Pourquoi les Warriors vont remporter le match 6 ?

par 6 minutes de lecture
warriors
par 6 minutes de lecture
Enlever la pub

Les Golden State Warriors ont une chance de remporter le titre de champion NBA 2022 ce jeudi à 03h du matin. Les Warriors mènent 3-2 et devront remporter ce Game 6 au TD Garden de Boston afin d’éviter un Game 7. Ici, nous allons vous expliquer pourquoi les Warriors vont remporter ce Game 6 et ainsi s’adjuger le titre.

Retour sur un Game 5 remporté de manière atypique

Après une masterclass de Steph Curry dans le Game 4 de ces NBA Finals, la série opposant les Boston Celtics et les Golden State Warriors était revenu à égalité sur le score 2-2.

Le Game 5 a eu lieu dans la nuit du lundi 5 juin au mardi 6 juin, toujours à 03h du matin. L’enjeu était capital pour ce match 5 considéré comme déterminant pour s’assurer le titre. Dur d’en pronostiquer un vainqueur : D’un côté les Warriors semblent avoir pris le contrôle de la série après ce match 4, Stephen Curry surperforme au meilleur des moments, de plus la série rebascule au Chase Center mais en face les Boston Celtics savent voyager et n’ont jamais perdu 2 matchs de suite dans ces Playoffs.

Après une première mi-temps maîtrisée par les Dubs, les Celtics tentent une remontée dans le 3ème quart avant même de passer devant, mais au final, les Warriors remporteront ce Game 5 sur le score de 104 à 94 avec un Draymond Green retrouvé mais un Stephen Curry absent et de l’autre côté, un Jayson Tatum un peu trop esseulé dans son meilleur soir d’adresse.

https://www.youtube.com/watch?v=Rrcr1izEENo?start=16

Les Warriors sont soulagés et ont hâte de tenter de plier l’affaire dans ce Game 6, qui aura lieu dans la nuit de jeudi à vendredi, encore à 03h du matin.

Des Warriors aux individualités retrouvées

Alors que nous approchons de la fin de la série et donc de la saison 2021-2022, les Warriors semblent partir plus favoris que les Celtics au moment d’aborder ce match 6.

Tout d’abord sur le plan de la sérénité, les hommes de Steve Kerr ont montré que leur jeu collectif légendaire pouvait fonctionner même en l’absence de leur joueur star, comme en l’atteste le Game 5 de Steph Curry.

Mais en plus de cela, les individualités semblent retrouvées : Klay Thompson, de retour à la compétition après plus de 2 ans d’absence, nous a livré un début de Finals poussif.

L’arrière a toujours scorer au moins 11 points dans cette opposition mais reste sur des pourcentages peu reluisants (6/14 au match 1, 4/19 au match 2, 7/17 au match 3 et 4) et en plus de cela, le joueur ne semblait pas trouver son rythme. Ses courses paraissaient approximatives, ses prises de shoot sans réelle conviction, visuellement l’ancien de Washington State n’y était pas.

Seulement, dans ce match 5, Klay a rangé ses vieux démons et à assurer au scoring en montrant qu’il était très en phase avec son shoot. Thompson signe certainement sa meilleure prestation dans ces Finals avec ses 21 points à 7/14 au tir et 5/11 à 3 points. L’arrière atteint enfin la barre des 50%, son retour aux affaires donne de l’espoir à la franchise Californienne.

De son côté, Draymond Green a abordé sa 6ème série de Finals de la pire des manières. Le soldat des Warriors semblait se parodier en prenant des tirs de loin qui ne lui ressemblaient pas et en récoltant un nombre de fautes bien trop important.

Il devient même le premier jour de l’histoire à être exclu de la rencontre au moins 3 fois pour 6 fautes dans une série de Finals (6 fautes au match 1, au match 3 et au match 5). Au final, l’apport de Draymond sur ces 4 premières oppositions aura été quasi nul (2/12 aux tirs dans le match 1 et 1/7 dans le match 4).

Encore une fois c’est dans ce Game 5, que le numéro 23 des Dubs a su se réveiller. Très volontaire dès le début de match, Green distille la première passe décisive de la rencontre, se jette sur tous les ballons et finit au cercle après une feinte de main à main faisant rugir le Chase Center.

Draymond Green aura beaucoup été benché dans le reste de la rencontre, toujours à cause de son problème de faute. Mais l’intérieur signera, lui aussi sa meilleure rencontre dans ce match avec ses 8 points, 7 rebonds et 6 passes à 50% aux tirs.

Stephen Curry, lui, ne nous a pas habitué à 2 mauvaises performances de suite. Le double MVP aura sûrement une revanche à prendre après ce mauvais Game 4.

Face à cela, la Dub Nation peut partir à Boston pleine de confiance pour essayer de l’emporter jeudi soir.

Steve Kerr semble avoir trouvé les clés défensives face aux C’s

La victoire des Warriors dans ce Game 5, c’est aussi la victoire d’un homme : Steve Kerr.

Le coach de l’année 2016 a réussi à remporter la match-up défensive de ce dernier match, face à la meilleure défense de ces Playoffs. Andrew Wiggins est envoyé en mission pendant 40 minutes sur Jayson Tatum qu’il gêne clairement, notamment en fin de match où les Celtics ne semblent plus voir le jour.

La prestation de Gary Payton II en sortie de banc est tout aussi remarquable. Le joueur de 29 ans est également utilisé par Steve Kerr comme un teigneux défensif. En 18 minutes par match, le jeune Gary est un défenseur à 100% qui va même jusqu’à gêner son adversaire direct sur sa simple course ou prise de position.

Steve Kerr a su s’adapter défensivement. L’utilisation de la zone dans les premières rencontres était mal exécutée et peu adaptée, elle a depuis été rangée aux oubliettes. Les Warriors semblent défendre bien mieux sur un système homme à homme avec 4 autres joueurs qui empêchent les autres de prendre le ballon, forçant ainsi les pertes de balle adverses (18 pour les Celtics dans ce Game 5).

Kevon Looney, qui a été replacé sur le banc lors des 2 derniers matchs, est également essentiel dans ce schéma défensif. Il reste le seul pivot de formation de l’effectif de Golden State et revêt une importance capitale notamment grâce à se prise de rebonds. L’intérieur nous avait surpris en gobant 22 rebonds lors du match 6 des demi-finales de conférence face aux Memphis Grizzlies. Dans cette série, Looney tourne à 7 rebonds et à 1 contre par match.

Encore un peu naïf en attaque sur ses fautes récoltés rapidement, Looney montre à ses coéquipiers qu’il peut assurer leurs arrières de l’autre côté du terrain.

Pour rappel, le match 6 de ces Finals NBA 2022 aura lieu dans la nuit de jeudi à vendredi à 03h du matin. Direction Boston et son TD Garden où les Warriors semblent avoir toutes les cartes en main pour pouvoir l’emporter et ainsi revenir à San Francisco le titre en poche, leur 4ème en 6 Finals.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires