Les Warriors remportent la victoire au milieu de la controverse sur le panier de la dernière seconde

par 3 minutes de lecture
Warriors
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

NBA – Les Golden State Warriors ont remporté une victoire à l’arraché contre le Oklahoma City Thunder vendredi, sur le score de 141-139.

Cependant, la fin du match n’a pas seulement suscité des chants de victoire ; elle a aussi donné lieu à un tourbillon de débats et de discussions sur la légitimité de la dernière action de jeu.

Une fin dramatique

Stephen Curry a réalisé un spectaculaire lay-up à la dernière seconde pour arracher la victoire au Thunder. Sur cette action, Curry a évité avec art la défense imposante de la recrue du Thunder, Chet Holmgren, et a terminé par un finger roll alors qu’il ne restait que 0,2 seconde au chronomètre.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Le jeu a été entaché d’incertitude en raison de la possibilité d’un goaltending par deux joueurs : Draymond Green des Warriors et Josh Giddey du Thunder. Green a d’abord été accusé de goaltending offensif, ce qui aurait empêché Curry de marquer le panier de la victoire. Cependant, après examen, les arbitres ont estimé que le contact de Giddey sur le filet était le véritable coupable, le classant comme une tentative de goaltending défensif et annulant par conséquent la décision initiale.

Le buzz dans les vestiaires

L’après-match a été marqué par la confusion. Le vestiaire des Warriors était en proie à des interprétations diverses de l’événement. Alors que certains avaient l’impression que l’interférence prématurée de Giddey sur le filet avait sauvé le match, d’autres, dont Green lui-même, pensaient que la véritable raison pour laquelle le tir avait été comptabilisé était que Green avait touché le rebord plutôt que le ballon.

Cette conviction a été confirmée plus tard par le chef d’équipe Mitchell Ervin. Dans un rapport d’après-match, Ervin a déclaré :

« Il était clair et concluant que Draymond ne touchait pas le ballon. Bien que Draymond touche le rebord, il ne touche pas le ballon, et le fait qu’il touche le rebord ne fait pas rebondir le ballon de façon anormale, ce qui fait qu’il n’y a pas eu de violation des règles de basketball sur ce jeu ».

Credit: Alonzo Adams-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires