NBA – Ce qu’il fallait retenir de la nuit (14/01/24)

par 4 minutes de lecture
Damian Lillard Giannis Antetokounmpo
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Giannis accueille Stephen, les Lakers en déplacement dans l’Utah, ou encore Boston qui recoit Houston… Voici ce qu’il fallait retenir de la nuit NBA

 

Programme :

  • Rockets @ Celtics
  • Wizards @ Hawks
  • Knicks @Grizzlies
  • Warriors @ Bucks
  • Magic @ Thunder
  • Pelicans @ Mavericks
  • Bulls @ Spurs
  • Lakers @ Utah

 

Milwaukee sur sa lancée

Après avoir battu les Celtics, Milwaukee recevait hier soir des Warriors qui, à l’inverse des joueurs en vert, sont dans une mauvaise passe. Les stars ont bien moins de rendement, l’épisode Draymond Green n’a pas été digéré, et les principes de jeu semblent flous. Tout ce qu’il fallait pour que Milwaukee remporte un 2nd match d’affilé en NBA. Et c’est ce qui c’est passé, même si c’était peu être moins facile que prévu. Le 1er quart été à l’avantage des locaux (33/24), mais les Warriors ont tout remonté dans le 2nd (21/32) pour être en tête à la mi-temps. Il a fallut attendre le 4ième quart pour voir les Bucks se détacher complétement. Comme à son habitude, Giannis a mené la danse (33/9/5 à 59%). Damian Lillard l’a secondé (27/6/7) tout comme Middleton (24/3/10 à 77%). Fort d’un très gros pourcentage (54.3% sur le match, 41.9% à 3 points) les Bucks finissent pas s’imposer de 11 points.

En face, l’absence de Curry a certainement pesé (cumulé à celle de Chris Paul, toujours absent pour une fracture à la main). Pourtant, son remplaçant poste pour poste a assuré : Podziemski, qui était à la mène hier, finit avec un joli 23/10/3 à 71.4%. Klay Thompson termine avec 21 points, mais le meilleur scoreur des Warriors sort du banc : il s’agit de Kuminga, avec ses 28 points. Les Warriors perdent encore une place à l’Ouest, et sont maintenant 12ième.

Boston trop fort pour les jeunes Rockets

Leur début de saison est bien plus beau que ce qu’on imaginait pour cette équipe des Rockets, mais le déplacement à Boston était une marche bien trop haute. Le leader de toute la NBA n’a fait qu’une bouchée des Texans. Ils ont remporté tous les quart temps, pour finir avec une victoire de costaud à +32 (145-113). La paire Brown (32/6/2 + 2 interceptions et 2 contres) / Tatum (27/8/5) a encore été bien présente. Elle a été parfaitement accompagné par une belle performance d’équipe : 11 joueurs ont scoré, dont 6 à plus de 10 points. Les joueurs du Massachusetts ont eu une adresse incroyable : 53.7% à 2 points, mais surtout 51.1% à 3 points!

Tout l’inverse des Rockets en panne complet au niveau du shoot. Seulement 40.4% sur le match, dont 23.3 à 3 points. Sengun finit en double double (19/10/3 + 4 interceptions) tout comme Amen Thompson (10/10). Mais le meilleur marqueur du match coté rockets sort du banc, et c’est Whitemore (22/7). Les 14 joueurs texans ont tous scoré (sauf Tate), mais impossible de remporter un match avec un tel différentiel d’adresse.

Le Jazz toujours sans fausse note

La réception des Lakers pouvait permettre au Jazz d’enchainer une 5ième victoire de rang, contre des grosses écuries qui plus est (76ers, Bucks, Nuggets et Raptors). Et les joueurs de l’Utah ne se sont pas fait priés! Malgré un premier quart maitrisé par les Lakers (39/31 pour la franchise californienne), le Jazz ne s’est pas affolé, et à commencer à recoller dans le 2nd quart (33/28, +3 lakers à la mi-temps) pour prendre ses distance dans le 3ième (36/28, + 9 Jazz). Markkanen a encore été très bon, avec 29 points, 9 rebonds et 5 passes. Sexton l’a épaulé pour le scoring (27/4/5) tout comme Collins (19/13/2). En plus de cela, le Jazz possède un banc très bon. Clakson (21/4/4) et George (19/3/3) ont flambé et ont largement contribué aux 50 points du bancs du Jazz.

Coté Lakers, l’absence de LeBron James s’est forcément fait sentir, d’autant plus que Anthony Davis n’était pas dans un grand jour. Il signe un très beau triple double, certes (15/15/11) mais est passé au travers au tir (5/21, 23.8%). Tout le contraire de Russel, qui a réussit à planter 39 points (+3 rebonds et 8 passes) à 57.7%. Insuffisant pour l’emporter contre ce Jazz chef d’orchestre. Il va d’ailleurs vite falloir que le Jazz perde… Nos rédacteurs commencent à être à court de blagues musicales…

 

Mandatory Credit: Jonathan Hui-USA TODAY Sports

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires