NBA : bilan après le retour des blessés de longue date

par 11 minutes de lecture
bilan retrour des blessés NBA
par 11 minutes de lecture
Enlever la pub

Ce soir, à 20h, pour l’affiche du soir, les Pelicans se déplacent à Los Angeles à la Crypto.com Arena pour y affronter les Clippers. Dans ce duel, on ne compte pas moins de 3 anciens all stars NBA qui reviennent après une saison sans jouer : Zion Williamson côté Pelicans, Kawhi Leonard et John Wall côté Clippers.

L’occasion ainsi de faire un premier bilan des retours de nos stars en NBA que ce soit à l’aube de cette affiche mais aussi dans le reste de la grande ligue.

 

Kawhi Leonard

 

On avait quitté l’ancien Spurs le 15 juin 2021 lors d’une série de play-off face au Jazz de Rudy et Donovan Mitchell en demi-finale de conférence. 34 minutes pour 31 points marqués avec la victoire des siens 118-104 à domicile pour recoller à 2-2 dans la série. Oui mais voilà, une déchirure des ligaments croisés du genou droit l’écarte de la fin de la série, pire même de la fin des play-offs qui verront.0 son équipe s’imposer 4-2 face au Jazz puis s’incliner en finale de conférence face aux Suns 4-2.

L’été passe du côté de LA et toujours aucune nouvelle de quand reviendra vraiment Kawhi. Certains parlent d’un retard en fin de saison d’autres d’une saison blanche. La communication des Clippers, si tant est qu’on puisse considérer qu’il y en est vraiment eu une, reste très floue. Finalement, il ne disputera aucun match lors de cette saison 2021-2022. Sur le terrain cela se voit. Paul George rate aussi énormément de match et finalement l’équipe termine à la 8ème place, qualifiée pour le play-in. Lors de ce tournoi, une défaite à Minnesota, puis à domicile face à New Orleans, achèvent les espoirs de play-off pour la franchise de Steve Balmer.

Une saison au chaud, et voilà, que Kawhi est donc de retour sur les terrains de NBA. Comme ce fut le cas aux Raptors, le staff des Clippers veulent à tout prix le ménager. On sait au sein de la franchise que le plus important c’est qu’il ne rechute pas et qu’il soit prêt en juin prochain. Comment se déroule son retour à la compétition ?

Eh bien c’est plutôt timide mais c’est normal. D’abord parce que Tyronn Lue a pris la décision de le faire sortir du banc et c’est bien mieux ainsi pour moins l’exposer au choc et lui donner moins de minutes tout en lui permettant de retrouver ses coéquipiers et la compétition. « Il faut y aller progressivement. Je ne veux pas réveiller ma blessures » a-t-il confié au sujet de son faible temps de jeu en sortie de banc. 2 matchs à 21 minutes face aux Lakers et aux Suns pour respectivement 11 et 14 points. Un peu de rebonds, quelques passes et un shoot à mi-distance toujours aussi chirurgical. Malheureusement, c’est tout ce qu’on a vu cette saison de Kawhi puisqu’il n’a pas joué lors de la double confrontation face au Thunder pour une gêne au genou où il a été opéré.

« Après le shootaround, il a ressenti une raideur dans son genou. On veut être prudent et s’assurer de bien faire les choses avec lui, même s’il veut jouer » explique ainsi son coach.

Sera-t-il présent ce soir face au Pelicans ? Rien n’est sûr encore…

Zion Williamson

 

pelicans

« C’est comme s’il n’avait jamais arrêté » s’est réjoui son coach Willie Green. Victime d’une fracture au pied, l’intérieur avait manqué toute la saison précédente. Une perte importante pour les New Orleans Pelicans qui avait tout de même réussi une belle saison pour accéder jusqu’au play-offs avec le duo Ingram-McCollum. Après de nombreuses critiques sur son poids de forme (il doit avoir l’habitude d’entendre ces critiques chaque année), il a pris son contrat max de 193 millions sur 5 ans (encore une fois très critiqué pour beaucoup) et s’est préparé pour la saison à venir.

Mais une chose est sûre, l’ancien numéro 1 de la draft 2019 est bel est bien de retour ! En seulement trois matchs, Zion est revenu nous rappeler tout son talent. 25 points, 9 rebonds, 4 assists, 3 steals et la victoire pour son retour face aux Nets de KD, Kyrie et leur nouveau coéquipier dont on devrait reparler un peu plus tard. En trois matchs, le joueur compile 22 points et presque 7 rebonds de moyenne avec un super début de saison des Pels. Mais c’est face à un match perdu en prolongation face au Jazz de Markanen et Clarkson que tout bascule.

D’abord c’est la première défaite des hommes de Willie Green cette saison. Mais surtout Brandon Ingram et Zion Williamson sortent sur blessure. Pour Ingram, il va rater le road trip que les Pels jouent actuellement. Pour Zion, les nouvelles ont été plus rassurantes. Cette petite blessure à la hanche va le laisser sur la touche quelque jour pour un retour assez rapide. Pour le match de ce soir il sera en game time décision. On espère tous le voir jouer ce soir pour confirmer son retour en forme !

 

John Wall

 

john wall clippers

 L’autre Clipper de la liste: John Wall ! Après de longues années dans la capitale, John Wall demande publiquement son départ des Wizards. Il est transféré contre Russell Westbrook du côté d’un Houston très peu compétitif et en reconstruction de l’après Harden. Il joue une partie de la saison 2020-2021 mais d’un commun accord entre une franchise qui préfère donner du temps de jeu à ses jeunes joueur et un vétéran qui ne veut pas jouer pour une équipe dans les bas-fonds du classement, il reste sur la côté toute la saison 2021-2022.

Tout ça avec un stratosphérique contrat à plus de 40 millions de dollars dont personne ne veut. Houston est bloqué dans la recherche d’un potentiel trade. Finalement son contrat va être cassé et le meneur va s’engager du côté des Clippers, équipe contre laquelle il avait marqué 27 points pour son dernier match avec les Rockets. A 32 ans, Wall débarque dans une équipe ultra compétitive aux côtés de l’autre revenant Kawhi et Paul George. L’objectif de cette équipe est clair : la victoire finale. Pour cela il accepte un rôle de meneur remplacent depuis son retour.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que cela marche ! Une bonne moyenne de 15 points par match à 50% au shoot en une vingtaine de minute de moyenne. Il ne serait pas étonnant d’ailleurs de le voir prendre la place de Reggie Jackson dans le cinq de départ prochainement. On voit que tout n’est pas encore totalement revenu notamment son shoot à 3 points qui est catastrophique 28% et ce même s’il n’a jamais été un excellent shooter de loin.

 

Ben Simmons

Il était resté sur cette action face à Trae Young où il ne dunke pas ! Les Sixers se sont ensuite fait sortir des play-offs et les critiques sur Ben Simmons ont fusés et même de la part de son coéquipier Joël Embiid. Depuis, il n’a pas joué un match de la saison en attendant son trade qui a énormément tarder à arriver. On s’est tous demandé où il allait atterrir (des rumeurs aux Kings, à Atlanta, …) et à quel poste (toujours un meneur ? un poste 4 ?) il pourrait jouer. Finalement c’est le jour de la dernière trade deadline que tout se déclenche.

Harden débarque à Philly et Ben Simmons du côté de Brooklyn pour accompagner KD et Kyrie. Cependant, et c’est un peu flou, il ne joue pas la fin de saison ni même les play-offs des Nets. La raison ? Une blessure plus psychologique que physique. C’est donc après un été mouvementé de rumeurs de départ des deux autres stars que Simmons arrive cette saison pour ces premières minutes en tant que joueur des Brooklyn Nets.

Et ce n’est pas une énorme réussite pour le moment. Les deux stars sont restées et lui n’est qu’à 5 points de moyenne et deux exclusions pour 6 fautes. Ses 6 rebonds et 7 passes de moyenne restent de bonnes stats mais on voit qu’il a encore besoin de temps dans sa nouvelle équipe. Son intégration est encore compliquée même si Kyrie lui a apporter son soutien récemment.

« Je n’essaie simplement pas d’être trop critique envers Ben et ce qu’il fait de bien ou de mal à chaque match, c’est un basketteur, un professionnel et il a les compétences pour être un grand professionnel. Il l’a déjà fait par le passé et il n’a pas joué depuis deux ans, mais vous allez continuer de me demander à chaque fois : ‘Et Ben ? Qu’en est-il de Ben ?’. C’est juste qu’il n’a pas joué depuis deux ans, alors accordez-lui une putain de chance. « 

Il va lui falloir encore du temps pour être de nouveau all-star !

 

Jamal Murray

On se souvient tous de ses incroyables performances en play-offs dans la bulle d’Orlando. 50 points à deux reprises sur la tête du Jazz, 40 points sur les Clippers pour clôturer la série avant de s’incliner face aux Lakers, futurs champions, en finale de conférence. Depuis, un morceau de saison régulière la saison suivante mais surtout une énorme blessure. Il reste 50 secondes à jouer dans un match de saison régulière face aux Warriors et le genou gauche de Jamal Murray saute sur un appui : rupture d’un ligament croisé du genou.

The Blue Arrow a vécu un enfer pendant la saison passée éloigné des terrains laissé seul Nikola Jokic glaner ses deux trophées consécutifs de MVP dans un effectif miné par les blessures. Le voilà désormais de retour autour du serbe et de Michael Porter Jr. 7ème choix de draft en 2016.

Il revient plutôt discrètement mais c’est bien normal pour un joueur qui a passé autant de temps à l’infirmerie. 12 points de moyenne et un shoot encore en difficulté avec seulement 41% au shoot et 30% à trois points. Il reste tout de même la clé de son équipe pour soulager un peu Jokic mais le process va être encore long mais c’est tout à fait normal après autant de temps sans jouer.

 

Damian Lillard

On triche peut-être un peu car le meneur des Blazers a bien joué la saison passée jusqu’au nouvel an. En revanche, pour son équipe c’est comme s’il avait été absent pendant une éternité. Cette saison était décevante pour lui personnellement avec sa pire moyenne de points en carrière (24 points) et des rumeurs de transfert dans toutes les autres équipes de la ligue mais aussi collectivement.

Même pas en play-off, cette saison aura juste servi à l’éclosion d’Anfernee Simons, la draft de Shaadon Sharpe et au ménage effectué avec les trade de McCollum, Powell ou encore Covington. Dès l’apparition d’une blessure à l’abdomen, le staff de Portland n’a pas hésité à le laisser au frigo pour terminer cette saison galère. De retour pour le camp d’entraînement mais aussi pour cette nouvelle saison qui marquait donc le retour de Damian Lillard.

Et quel retour ! 31 points de moyenne, un Dame Time face au Lakers et un énorme début de saison de ses Blazers. On a vraiment l’impression de retrouver une vraie équipe compétitive autour de l’immense leadership du meneur originaire d’Oakland. Quel dommage cette petite blessure au mollet qui va l’éloigner des terrains quelque semaines.

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires