Rudy Gobert : « Les chiffres ne mentent pas »

par 2 minutes de lecture
Rudy Gobert
par 2 minutes de lecture
Enlever la pub

La fin de la saison régulière approche et les distinctions individuelles vont se décider et dans le cas de Rudy Gobert c’est un potentiel 4ème titre de DPOY qui est évoqué. Pour le français, aucun doute : il doit remporter un nouveau titre de défenseur de l’année.

Ils sont plusieurs à pouvoir l’emporter : Mikal Bridges, Giannis Antetokounmpo, Bam Adebayo, Draymond Green, Jaren Jackson Jr.. Mais Rudy Gobert a mis ses arguments en avant pour faire son lobby auprès des votants. Pour lui, il suffit de regarder les chiffres :

« Le plus important, c’est l’impact. Qui a le plus d’impact pour son équipe. […] Encore cette année, même si nous sommes un peu moins performants défensivement que l’an passé, on reste une bonne équipe défensive, et les chiffres ne mentent pas. Ils parlent d’eux-mêmes. » a déclaré Rudy Gobert à ESPN

Et en effet, si on regarde l’impact de Gobert sur l’équipe, à savoir lorsqu’il est présent ou non sur le terrain, aucun doute possible, il doit être DPOY :

Avec Gobert sur le terrain cette année, le Jazz possède un defensive rating de 105,1, qui correspondrait au meilleur de la Ligue si on prend les stats de la saison 2021-22 (Boston est leader cette année avec 106,2). Sans lui ? ce rating monte à 112,3. Pas vraiment la même histoire.

« Si n’importe quel joueur autre que Rudy Gobert faisait ce que je fais cette année avec l’impact que j’ai, il serait en tête de la course et y’aurait même pas débat. Pourquoi est-ce que je devrais être pénalisé pour ma régularité ? »

 

Partager :
Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires