Mike Conley : l’artisan de la victoire du game 6 selon Anthony Edwards

par 5 minutes de lecture
Mike Conley
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

Selon Anthony Edwards, le retour du meneur de jeu de 36 ans, Mike Conley, a fait toute la différence.

Les Timberwolves du Minnesota ont renoué avec la victoire de manière éclatante, battant les Nuggets de Denver 115-70 lors du sixième match jeudi, forçant ainsi un septième match décisif dimanche. Pour les Timberwolves la raison principale de cette victoire est le retour de Mike Conley.

Anthony Edwards, qui a brillé en marquant 27 points, n’a pas attribué cette victoire écrasante à la défense dominante de son équipe ni à sa propre performance offensive.

« Nous avons récupéré Mike Conley, c’était ça », a déclaré Edwards.

Mike Conley, vétéran avec 17 ans de carrière, avait manqué le cinquième match en raison d’une douleur au tendon d’Achille droit. Sans lui, la défense des Nuggets avait pu cibler Edwards avec des doubles équipes toute la nuit.

Le retour de Mike Conley a rééquilibré le terrain pour les Timberwolves.

« Évidemment, je voulais jouer le dernier match », a avoué Mike Conley. « Je ne pouvais tout simplement pas bouger. Ce soir, c’était évident, j’allais trouver un moyen de jouer. Nous sommes juste meilleurs quand nous sommes au complet. »

Mike Conley a contribué avec 13 points à 5 sur 9 aux tirs, 5 passes décisives, 4 rebonds et aucune perte de balle. Son impact a été amplifié par la capacité du Minnesota à empêcher Denver de se concentrer uniquement sur Edwards.

Lors du cinquième match, Edwards avait peiné avec 18 points à 5 sur 15 aux tirs et 4 pertes de balle, portant un fardeau offensif disproportionné.

Avec le retour de Mike Conley, Edwards a été plus efficace, réduisant ses touches à 64 contre 102 au match précédent, tirant à 8 sur 17 et ne commettant qu’une seule perte de balle.

« Mike Conley est essentiel pour nous », a déclaré l’entraîneur des Wolves, Chris Finch. « Il est incroyable à côté d’Anthony pour le mettre en position, jouer avec lui, être à son écoute en permanence. Défenseur intelligent, tout ce que vous attendez d’un meneur de jeu expérimenté et le simple fait qu’Ant n’ait pas à gérer la balle à chaque fois, cela nous aide énormément. … Il nous a désespérément manqué l’autre soir. »

Lors des trois matchs précédents, les Wolves avaient perdu la défense verrouillée qui les avait portés à une avance de 2-0 en début de série. Le personnel d’entraîneurs a voulu rappeler aux joueurs de quoi ils étaient capables en leur montrant une vidéo de leurs meilleurs moments défensifs avant le coup d’envoi.

« C’était comme une vidéo de motivation », a déclaré l’ailier Jaden McDaniels, qui a marqué 21 points à 8 sur 10 aux tirs, pris 4 rebonds, réalisé 2 contres et un vol jeudi. « Cela nous a eu un bon effet sur nous. Juste pour montrer que nous sommes capables de rivaliser avec ces gars-là. Nous l’avons déjà fait. »

La performance défensive qui a suivi a été stupéfiante. Les Wolves ont limité Denver à 30,2 % aux tirs, dont 19,4 % à trois points. Ils ont remporté la bataille des rebonds 62-43, celle des pertes de balle 12-6, et ont marqué 19 points sur ces pertes de balle.

Les 70 points des Nuggets étaient un minimum de saison, saison régulière et séries confondues, 10 points de moins que leur précédent minimum lorsque les Wolves les avaient étouffés lors du deuxième match.

La marge de victoire de 45 points était la deuxième plus large de l’histoire de la NBA pour une équipe faisant face à l’élimination en match de séries éliminatoires.

« Je pense que nous ne devrions pas oublier cette défaite », a déclaré la star des Nuggets, Nikola Jokic. « Je pense que nous devons la laisser s’imprégner. C’est une grande défaite. Ils nous ont détruits, et nous devons en tirer des leçons. »

Les Wolves ont limité Jokic à 22 points et 2 passes décisives après qu’il en ait marqué 40 avec 13 passes lors du cinquième match, et ils ont contenu Jamal Murray à 10 points à 4 sur 18 aux tirs après ses 16 points à 7 sur 14 tirs au cinquième match.

Karl-Anthony Towns (10 points, 13 rebonds, 5 passes décisives) a été le principal défenseur de Jokic, et Edwards s’est chargé de suivre Murray.

« Je veux être le meilleur joueur des deux côtés du terrain en NBA », a déclaré Edwards. « C’est quelque chose sur lequel je travaille. Tout cela vient avec la forme physique. … Je n’étais pas du tout fatigué à le suivre partout et à contester tous ses tirs. C’est un grand joueur, et je pense avoir fait du bon travail ce soir. »

Les Wolves se dirigent maintenant vers le septième match de dimanche avec une chance d’atteindre la finale de conférence pour la première fois en 20 ans.

« Ce sont les champions en titre, donc ce sera super difficile », a déclaré Edwards. « Ils sont à domicile. Leur public est incroyable. Ça va être super bruyant. Mais en tant que compétiteur, c’est l’un des meilleurs sentiments du monde. … Je suis super excité. Je suis super heureux. Je suis prêt à jouer. »

Les Nuggets semblent aussi prêts.« Tout est une question de mentalité maintenant », a déclaré Murray. « Tout est derrière nous, tous ces matchs dont nous parlons sont tous derrière nous. Maintenant, c’est juste dimanche, qui gagne ces 48 minutes et comment nous allons faire cela. »

 

Crédit photo : Brad Rempel-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires