Playoffs 2024 : récap’ des matchs 7

par 4 minutes de lecture
Playoffs 2024
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Playoffs 2024 – Les demi-finales de conférence se sont achevées en beauté la nuit passée avec deux matchs 7 au programme.

Voici le récapitulatif de ces confrontations !

 

Playoffs 2024

May 19, 2024
© Brad Penner-USA TODAY Sports

Knicks (2) – Pacers (6) : 3-4

Résumé : Après avoir atteint les finales du In-Season Tournament au mois de décembre 2023, les Indiana Pacers poursuivent leur fabuleuse saison et atteignent cette fois-ci les finales de conférence des playoffs 2024.

Dans une ambiance incroyable au Madison Square Garden de New York, les Pacers se sont assez facilement défaits des Knicks, dans un match dominé physiquement par Indiana. Dès l’entame, les visiteurs ont annoncé la couleur, portés par un Tyrese Haliburton insolent d’adresse (26 points, 4 rebonds et 6 passes à 60% au shoot) comme tous ses coéquipiers. Le meneur retrouve petit à petit son niveau de début de saison, de quoi augurer de belles choses pour la suite des playoffs.

Au total, six joueurs des Pacers ont inscrit plus de 10 points dans cette rencontre. Encore une prestation de grande envergure de Pascal Siakam (20 points, 4 passes et 4 rebonds), qui pour rappel, avait rejoint les Pacers lors de la Trade Deadline au mois de janvier 2024.

Les Knicks n’ont malheureusement pas pu nous offrir le spectacle attendu, malgré la présence d’OG Anunoby lors des 4 premières minutes du match et de Josh Hart, lui aussi fortement diminué par sa blessure abdominale. Et cerise sur le gâteau, Jalen Brunson a lui aussi dû quitter prématurément ses coéquipiers pour cause de fracture à la main lors du troisième quart-temps. Les prestations XXL de DiVincenzo (39 points à 9 sur 15 à 3 points) et d’Alec Burks en sortie de banc (26 points) n’auront rien changé pour des New-Yorkais à bout de force dans ces playoffs.

Prochaine étape pour les Pacers en playoffs : les finales de conférence Est contre des Boston Celtics reposés, qui accueilleront les deux premiers matchs de la série !

Le facteur X : Il est difficile de sortir un joueur tant la performance collective des Pacers est à souligner. Cependant, nous pouvons mettre en avant le match d’Andrew Nembhard, auteur de 20 points, 5 rebonds et 6 passes dans ce game 7.

 

Nuggets (2) – Timberwolves (3) : 3-4

Résumé : Toutes les bonnes choses ont une fin. Après avoir profité de six matchs dans cette série de playoffs, les deux équipes se sont affrontées la nuit passée pour savoir qui rejoindrait les Dallas Mavericks en finale de conférence à l’Ouest.

Dans la Ball Arena de Denver, les Minnesota Timberwolves ont fait tomber le champion du monde en titre dans un match 7 à l’image de cette série : intense et imprévisible. Malgré un début de match plutôt en faveur des locaux avec un Jamal Murray indéfendable (35 points, 3 rebonds et 3 passes) et 15 points d’avance sur les Wolves à la mi-temps, ces derniers n’ont finalement eu besoin que d’un quart-temps pour revenir au score, grâce à une impulsion collective globale (6 joueurs à plus de 10 points).

Dans le quatrième quart-temps, les deux franchises se tiennent tête. Nikola Jokic, le MVP en titre, essaie de maintenir les siens (34 points, 19 rebonds et 7 passes) mais les Wolves sont intenables et se saisissent de nombreux rebonds offensifs, convertis en points : d’abord Naz Reid (11 points) pour donner l’avantage puis KAT (23 points, 12 rebonds) pour creuser l’écart à 8 points en faveur de Minnesota à 30 secondes de la fin.

Finalement, c’est à l’envie que les Wolves s’imposent dans ce match, avec un McDaniels très adroit (23 points, 6 rebonds) et un Anthony Edwards (16 points, 8 rebonds et 7 passes), moins en phase avec son shoot mais ultra présent dans le jeu.

Prochaine étape pour Minnesota en playoffs : les finales de conférence Ouest contre les Dallas Mavericks avec l’avantage du terrain, en accueillant les deux premiers matchs de cette série de playoffs.

Le Facteur X : Un immense bravo à tout le collectif des Minnesota Timberwolves, et tout particulièrement à Rudy Gobert, bousculé par la presse à cause de matchs compliqués contre le Joker, qui a su s’ajuster dans les deux derniers matchs pour avoir un impact des deux côtés du terrain : 13 points, 9 rebonds, 1 passe, 1 interception et 2 contres hier !

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires