Preview Playoffs NBA 2022 : Golden State Warriors-Dallas Mavericks

par 9 minutes de lecture
playoffs nba
par 9 minutes de lecture
Enlever la pub

C’est l’heure des finales de conférence des Playoffs NBA. The Free Agent vous présente les séries qui détermineront qui se qualifiera pour les finales NBA.

Playoffs NBA Conférence Ouest

warriors

#3 Golden State Warriors

#4 Dallas Mavericks

Logo des Dallas Mavericks


 

Les forces en présence

Golden State Warriors

Les Golden State Warriors se sont imposés 4 à 2 face aux Memphis Grizzlies au second tour et ont assumés leur statut de favori pour se rendre en finale de conférence de ces Playoffs NBA.

Cependant cela ne fut pas une série pliée d’avance puisque les hommes de Steve Kerr ont du s’employer pour terminer la série en 6 matchs. Le bon collectif de Memphis et la performance de Ja Morant au Game 2 ont permis aux Grizzlies de repartir avec deux victoires. Les Warriors ont cependant remporté deux rencontres avec moins de 3 points d’écart et ont montré leur expérience dans le clutch.

ja morant score 47 points dans la victoire de memphis

Mais malgré quelques frayeurs, San Francisco avance au second tour de la bonne manière, avec des difficultés au shoot mais une capacité à s’imposer malgré tout. Car la première force dont dispose ces Warriors, c’est l’intelligence de jeu et une académie qui a fait ses preuves en NBA.

Par l’intermédiaire d’Andrew Wiggins, on peut voir comment un numéro un de draft prétentieux et peu impliqué aux Wolves est devenu un joueur solide dans son rôle et hyper-impactant pour son équipe. Dans cette série encore, Golden State aura l’avantage d’être plus expérimenté, plus préparé, et extrêmement bien coaché pour combattre l’adversité.

Les Warriors ont aussi de leur coté cette marge de performance, après une série ou l’équipe a globalement mal joué face à des Grizzlies juste moins forts. Il faudra évidemment mieux jouer face à cette équipe de Dallas, auquel cas les résultats pourraient être différents, mais les Warriors peuvent se dire que même en pratiquant un basket instable, ils arrivent en finale de conférence en favoris. Attention au réveil des shooteurs de la baie, qui pourrait faire mal à la franchise texane.

Pour finir les forces en présence de Golden State, comment ne pas évoquer son trio infernal Curry-Thompson-Green, qui a tout connu en play-offs et qui compte bien reprendre le trône, perdu depuis 2018. Malgré quelques bonnes perds, Curry et Thompson sortent d’un série mitigée et ils auront à cœur de faire mieux face à Dallas. Green continuera son chantier habituel, et essayera de semer le trouble dans les esprits des joueurs de Jason Kidd.

On peut y rajouter cette année l’émergence de Jordan Poole, qui bien que moins bon face aux Grizz, a encore été très impactant et est devenu une solution viable lorsque Curry et Thompson ne rentre pas leurs tirs.

Dallas Mavericks

Du coté de Dallas, beaucoup de choses à dire. Tout d’abord, une immense combativité qui s’est dégagée d’un groupe venu à bout des vice-champions en titre. Car si les Suns se font beaucoup taper dessus et à juste titre, il faut rendre hommage à Dallas pour des matchs 6 et 7 d’une grande qualité, à l’image de leur série.

Portés par un Luka Doncic stratosphérique, les Mavericks ont pu compter sur le step-up de nombreux role-players pour enfoncer Phoenix dans ses retranchements. Nul doute que Bullock-Finney Smith-Dinwiddie et Kleber se donneront à corps et âmes dans la série à venir pour épauler le duo Doncic-Brunson et se qualifier en finale NBA, ce qui serait une première depuis le titre de 2011.

dallas mavericks

Source : Sports Illustrated

Comme dit plus haut, Dallas arrive avec certaines certitudes dans cette série, et avec la mentalité de ne rien avoir à perdre. Car si leur avancée est historique, elle reste pour la plupart une surprise. A l’aube du Game 6 face aux Suns, lorsqu’ils étaient menés 3 à 2, très peu d’observateurs voyaient les Mavs s’en sortir et inverser la tendance. Pourtant, ils l’ont fait.

Et on peut dire que jusqu’ici, le statut d’outsider à bien réussi à Dallas. Pas forcément favoris face à Utah d’autant plus que Doncic était blessé, pas favoris non plus face à la meilleure équipe de saison régulière, les Mavs ne seront pas favoris cette fois non plus face à des Warriors qui ont enchainés 5 finales de suite entre 2015 et 2019. Une pression supplémentaire que Dallas ne devra pas porter, et qui pourrait être un fardeau pour leurs adversaires.

Ce que Dallas possède en revanche, pourrait bien être le meilleur joueur de la série et de ces play-offs : Luka Doncic. Les mots manquent pour décrire ce que fait actuellement le slovène dans cette campagne de post-season. Avec 31,5 points, 10,1 rebonds et 6,6 passes de moyenne sur les play-offs, Doncic prouve à la ligue dans son ensemble qu’il peut en devenir le meilleur joueur dans les prochaines années, si il ne l’est pas déjà.

Les points clés

Si l’on commence par analyser les données statistiques des deux équipes lors du second tour, on se rend compte que Golden State prends plus de rebonds, fais plus de passes décisives et inscrit plus de points par match. Et pourtant, de l’autre coté, Dallas perd moins de ballons, a un meilleur pourcentage au tir à 2 et à 3 points et a encaissé 6 points de moyenne de moins que Golden State en demi de conf des Playoffs NBA.

Ces stats montrent une chose en particulier, chaque équipe à ses propres points forts. Car en effet, si les raquettes des deux équipes ne sont pas réputées pour être les meilleures de NBA mais au contraire leur point faible, celle de Golden State a montré de bonnes choses face à Memphis. Avec l’activité de Green et de Looney, la raquette de Dallas, plus étirée et concentrée sur les shoots à 3 points ne pourra pas se faire dominer de la même façon que face aux Suns.

looney green

Source : San Francisco Chronicle

Mais d’un autre coté, la raquette de Dallas a laissé le champ ouvert à Deandre Ayton pendant la série, et a au contraire privilégié une bonne défense extérieure, pour gêner au mieux Paul et Booker. Résultat positif lorsqu’on voit que le meneur a totalement rater sa série et que l’arrière a été très bien contenu lors des deux derniers matchs. Nul doute que Klay Thompson, Steph Curry et Jordan Poole seront surveillés de très prêt par la défense des Mavs, ce qui pourrait donner à Wiggins, Kuminga ou Otto Porter le champ libre sur certaines actions.

Comme ils viennent d’être cités, les role-players seront évidemment capitaux dans cette série. Car malgré l’instabilité de Thompson et parfois de Curry sur ces play-offs, les deux joueurs ont souvent réussi des actions clutch au meilleur moment même dans des mauvais matchs. En revanche, les prestations de Wiggins d’un coté et de Finney-Smith et Bullock de l’autre devront continuer d’être régulières et de qualité pour permettre aux stars de se soulager et de ne pas avoir à forcer en attaque.

Du coté de Dallas, attention à ne pas tomber dans le style de jeu Luka-dépendant qui a déjà eu lieu cette saison. Souvent comparé au Harden de Houston lorsqu’il joue comme ça, ce système ou tout passe par Doncic n’est pas viable sur l’entièreté d’une série. Evidemment, un tel talent peut permettre de gagner un match tout seul, mais pas quatre. Le ballon devra circuler, et chacun devra participer, comme cela a été le cas au Game 6 et 7 face aux Suns, ou Luka a été énorme certes, mais pas seul à jouer.

Du coté des Warriors, les systèmes pourraient être semblables à ceux utilisés face aux Rockets de 2018. Avec un joueur dominant à contenir du mieux possible, Golden State pourrait privilégier un travail défensif amplifié sur les lieutenants de Luka, quitte à laisser le slovène finir à 35 points de moyenne. Les Warriors le savent, la réussite à 3 points est primordiale dans le jeu de Dallas, qui ne pourra compter que sur Brunson et Doncic pour inscrire des paniers à mi-distance.

stats mavs

Comme le montre ce tableau, Dallas a tenté en moyenne 42% de ses tirs derrière la ligne à 3 points face aux Suns, ce qui représente presque la moitié de sa capacité de scoring. Avec des excellents pourcentages de 56% au tir réel dans l’axe et 72% dans les corners, Dallas adoptera surement un plan de jeu similaire consistant Doncic a kick-out sur des shooteurs comme Bullock ou Kleber.

Mais la stat qui est marquante, c’est que Dallas tente seulement 22% de tirs sous le cercle, soit 8% de moins que la moyenne NBA. La ou la comparaison prend un vrai sens, c’est que les Golden State Warriors pratiquent de façon quasiment identique leur prises de shoots en attaque.

warriors stats vs grizz

En effet, GS tentent 41% de leurs tirs à 3 pts et 48% de leurs tirs entre la raquette et le dessous du cercle. Mais si les prises de tirs sont presque les mêmes, les pourcentages sont nettement en faveur des Mavs, qui ont bien mieux shooté que les Warriors lors de ce second tour. Avec une réussite supérieure à la moyenne à 3 points pour Dallas et au contraire une réussite inférieure pour Golden State, nul doute que l’élément clé de cette série sera une nouvelle fois la réussite à 3 points, pour ne pas changer dans ces playoffs nba.

 

Programme

 

Match 1 : Mercredi 18 Mai à 3h (HF)

Match 2 : Vendredi 20 Mai à 3h (HF)

Match 3 : Dimanche 22 Mai à 3h (HF)

Match 4 : Mardi 24 Mai à 3h (HF)

Match 5 * : Jeudi 26 Mai à 3h (HF)

Match 6 * : Samedi 28 Mai à 3h (HF)

Match 7 * : Lundi 30 Mai à 2h (HF)

* si nécessaire

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires