Preview NBA Play-in 2022 : Wolves vs Clippers

par 5 minutes de lecture
clippers wolves
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

C’est l’heure des Play-in en NBA. The Free Agent vous présente les oppositions sur un match unique qui vont déterminer le tableau final des playoffs. 

Play-in Conférence Ouest 7-8

#7 Minnesota Timberwolves

#8 Los Angeles Clippers

 

Les forces en présence

Les joueurs de talent ne manque pas dans cette confrontation, aussi bien dans une équipe que dans une autre.

Du côté des Wolves d’abord, l’équipe a enfin su se trouver autour d’un trio Edwards, Russell et Towns. Le pivot, agé de 26 ans et qui clotûre déjà sa septième saison avec Minnesota semble enfin s’épanouir dans cette équipe, lui qui était pendant longtemps uniquement considéré comme un joueur à stat (24,2 points et 11,5 rebonds depuis son entrée dans la ligue).

Il est parfaitement entouré avec son grand ami D’Angelo Russell, qui a enfin joué une saison plus conséquente (65 matchs cette saison, contre seulement 42 la saison dernière) et d’un Anthony Edwards véritable enerziger pour sa seconde saison chez les Loups.

Wolves Towns Edwards Russell

Minnesota a de réels atouts dans sa manche pour franchir cette barrière du playin, mais attention, en face, les Clippers ont des armes à faire valoir.

En effet, du côte de la Californie, la bonne nouvelle est bien évidemment concentré autour des retrouvailles entre Paul George et les Clippers, c’était le 29 Mars dernier.  Auteur de cinq rencontres depuis son retour, il tourne en cette fin de saison à 22,6 points de moyenne et à plus de 50% aux tirs extérieurs.

Véritable arme numéro 1 pour L.A, il est évidemment la clé qui peut tout changer pour les Clippers.

Entouré de joueurs polyvalents et expérimentés (Nicolas Batum, déjà à sa 14ème saison NBA, Ivica Zubac qui va avoir du travail avec Towns, ou bien encore l’arrivée à la trade deadline de Norman Powell), PG13  et les Clippers ont tout en main pour arracher leur billet pour les playoffs.

Les points clés

Cette saison, les deux équipes se sont rencontrés à quatre reprises, et ces sont les joueurs de L.A qui ont pris le dessus sur les confrontations en saison régulière (3-1). Lors des trois succès des Clippers, Paul George a terminé à chaque fois meilleur marqueur de son équipe (23, 21 et 32 points à son actif).

En terme de dynamique sur cette fin de saison, net avantage aux Clippers, qui terminent sur cinq victoires de suite et encore mieux, invaincu lors du dernier mois de compétition. Ce qui n’est pas le cas des Twolves, avec des contre-performances face à Washington, Toronto ou Boston, ces deux dernières étant tout de même des adversaires premium.

D’un point de vue statistique, l’avantage va du côté des Wolves, qui termine la saison régulière avec la meilleur attaque de la NBA (115,9 points marqués pas match), quatrième sur les points de contre attaque et qui propose un jeu collectif bien huilé (septième de la ligue en terme de passes décisives).

Les statistiques offensives de Minnesota cette saison.

Pour les Clippers, les statistiques collectives sont moins performantes mais biaisés par l’absence longue durée de Paul George (et Kawhi Leonard, OUT pour ce match bien entendu).

Les Clippers devront se méfier également de l’entame de match, Minnesota démarrant très fort (quasi 60 pts marqués durant les 24 premières minutes, troisième meilleur bilan de la saison) alors que L.A est bien plus à la traîne ( 28 ème ranking NBA sur cet aspect précis).

Enfin, la matchup des coachs sera aussi un élément à suivre.

D’abord entre « un jeune coach NBA », Chris Finch (prolongé ce Lundi par la franchise) qui dirige pour la première fois de sa carrière dans la grande ligue une équipe dans un match couperet. Le jeu proposé par Finch et son staff est à haute intensité, avec un travail sur la transition rapide, une variation entre travail à intérieur (Towns en chef de file) et jeu extérieur intensif (Minnesota est l’équipe ayant pris le plus de shoots longue distance cette saison), un basket moderne qui régalent les fans.

En face un Tyronn Lue bien plus habitué aux joutes de post-season, champion en 2016 avec Cleveland faut il le rappeler, et qui a su cette saison proposer un travail très intéressant, basé sur un collectif polyvalent (sept joueurs à plus de 10 points de moyenne cette saison), malgré l’absence de ces deux joueurs vedettes.

Beaucoup ont raillé à l’époque les systèmes et le jeu tactique que Lue pouvait proposé par le passé (notamment aux Cavaliers, autour d’un certain LeBron James) mais c’est un vrai meneur d’hommes qui sait trouver les mots pour entraîner tout son vestiaire derrière lui.

 

Voilà donc un match bien indécis, qui offrira au vainqueur une place directement pour les playoffs, dans un duel face aux Memphis Grizzlies. Pour l’adversaire déchu, rien ne sera perdu, une ultime chance s’offrira à lui, face au gagnant du match entre les Spurs et les Pelicans.

Programme

Dans la nuit de Mardi à Mercredi à 3h30 du matin.

 

 

Partager :
Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires