Vers un retour chez les Lakers pour Julius Randle ?

par 3 minutes de lecture
Knicks-julius Randle
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Les Lakers seraient intéressé par un ancien de la maison pour venir épauler LeBron l’an prochain : Julius Randle.

C’est Marc Stein, dans un live Spotify, qui rapporte que les Lakers se tiendraient prêts, dans le cas où Donovan Mitchell rejoindrait les Knicks, à jeter leur dévolu sur Julius Randle. Toujours selon Stein, les Lakers seraient enclin à prendre en charge le reste du contrat de Randle (4 ans et 117 millions de dollars). Randle doit toucher 23.7 millions de dollars la saison prochaine et son salaire croît chaque année jusqu’en 2026 où il sera agent libre restreint.

Un retour aux sources

Julius Randle avait été sélectionné par les Lakers en 7ème position de la draft 2014. Ses quatre premières saisons avaient montré une progression constante avant de partir chez les Pelicans pour deux saisons. Mais c’est à New-York que Julius Randle se révèlera avec une saison 2020-21 où il recevra sa première sélection All-Star tout en étant l’homme fort du retour des Knicks en playoffs.

Cependant, la saison 2021-22 a été décevante et ses statistiques en deçà de la saison précédente : 20.1 points, 9.9 rebonds et 5.1 passes par matchs. Sa saison a été à l’image de celle des Knicks, décevante en terme offensif et notamment sur son adresse. Il convient de noter qu’il est même tombé en dessous de sa propre moyenne en carrière à 33,2%. Selon le Basketball Index, la qualité de tir à 3 points de Randle en 2021-22 s’est classée dans le quatrième centile de tous les joueurs de la NBA, ce qui signifie qu’il a pris des trois plus difficiles que 96% de la NBA.

Néanmoins, Randle reste un créateur de jeu et rebondeur de très haut niveau et pourrait bénéficier des espaces créés par James et Anthony Davis pour avoir des tirs plus ouverts et donc plus « simples » à rentrer. Il ne pourra pas reproduire le type d’attaque qu’il mettait en place chez les Knicks, basée sur de l’isolation.

La défense n’est pas le point fort de Randle, cantonné à un rôle de défense isolée sur les postes 4. Les Lakers pourraient avoir la bonne idée de ne pas le laisser dans ce rôle mais de le confier à un LeBron James, pour le soulager. La philosophie défensive du nouvel entraîneur, Darvin Harm, pourrait forcer Randle à se transformer en un véritable 3-and-D. Ne manque que le D.

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires