L’expérience de Chris Paul a parlé

par 3 minutes de lecture
chris paul
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Chris Paul et les Suns sont entrés en lice pour conquérir un titre que tout le monde leur promet. Hier soir, CP3 a fait parler son expérience et les Suns ont éviter un piège parfaitement tenu par les Pelicans.

Les Suns ont débuté ce match tambours battant avec une adresse phénoménale dans le premier quart-temps (61.1%). Ils ont mené ce match 1 par pas moins de 23 points devant une foule à guichets fermés de 17 071, mais la Nouvelle-Orléans a ramené l’écart à sept, 80-73, au début du quatrième.

C’est alors que le show Chris Paul a débuté.

Il a marqué 17 des 19 premiers points des Suns au quatrième quart-temps, et il a fait la passe qui s’est terminée par un dunk de JaVale McGee pour les 2 autres points. Chris Paul s’est amusé de la défense des Pelicans, comme un enfant avec ses jouets.

Chris Paul termine la rencontre avec 30 points, 10 passes et 7 rebonds, devenant le joueur le plus âgé de l’histoire des playoffs à enregistrer un match à 30 points et 10 passes, dépassant ainsi Steve Nash selon ESPN Stats & Infos.

Une domination sans partage en première période

Pour ce match 1, ce qu’ont montré les Suns c’est leur capacité à dominer dans tous les compartiments du jeu : défense, shoot à trois points, contre attaque, présence dans la raquette. À tel point que les Pelicans ont été submergés par cette équipe. Ils n’ont pas terminé premier de la conférence Ouest par hasard et l’ont montré hier soir.

Seul ombre au tableau les rebonds offensifs concédés aux Pelicans. Avec 37 points concédés dans le 3ème quart-temps, les Suns se sont sans doute un peu fait peur et ont laissé les Pelicans revenir dans le match. Ils ont su tirer profit des secondes opportunités crées par ces rebonds offensifs.

Les Suns devront poursuivre sur cette voie lors du match 2 pour éviter aux Pelicans de s’ajuster. L’aspect physique du jeu des Suns doit perdurer. il a posé de réel problème à cette équipe de la Nouvelle-Orléans.

Pour NOLA, c’est du côté de l’adresse au tir qu’il faudra résoudre le problème pour éviter de se saborder dès la première moitié de la rencontre.

Partager :
Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires