NBA Playoffs 2024 : Preview Indiana Pacers – Boston Celtics

par 6 minutes de lecture
par 6 minutes de lecture
Enlever la pub

NBA Playoffs – L’heure des finales de conférence a sonné en NBA. À deux petites marches du graal, la marge d’erreur se rétrecit de jour en jour. Présentation de la série Boston Celtics vs Indiana Pacers à l’Est.

 

Les Pacers l’ont donc fait. Malgré leur 6ème place au classement de la conférence Est, les hommes de Rick Carlisle sont parvenus à rallier les finales de conférence à l’Est après avoir sorti les Knicks au cours d’un match 7 rocambolesque en Garden. La tâche devrait en revanche se corser avec les Celtics désormais.

 

Le parcours des deux équipes

 

Jusqu’ici tout va bien pour les Celtics. Les ultra favoris de l’Est n’ont laissé que des miettes jusqu’ici avec deux scénarios identiques lors des deux premiers tours. Une petite défaite à la maison lors du match 2 et puis s’en va. Et puis correction même.

En effet, sur les 8 matchs remportés par Boston depuis le début de ces Playoffs, seul un l’a été par moins de 10 points d’écart. Cela stipule également que les hommes en vert sont invaincus hors de leur base dans ces Playoffs 2024. Déroutant.

Malheureusement pour eux, forts de leur meilleur bilan de toute la ligue en saison régulière (18 défaites), les Celtics auront l’avantage du terrain et ne pourront pas disputer tous leur matchs à l’extérieur. Ils retrouveront donc les Pacers d’Indiana pour cette édition 2024 des finales de conférence à l’Est, la 3ème consécutive pour Boston.

Face à eux se dresse une équipe plutôt inattendue. Pas franchement favorite ni face aux Bucks ni face aux Knicks, la franchise de l’Indiana s’est pourtant démenée pour en arriver à ce tour final à l’Est.

D’abord opposés aux Bucks, les Pacers n’ont besoin « que » de 6 matchs pour se défaire des champions 2021. Galvanisés par ce succès, ils se sont ensuite présentés face aux Knicks où l’on a craint le pire pour eux quand ils étaient menés 2-0 puis 3-2, mais ils n’ont jamais rien lâchés et ont fini par l’emporter dimanche soir au cours d’un Game 7 d’exception dans un Garden en folie (130-109 ; 76% de réussite au tir en première mi-temps, record de tous les temps en Playoffs).

Ceci étant dit, et cela n’a aucunement le but de minimiser ce qu’a accompli Indiana, il convient de préciser que les Pacers ont été assez chanceux sur ces Playoffs. Effectivement, lors du premier tour ils ont dû affronter une équipe de Milwaukee privée de sa superstar Giannis Antetokounmpo avant que Damian Lillard le rejoigne à l’infirmerie pour 2 matchs dans cette série.

Face aux Knicks ensuite, Indiana a profité des forfaits de Mitchell Robinson, Julius Randle et surtout d’OG Anunoby après les deux premiers matchs de la série (remportés par New York). Quoi qu’il en soit, les Pacers sont en finale de conférence et joueront crânement leur chance.

 

L’armada collective des Celtics

 

Cette fois en revanche, pas d’excuse en cas de forfait chez les Celtics. L’effectif monté par Brad Stevens est tellement riche qu’un ou deux forfaits çà et là ne devraient pas empêcher la marche en avant de Boston, impressionnant collectivement dans ces Playoffs.

Après deux tours, ce ne sont pas moins de 5 joueurs qui tournent en moyenne à au moins 10 points inscrits par matchs. Les trois premiers sont même à au moins 18 points par match (Tatum, Brown White).

Cela en fait une équipe redoutable en attaque puisque le danger peut venir de partout. Le danger vient surtout de la ligne à trois points avec les Celtics. Dans ces Playoffs, Boston est l’équipe qui tente et rentre le plus de trois points par match (14.5 sur 38.5). De tels sont chiffres sont permis notamment parce qu’au moins dix joueurs sont capables d’efficacement tirer à longue distance, de Tatum jusqu’à Hauser en passant par Holiday et Porzingis.

 

Le collectif impressionnant des Celtics avec ici White, Porzingis et Holiday de gauche à droite. Mandatory Credit: Eric Canha-USA TODAY Sports

Problème de plus pour les Pacers, cette équipe sait aussi défendre, et bien défendre. Avec en moyenne 96.7 points encaissés par match sur ces Playoffs, Boston affiche le deuxième meilleur bilan en la matière. Les Celtics ne semblent donc pas afficher de faiblesse dans cette campagne de Playoffs et son collectif semble huilé et inarrêtable.

S’il faut souligner un axe d’attaque pour les Pacers, celui-ci concerne les pertes de balle. C’est possiblement le seul domaine où les Celtics ont de très mauvais chiffres. Avec 10.1 ballons égarés par matchs en moyenne depuis la mi-Avril, c’est le deuxième plus haut total parmi les 16 équipes engagées. Indiana devra donc impérativement mettre la pression en défense pour essayer de forcer le plus de pertes de balles adverses possible.

 

2 victoires en 5 matchs cette saison, lueur d’espoir pour Indiana ?

 

Enfin, en ce qui concerne les affrontements directs entre les deux équipes cette année, certaines choses intéressantes sont à retenir.

D’abord, sur les 5 confrontations directes en 2023-24 (une de ces 5 était dans le cadre du In-Season Tournament), les Pacers en ont remporté deux, à chaque fois à domicile. Sur ces deux victoires, les Pacers avaient inscrits 122 et 133 points, ce qui donne le ton de ce qu’il faudra faire pour espérer vaincre ces Celtics.

Par deux fois Indiana n’a pas dépassé les 110 et l’a payé cher avec des défaites de 17 et 41 (!) points. Les Pacers sont donc prévenus, pour se donner une chance d’espérer il faudra marquer beaucoup de points… face à la deuxième meilleure défense de ces Playoffs comme indiqué plus haut.

 

Les Pacers ont réussi à battre Boston deux fois cette saison. Mandatory Credit: Trevor Ruszkowski-USA TODAY Sports

Dans l’autre sens, Boston n’a jamais tremblé à domicile face à Indiana cette saison, un signe positif puisque les Celtics ont l’avantage du terrain. Aussi, les hommes de Joe Mazzula ont inscrit au moins 112 points dans chacun des 5 affrontements de l’année et ont même passé 129, 133 et 155 points à une défense des Pacers qu’ils apprécient visiblement bien et qui ne leur pose aucun problème.

 

Tous les voyants semblent donc plutôt être au vert pour des Celtics ultra favoris pour rejoindre les finales NBA, voire même à la victoire finale (côte à 1.30). Mais le basket est un sport qui peut parfois réserver ses surprises, notamment en Playoffs, et il faudra gagner 4 matchs pour rallier les finales.

 

Voici le programme complet de la finale de conférence à l’Est :

 

© Paul Rutherford-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires