NBA : les audiences des Finales en baisse

par 3 minutes de lecture
NBA
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Les finales NBA 2024 entre les Boston Celtics et les Dallas Mavericks se sont terminées avec des statistiques d’audience décevantes, marquant l’une des séries les moins regardées de ces dernières années.

Avec une note moyenne de 5,8 et 11,31 millions de téléspectateurs, les finales ont connu une diminution de 3 % de l’audience par rapport à la série Nuggets-Heat de l’année dernière. Notamment, cette série a été la moins regardée depuis les finales Bucks-Suns retardées par le COVID en 2021.

Le match décisif 5 n’a réussi à réunir que 12,22 millions de téléspectateurs, marquant une diminution de 7 % de l’audience par rapport au match 5 de l’année précédente. Malgré la performance dominante des Celtics et la signification historique de leur victoire, les finales n’ont pas réussi à captiver un large public.

La série a culminé à 13,28 millions de téléspectateurs lors du match 5, mais cela n’a pas suffi à inverser la tendance générale à la baisse.

Un impact sur les futurs droits TV ? 

Les finales NBA de cette année auraient dû être un événement phare. Elles ont mis en vedette la franchise la plus historique de la ligue contre une équipe de grand marché avec l’une des plus grandes stars de la NBA, Luka Doncic.

Cependant, la série a été entachée de matchs déséquilibrés et d’un manque d’équilibre compétitif, ce qui a probablement contribué à la baisse de l’intérêt des téléspectateurs.

Les playoffs NBA, plus largement, ont également connu une baisse d’audience, avec une note moyenne de 2,4 et 4,53 millions de téléspectateurs, en baisse de 11 % et 12 % par rapport à l’année dernière, respectivement. Même le tournoi de Play-in a connu une diminution de 10 % des téléspectateurs par rapport à l’année précédente. Ces tendances indiquent un changement potentiel dans la manière dont les audiences s’engagent avec le contenu sportif.

Malgré ces chiffres, la NBA est sur le point de conclure un accord de droits médiatiques de 75 milliards de dollars, ce qui souligne la valeur durable du contenu sportif en direct malgré des diminution significative des audiences sur cette fin de saison.

La question sera de savoir si ces derniers chiffres affecteront ou non les négociations en cours.

 

Credit Photo : Peter Casey-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires