NBA play-offs 2023 preview : New York Knicks vs Miami Heat

par 4 minutes de lecture
New york knicks
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

La première demi-finale de la conférence est des play-offs 2023 démarre ce dimanche avec une opposition entre les New York Knicks et les Miami Heat. Les deux équipes sont en confiance après avoir gagné leurs séries 4-1.

 

Les New York Knicks et les Miami Heat se sont imposés contre des équipes mieux classées lors du premier tour, un duel d’outsider pour le titre.

 

 

La plus grande surprise vient des Miami Heat qui sont la première équipe issue des play-in à s’imposer dans une série. Ils sont également la sixième fois qu’une équipe classée huitième élimine le leader de sa conférence. Le Heat réalise donc une performance remarquable.

 

 

Les Miami Heat sont portés par un grand Jimmy Butler. Le joueur ainsi que son entraîneur Erik Spoelstra sont les deux artisans de cette performance. 

L’effet de surprise n’est pas au rendez-vous lors de cette demi-finale. Certes, leur saison régulière et leurs performances sont irrégulières, mais lors de cette série contre les New York Knicks. Le Heat est donc le favori logique.

Jimmy Butler est au sommet de ses performances, les coéquipiers sont de retour à l’instar de Duncan Robinson de retour dans la rotation. L’équipe est équilibrée dans tous les secteurs, Kevin Love est de retour à son niveau de Cleveland et Bam Adebayo contrôle la raquette. Max Strus et Gabe Vincent sont une bonne base arrière.

La rotation se fait sur huit à neuf joueurs, mais l’entraîneur n’hésite pas à ouvrir son banc et à faire confiance à ses joueurs vétérans comme Kyle Lowry. Enfin, Erik Spoelstra est l’acteur le plus expérimenté de cette équipe avec Pat Riley comme manager général. La complémentarité entre les deux hommes leur a fait construire une équipe prête pour les playoffs.

 

 

Les New York Knicks sont eux dans une dynamique plus sereine même si la santé de Julius Randle pose question.

L’ailier fort et parfois pivot lorsque Tom Thibodeau joue avec un cinq de petite taille. Les Knicks jouent depuis le début de saison avec une rotation très courte, sept à huit joueurs au maximum utilisés de façon significative par matchs.

Heureusement, ils peuvent compter sur Jalen Brunson avec une moyenne de 24 points sur la série contre les Cleveland Cavaliers.

La série est très défensive, comme les équipes de Thibodeau, la défense est la règle. L’équipe n’a concédé plus de 100 points lors du match 2 synonyme de défaite. Les New York Knicks réussissent l’exploit de ne concéder que 79 points au Madison Square Garden.

L’équipe n’est pas spectaculaire, mais gagne les matchs. Le plus important se sont les victoires. Les Knicks passent le premier tour des playoffs depuis 2012, l’époque de Carmelo Anthony et Marcus Camby.

 

 

Le type de jeu proposé est radicalement différent, au vu des résultats, le Garden s’enflamme pour la défense de Julius Randle et les tirs spectaculaires de Jalen Brunson. Les autres joueurs RJ Barrett et Mitchell Robinson sont des joueurs de devoir.


La série est une opposition de style entre deux coachs expérimentés. L’avantage semble être en faveur du Heat de Miami qui malgré l’absence de l’avantage du terrain, les deux premiers matchs sont au Madison Square Garden. Jimmy Butler est un joueur de tempérament, il aime les ambiances hostiles à l’instar du match cinq à Milwaukee.

Tout va dépendre de la capacité des New York Knicks à contenir certes Jimmy Butler avec RJ Barrett, mais aussi la défense sur l’arc de cercle, car l’adresse à trois points du Heat est là pour fixer la défense et permettre les drives offensifs.  

 

Les New York Knicks doivent avoir une efficacité offensive supérieure. La défense fait gagner les titres, mais l’attaque sur demi-terrain du Heat et la gestion du rythme du match en fonction de l’adversaire est l’attout majeur.

La série peut durer et une victoire du Heat de Miami en six ou sept matchs est envisageable.   

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires