Trade deadline 2024 : les noms à retenir.

par 4 minutes de lecture
trade deadline nba
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Alors que la saison NBA arrive à mi-parcours, de nombreuses rumeurs autour de certains joueurs se font de plus en plus entendre. La période de la trade deadline se clôturant le 08 Février, faisons un point sur les noms importants.

 

Le début d’année civile est toujours la période propice pour les insiders NBA pour sortir des informations plus ou moins sérieuses autour de tractations concernant des joueurs, des franchises, des trades, des échanges… Des noms reviennent de façon plus ou moins insistantes, faisons le point en cette mi-janvier.

 

  • Dejounte Murray

Le joueur des Atlanta Hawks est dans de nombreuses discussions ces derniers jours. Alors que l’association avec Trae Young n’a jamais vraiment permis à ATL de gravir les sommets à l’Est, l’ex joueur des Spurs serait la cible de plusieurs équipes, aussi bien le Magic que les Lakers. Le joueur, engagé sur un contrat long terme (garanti jusqu’en 2026-27, en player option la saison suivante) pourrait permettre à une équipe avec de l’ambition de s’offrir un joueur de calibre all-star, très bon des deux côtés du terrain.

  • D’Angelo Russell

En parlant précédemment des Lakers, ces derniers ne serait pas contre voir partir le joueur de la Draft 2015. Ne trouvant plus réellement sa place dans l’effectif, il pourrait être une monnaie d’échange intéressante pour Los Angeles, ce dernier ayant un contrat de 37 millions de dollars sur deux ans, somme qui pourrait permettre d’équilibrer un trade avec un joueur d’un plus gros calibre.

Credit: Gary A. Vasquez-USA TODAY Sports

 

  • Kyle Kuzma

Les Wizards, en plein projet de reconstruction, ont avec ce joueur une réelle carte à jouer, de part son contrat, l’un des plus intéressants de la NBA (90 millions de dollars, salaire dégressif au fil des années). Washington n’est pas dans une situation d’urgence pour le transférer, mais si des opportunités intéressantes se font ressentir, tout cela pourrait aller vite. Kuzma est un joueur offensif pouvant être une solide troisième option pour une franchise ayant des ambitions de NBA Finals par exemple.

  • Andrew Wiggins

La situation sportive des Warriors est loin d’être reluisante et les dernières rumeurs indiquent que tout l’effectif de Golden State, excepté Curry, est disponible sur le marché des transferts. Un des joueurs que la franchise souhaiterait voir quitter rapidement est sûrement le joueur canadien, qui est à moins de 12 points de moyenne cette saison, loin de ce qui était espéré par la franchise. Un départ de Wiggins pourrait lui permettre de retrouver un nouvel élan, mais encore faut il que des équipes se manifestent auprès du management de Golden State.

Credit: Kamil Krzaczynski-USA TODAY Sports

 

  • Alex Caruso

Beaucoup de franchises aimeraient se rattacher les services du champion NBA 2020 avec les Lakers. Le joueur, sous contrat à moins de 20 millions de dollars sur cette saison et la suivante peut être un très bon ajout pour une équipe ambitieuse. A bientôt 30 ans, les Bulls ont leur possession une vraie monnaie d’échange, à eux de l’utiliser à bon escient.

  • Zach Lavine

Un des dossiers les plus brûlants de cette trade deadline. Le joueur des Bulls, bénéficiant d’un contrat XXL (215 millions sur 5 ans signée lors de l’été 2022) est un réel problème pour un hypothétique trade. Les franchises pouvant absorber ce type de contrat ne sont pas nombreuses, cependant il ne faut pas oublier le réel talent du double all -star NBA, qui tourne à 20 points de moyenne par saison depuis maintenant 10 ans dans la ligue.

 

  • Clint Capela

Voilà encore un joueur d’Atlanta susceptible de quitter les Hawks dans les semaines à venir. Le pivot de 29 ans, sous contrat pour cette saison et simplement la suivante, est un des rares pivots disponible sur le marché, ce qui pourrait être son principal argument. Pour une franchise cherchant un poste 5 solide et stable, ce choix pourrait être un excellent rapport « qualité prix« .

  • Evan Fournier

Notre français, laissé à l’abandon sur le bout de banc de New York, pourrait avec cette trade deadline trouver une porte de sortie salutaire. Son contrat, expirant (en team option à la fin de cette saison) est un avantage pour une équipe qui pourrait se libérer de sa masse salariale d’ici six mois, en ne le prolongeant pas. Pour le joueur, il est nécessaire de quitter New York afin de retrouver du temps de jeu, alors que les Jeux Olympiques de Paris approchent chaque jour un peu plus …

Credit: Gregory Fisher-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires