L’interview de Teddy Riner dans le cadre de la campagne « That’s Game » de la NBA

par 5 minutes de lecture
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

Dans le cadre de la campagne « That’s Game », Teddy Riner, double médaillé d’or olympique et huit fois champion du monde, est la voix off de la campagne pour le marché français. Le premier spot de 60 secondes (Version Mondiale et Version Teddy Riner) revisite des moments forts en NBA qui ont inspiré des communautés de fans dans le monde entier. Teddy prête, également, sa voix pour le second spot pour le début des play-offs (Version Mondiale et Version Teddy Riner). 

Quand est-ce que tu as commencé à suivre la NBA ? Quels sont tes premiers souvenirs ?

J’ai commencé à suivre la NBA au temps de Michael Jordan. Je crois que Michael Jordan a marqué plusieurs générations. J’ai découvert le basket à ce moment-là, grâce à mon père, après grâce à mon frère qui faisait du basket et puis moi parce que je suis un amoureux du sport aujourd’hui.

Tu as une équipe préférée ? Si oui, laquelle et pourquoi ?

Mon équipe préférée actuellement c’est les Warriors, c’est Steph Curry parce que je le connais personnellement et puis c’est un génie. Je crois qu’il n’y en aura pas un deuxième qui marquera autant de trois points ou qui marquera de là où il veut sur le terrain. Donc, oui les Warriors même si cette année ils ne sont pas très bien, mais juste pour Steph je suis pour les Warriors. Et avant ça, pour les Spurs. Mon frero Tony Parker c’est lui qui m’a fait découvrir vraiment l’intérieur de la NBA, j’ai pu voir comment ça se passait, comment les équipes bougeaient en voyages, comment c’était dans les vestiaires, les play-offs… C’était quelque chose de magique de pouvoir vivre pas mal de choses grâce à lui.

Tu prêtes ta voix pour la campagne « That’s Game », qu’est-ce que cela représente pour toi de participer à une campagne NBA ?

Pour moi c’est un honneur puisque que je crois que, quand on connait un peu le sport, la NBA c’est une organisation à part, c’est vraiment l’excellence dans le sport. C’est eux qui ont réussi à faire, je crois, briller un sport qui au départ ne concernait que les Etats Unis, et aujourd’hui qui ne connait pas la NBA ? La NBA c’est l’exemple même de la réussite dans le sport.

Les Play-offs commencent le 22 mai, pour toi qui va au bout cette année et remporte les finales ?

Cette année les play-offs sont très ouverts ! Ce sera très serré. Je ne pense pas que les Warriors ou les Los Angeles (Lakers) vont gagner, c’est compliqué. Ça va se jouer entre les Bucks, les Clippers, je mets quand même LeBron James parce qu’il est capable de refaire la même que l’année passée. New York cette année ils sont pas mal du tout, donc oui il y a pas mal d’équipes c’est compliqué, c’est difficile à dire une équipe en particulier.

Qui aimerais tu voir en finales ?

J’aimerai bien voir New York, j’aimerai bien voir les Bucks aussi parce que je trouve qu’à chaque fois ça se joue à peu et ils mériteraient.

On a vu que tu avais apporté ton soutien à Rudy Gobert pour les votes All Star, échanges tu avec Rudy ou les autres joueurs français pendant la saison ?

Oui bien sûr, il y en a avec qui j’ai connu les bancs à l’INSEP donc forcément on est resté en contact et puis de temps en temps quand je vois un beau match ou du beau jeu, j’envoie un message pour les encourager parce que je sais que la NBA certes c’est beau mais je sais que c’est très difficile d’y accéder, c’est vraiment l’excellence de l’excellence. Jouer tous les deux jours des matchs ce n’est pas facile, ce n’est pas donné à tout le monde donc oui de temps en temps j’envoie des petits messages d’encouragements.

1 an et demi après quel est ton meilleur souvenir du NBA Paris Game ?

Oh woaou, mon meilleur souvenir je crois que c’était juste avant le match avec les Bucks. Ça j’ai adoré, on a rigolé, c’était marrant, je crois que c’est un moment particulier puisqu’on les voit sur le terrain ou dans leur vie de tous les jours assez sérieux et quelques minutes avant le match quand on se brief quand on est en train de préparer cette pré-rentrée sur le terrain, c’est des enfants autant que nous ! Peu importe le sport on est de grands enfants.

La NBA fête ses 75 ans l’an prochain, quel est ton premier et meilleur souvenir NBA ?

Mon meilleur souvenir de la NBA, c’est le dernier All Star Game à Los Angeles. C’est mon meilleur souvenir parce que j’étais dedans, la NBA m’a invité et j’ai pu voir l’intérieur du All Star Game et j’ai trouvé ça juste extraordinaire. Pourquoi extraordinaire ? Parce que j’ai croisé beaucoup de champions, j’ai échangé avec beaucoup de stars. Le respect qu’ils ont pour ce sport les Américains c’est extraordinaire.

Quand ils ont fait rentrer les deux équipes, il y a eu beaucoup d’applaudissements, beaucoup de cris et quand Michael Jordan est rentré, c’est comme si le temps s’était arrêté. Tout le monde s’est levé, respect, et quand t’as tout cet univers qui est là présent et les guests autour avec qui on peut échanger que ce soit chanteur, comédiens.. C’était un super moment oui.

 

(Interview réalisée le 5 mai dernier)

Partager :
Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires