Tom Gores, propriétaire des Pistons : « Nous avons un problème »

par 2 minutes de lecture
Tom Gores
par 2 minutes de lecture
Enlever la pub

NBA – Les Pistons de Tom Gores ne vont pas bien, pas bien du tout.

Englué dans une série de défaite infernale de 25 revers de suite, plongent la franchise dans le plus profond désarrois. Les fans ont exprimé leur frustration lors de la dernière défaite face au Jazz en scandant dans les tribunes des « Vendez l’équipe ».

Ce match, qui semblait celui le plus à portée de main des Pistons, a été la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Découvrez l'App TFA ! Découvrez l'App TFA sur iOs ! Découvrez l'App TFA sur Android !

Dans une visio-conférence, le propriétaire des Pistons, Tom Gores a répondu à des questions sur divers sujets à The Athletic. Ce qui revient le plus reste le besoin de changement à plus ou moins court terme. Les ambitions des Pistons étaient là en début de saison avec « un groupe de jeunes joueurs talentueux » comme le décrit Gores.

Mais quelque chose ne va pas alors des changements doivent être fait à un horizon plus ou moins lointain :

« Je pense que cela doit se faire dans un avenir proche. » rapporte Tom Gores » Il y a urgence. Cela ne se passe pas bien. Je m’excuse auprès des supporters. Cela ne va pas bien. C’est à nous de créer l’urgence. Je ne pense pas qu’il y ait de calendrier à respecter, si ce n’est que nous devons, dès que possible, trouver le moyen de redresser le navire. Le navire ne coule pas, mais nous devons le redresser. Il y a quelque chose qui ne va pas. Nous devons être suffisamment honnêtes avec nous-mêmes et ne pas nous enfermer dans une stratégie. »

Gores et le reste du front office discutent déjà de puis plusieurs semaines à trouver des solutions pour sortir de cette spirale. Les blessures nombreuses ces dernières semaines n’ont clairement pas aidé les Pistons à se trouver dans une meilleure position pour gagner.

Avec déjà 25 défaites de suite au compteur, le record n’est plus qu’à un match et 3 du record absolu des 76ers à cheval sur deux saisons.

Le calendrier des Pistons ne donne pas de raisons de croire à une potentielle victoire en cette fin 2023. La trade deadline du mois de février ser aun indicateur sur la stratégie des Pistons pour la fin de saison.

 

Credit Photo : Brian Bradshaw Sevald-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires