Mitchell et Gobert ouvrent des perspectives à 3 équipes

par 5 minutes de lecture
mitchell et rudy gobert
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

Suite aux deux échanges de Mitchell et Gobert voici ce que nous pouvons en retenir. 

 

À ce moment de la free agency, retour sur les départs de Mitchell et Gobert vers Cleveland et Minnesota.

 

Minnesota se projette à court terme avec l’arrivée de Rudy Gobert

Le premier échange de Mitchell et Gobert a concerné le Français dès le début de l’ouverture du marché. Il est échangé contre cinq joueurs et autant de tours de draft. Pour beaucoup, les Timberwolves ont payé cher le français. Le banc est affaibli et les tours de draft hypothèquent l’avenir à long terme.

L’équipe se compose donc de deux des meilleurs joueurs intérieurs de la ligue. Rudy Gobert, trois fois élu meilleur défenseur de l’année et Karl-Antony Town, la star de l’équipe. A l’instar des deux villes séparées par le Mississipi de Minneapolis et Saint Paul, les Twins City, la presse surnomme le duo de joueurs les Twins Towers.

Ils seront secondés par un autre espoir de la ligue Anthony Edwards au poste d’ailier et D’Angelo Russell au poste de meneur. À l’exception des deux intérieurs, les autres joueurs voient leurs contrats se finir en 2024. Cela laisse deux saisons, sans blessure majeure, pour l’équipe de gagner le titre.

L’objectif des transferts de Mitchell et Gobert est pour les Cavaliers et les Timberwolves de gagner le titre. Pour cela des renforts au niveau du banc sont nécessaires à l’instar de la signature d’Eric Paschall venu de Utah et déjà doublure de Rudy

Découvrez l'App TFA ! Découvrez l'App TFA sur iOs ! Découvrez l'App TFA sur Android !

Gobert.

Mitchell et Gobert

 

Cleveland envisage des résultats pour construire sur les trois à quatre ans à venir dans la venue de Mitchell

L’équipe qui a participé à l’une des plus grandes rivalités des années 2010 avec quatre finales consécutives de 2015 à 2018 dont un titre en 2017. Le premier titre de l’histoire récente, tout sports confondus depuis 1964, est obtenu avec le joueur historique, LeBron James.

Les Cavs sont orphelins depuis le second départ de Cleveland de LeBron James. Les résultats sont là, depuis 2018 et la dernière finale contre les Golden State Warriors, l’équipe n’a pas atteint les play-off. Les trois saisons qui suivent, les joueurs de l’Ohio gagnent, en moyenne, moins de 30 pour cent de leurs matchs.

 

Mitchell et Gobert

 

L’année passée avec les recrues et le développement des jeunes joueurs, l’équipe gagne plus de 50 pour cent de ses matchs. Ils se qualifient pour le tournoi regroupant les équipes classées de la huitième à la dixième place de la conférence Est. Ils perdent au premier tour à Brooklyn puis face à Atlanta.

L’arrivée de Donovan Mitchell est donc la pièce qui manque à l’équipe pour retrouver les sommets. L’équipe est composée de trois jeunes joueurs sélectionnés ses trois dernières années dans les cinq premiers choix des Draft. Darius Garland en 2019, Isaac Okoro en 2020 et Evan Mobley en 2021 sont l’avenir à long terme de la franchise.

Donovan Mitchell à deux ans d’expérience en plus dont des participations aux plays off. Pour compléter ce cinq majeur de moins de 25 ans, le pivot Jarett Allen.

Parmi les contrats des trois jeunes joueurs et de Donovan Mitchell, celui de Isaac s’achève en 2024. Les perspectives sur les deux voire trois saisons (considérées comme du moyen terme en NBA) sont là et l’avenir prometteur.

 

Mitchell et Gobert

 

Utah se projette sur plusieurs années avec les départs de Mitchell et Gobert

Voici ci-dessous les contreparties et signatures obtenues par le Jazz d’Utah en échange du départ de deux de ses trois jours All Star.

 

L’équipe dirigeante de Danny Ainge, l’ancien manager général des Boston Celtics vainqueur du titre en 2007, décide de reconstruire l’équipe. Suite à l’incapacité de Quinn Snyder, l’entraîneur de ses dernières saisons, et de l’incapacité de Mitchell et Gobert à jouer l’un pour l’autre.

Il change de coach et fait partir les deux stars afin de libérer de la masse salariale, des joueurs moins référencés et plus à l’image de la franchise comme Lauri Markkanen. Surtout, il possède dix premier tour de draft sur les six saisons à venir.

Le but est soit de se servir de ces tours afin de recruter des jeunes joueurs à fort potentiel comme ils l’avaient fait avec Mitchell et Gobert, soit de se servir de ses choix comme monnaie d’échange afin de faire venir d’autres joueurs. Le Jazz d’Utah n’a ni la renommée d’un Los Angeles Lakers ni l’attrait d’une New York City.

  Les joueurs en fin de contrat, les agents libres ne veulent pas signer dans cette franchise moins exposée. Ils doivent donc surpayer les joueurs pour les attirer. Les moyens d’actions pour former une équipe compétitive doivent être différents des autres franchises historiques ou de grandes villes.  

 

Mitchell et Gobert

 

La stratégie, à l’instar de ce qu’essaye de faire le Thunder d’Oklahoma City sans succès, est de trouver le bon équilibre entre jeunes joueurs et possibilités d’échanges. L’équipe se positionne clairement comme un outsider et dit ouvertement à ses supporters que le temps de la reconstruction est venu, qu’ils doivent être patients.

Les supporters du Jazz ont vu leurs espoirs de titre ces dernières années échoué. Aujourd’hui ils vont devoir être patients.

 

Pour conclure, voici un rappel en image de la non relation entre Mitchell et Gobert

 

Ils savent défendre mais chacun leur tour.

 

Mitchell et Gobert sont incapable de jouer ensemble en attaque.

 

 

Le départ de l’un des deux ou des deux est devenu une évidence. Danny Ainge a choisi c’est ni l’un ni l’autre.

L’avenir dira qui a eu raison.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires