’objectif des playoffs en ligne de mire avec ses coéquipiers de Bourg-en-Bresse, mais surtout va découvrir la NBA en septembre prochain et intégrer la plus prestigieuse des compétitions de basket mondial.

Annoncé dans le top 3 de la prochaine draft, ce 27 juin 2024 pourrait devenir un moment décisif dans la carrière du jeune Zaccharie, lui qui est parfaitement conseillé par son père Stéphane Risacher, ancien basketteur professionnel et médaillé d’argent des Jeux Olympiques de Sydney en 2000 avec l’équipe de France. Ce dernier a même été élu MVP du All Star Game français en 1997, et c’est à cette occasion que l’on a pu rencontrer Zaccharie Risacher sélectionné parmi les remplaçants et qui découvre le gratin du basket professionnel français.

Si le All Star Game était l’un de ses objectifs de la saison, qui récompense le travail effectué au quotidien pour Zaccharie Risacher, ce fut une excellente réussite pour le numéro 21 qui a pu disputer 24 minutes lors de la soirée étoilée (4eme temps de jeu de la Team France, alors qu’il était remplaçant). Avec 14 points au compteur, un joli 100% au tir à 2 points, 4 rebonds, 6 passes décisives et un très bon 40% au tir à trois points. L’occasion pour Zaccharie Risacher de se frotter aux meilleurs joueurs du championnat de France, qui a lui-même confié en conférence de presse que c’était « un petit défi, et (vouloir) prendre que du positif ».

 

 

Zaccharie Risacher progresse de manière fulgurante, et c’est aussi grâce à un choix de carrière payant, à l’ASVEL depuis 2020, l’an dernier il se contentait de bout de match, et naviguait entre les espoirs et les pros, cette saison à la JL Zaccharie Risacher déclare

« maintenant je suis qu’avec les pros. Je contribue à aider mon équipe à gagner, en championnat et en Eurocup, donc je pense que ça se voit que j’ai évolué. Jai grandi, j’ai même un appartement tout seul ».

Ce transfert à Bourg lui a donc permis de grandir en tant qu’homme mais aussi sur le terrain, et ses coéquipiers l’ont bien remarqué.

Interrogé en conférence de presse, son coéquipier Bryce Brown présent pour le 3 points Contest, n’a pas tari d’éloges sur le jeune français

« Le premier jour où j’ai vu Zacc, j’ai compris que c’était un très bon joueur, mais comparé à maintenant, c’est un tout autre joueur. Il devient plus tranchant, il a des pourcentages au shoot assez fou, il devient plus athlétique. Il apprend le jeu et il apprend chaque jour qui passe. »

 

S’il a conclu l’année 2023 avec une sélection au All Star Game, ce n’était pas gagné d’avance avec tout d’abord une victoire en finale de Leaders Cup, mais ensuite une défaite en finale de Coupe de France face à Monaco, puis une défaite en demi-finale des playoffs face à l’autre superstar du basket français, un certain Victor Wembanyama. Enfin une défaite en finale de la coupe du monde u19 avec des performances plutôt décevantes qui ont fait baisser sa côte auprès des scouts NBA qui lui reprochaient d’être trop en retrait, de ne pas avoir assez la mentalité d’un scoreur, de se montrer trop timide et pas dévoiler assez son talent.

Depuis Zaccharie Risacher a pris la décision de quitter Lyon pour s’installer 70 kilomètres plus loin à Bourg-en-Bresse, un choix qu’il a sûrement pris, conseillé par son père qui est très présent

«  Mon père a une place particulière dans ma vie et ma carrière, il me conseille beaucoup. Le basket a toujours fait partie de ma vie, on en parle de manière décontractée, il y’a des temps importants comme les choix de carrière et il est toujours présent. »

Et depuis son arrivée à la JL tout le monde à pu passer un cap. Déjà collectivement, en championnat de France, c’est Bourg qui est actuellement 2eme du championnat à la mi-saison juste derrière l’ogre Monaco, ils sont extrêmement bien placés pour disputer les playoffs avec l’avantage du terrain, et c’est encore mieux en EuroCup avec une première place de leur groupe, seulement 2 défaites au compteur et une série actuelle de 10 victoires toutes compétitions confondues.

Un super bilan collectif dont il est l’un des principaux architectes du succès de son équipe. Cette saison il s’affirme comme étant la 2eme voire 3eme option de Bourg, Zaccharie Risacher a passé un cap en coupe d’Europe, a notamment délivré une prestation aboutie qui a impressionné les 19 scouts américains sur place face à l’équipe allemande d’ULM.

 

 

Si Zaccharie Risacher impressionne autant les recruteurs NBA c’est parce que son profil peut plaire à énormément d’équipe dans la ligue. Cet ailier qui peut jouer ailier fort, à déjà un shoot fiable (58.1% à 2 points, 39.3% à 3 points en Betclic élite cette saison), la défense qui est l’un de ses points forts de par sa longueur et sa mobilité, il a un très bon handle et n’hésite pas à partager le ballon. Enfin, les scouts NBA peuvent voir un joueur comparable à un Mikal Bridges, un joueur sur l’aile qui peut défendre, shooter, poser et partager la balle avec efficacité.

Un profil très intéressant qui lui permet de progresser au point d’être nommé dans le top 3 de la prochaine draft par de nombreux scouts, et pourquoi réaliser à l’instar de Victor Wembanyama un back to back en étant le deuxième français numéro de la draft NBA, en tout cas c’est que croit et espère son coéquipier en club Isiaha Mike

« Zacc est l’un des jeunes les plus sympas que je connaisse. Il est très talentueux, il travaille dur, il est très humble, donc tout ce qui lui arrive est mérité. […] J’espère qu’il sera numéro 1 de la draft, parce que je pense qu’il est l’un des meilleurs joueurs de la draft, il est très talentueux. »

Un constat partagé par son coéquipier Bryce Brown, « Il mérite clairement d’être dans le top 3 de la draft, et c’est le meilleur prospect français. Il a de bonnes chances d’être top 1. »

 

Auteur d’un excellent All Star Game où il a terminé troisième meilleur scoreur de son équipe, le jeune Zaccharie Risacher a surtout pu démontrer qu’il n’avait pas peur de se frotter aux meilleurs joueurs du championnat, de pouvoir également recharger les batteries, avant de se focaliser sur une deuxième partie de saison avec les playoffs en perspective, puis s’envoler vers les États-Unis et la draft NBA, afin de commencer un nouveau chapitre de sa jeune carrière.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires