NBA : La ligue est-elle faite pour les équipes les plus riches ?

par 4 minutes de lecture
nba
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

La franchise de Golden State Warriors devra payer en salaires et en taxes 483 millions de dollars en 2024, aucune chance de titre pour les autres franchises NBA?

La victoire de Golden State Warriors l’année dernière avec une facture fiscale de 170,3 millions de dollars pour la saison 2021-22 a du démoraliser plus d’une franchise.

Avec les récentes extensions de Jordan Poole et Andrew Wiggins, la masse salariale de l’équipe de San Francisco va plus que doubler pour atteindre les 400-500 millions de dollars pour la saison 2023-24, peu de franchises sont capables de s’aligner sur ces dépenses, et cela inquiète.

Comme nous vous en parlions le mois dernier, la NBA et l’Association nationale des joueurs de basket-ball (NBPA) ont déjà entamé les négociations d’une nouvelle convention collective de travail (CBA), ce sujet est d’ores et déjà sur la table. Le principal objectif? Que chaque équipe ait la possibilité de gagner.

La possibilité d’augmenter les pénalités fiscales ou de limiter les dépenses font partis des sujets abordés. Mais concrètement, est ce que dépenser fait gagner?

Tous les champions NBA n’ont pas dépensé sans compter

Sur les cinq dernières années, les Warriors ont gagnés 2 titres, mais les Bucks, est un parfait contre exemple, ils ont payé moins de 800 000 dollars de pénalités pour leur titre. Les Lakers, qui sont dans un marché dépensiers étaient eux aussi sous la taxe lors de leur parcours de champion.

Voici la facturation des cinq derniers champions:

2017-18 : Golden State Warriors – 32 263 299 $.
2018-19 : Toronto Raptors – 25 190 963 $.
2019-20 : Los Angeles Lakers – 0
2020-21 : Milwaukee Bucks – 794 721 dollars
2021-22 : Golden State Warriors – 170 331 194 $.

Concernant les finalistes NBA, le constat est quasiment le même, Les Cavaliers, qui ont perdu contre les Warriors en 2017-18 ont fait un lourd investissement mais ont perdus. La tendance, cependant, va entièrement dans l’autre sens :

2017-18 : Cleveland Cavaliers – 50 749 202 $.
2018-19 : Golden State Warriors – 51 487 864 $.
2019-20 : Miami Heat – 2 461 242 $.
2020-21 : Phoenix Suns – 0
2021-22 : Boston Celtics – 0

Les deux dernières équipes à se qualifier mais à perdre en finale, les Suns et les Celtics, étaient sous le coup de la taxe.  Miami a payé un peu plus de 2M de dollars de taxes, ce qui reste raisonnable pour toute franchise NBA.

Certaines franchises NBA dépensent, mais perdent

L’année dernière certaines équipes ont payés de grosses taxes sans même atteindre les playoffs, par exemple 83,1 millions de dollars de taxes pour les Clippers et 45,1 millions de dollars pour les Lakers. Les Brooklyn Nets (97,7 millions de dollars) et les Utah Jazz (18,8 millions de dollars) ont eux atteints les playoffs, mais se sont inclinés dès le premier tour.

L’année précédente, en 2020/2021, les Warriors avaient dépensé 68,9 millions de dollars et les Nets 61,6 millions de dollars, les premiers cités n’ont même pas fait les playoffs. Le Thunder d’Oklahoma City a dépensé 61,6 millions de dollars en taxes pour 2018-19, seulement pour perdre au premier tour contre les Trail Blazers de Portland, qui ont atteint les finales de la Conférence Ouest avec une facture de taxes de 15 millions de dollars.

Il existe autant d’exemples que de contres exemples.

Dépenser pour gagner ou gagner pour dépenser ? Quelle stratégie adoptée pour les franchises NBA?

Les Indiana Pacers l’ont toujours dit, ils ne paieront pas de « luxury tax ». Depuis 10 ans, les Mavericks n’en paient pas non plus.

Les équipes qui ont une masse salariale plus élevée sont celles qui potentiellement pensent avoir une chance de remporter un titre, car susceptibles d’être plus acheteuses. Cependant, on le sait, le succès d’une équipe peut être cyclique. Elle dépend de plusieurs facteurs et pas forcément celui de l’argent.

On l’a vu avec  les San Antonio Spurs et leur Big Three, les Lakers avec Kobe Bryant ou partout où Lebron James a joué. Ce sont les équipes qui comptent des grands joueurs qui remportent les bagues, pas les plus dépensières.

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires