Les Phoenix Suns freinés par les blessures en playoffs

par 3 minutes de lecture
Devin Booker et Chris Paul retournent en playoffs
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Selon Monty Williams, coach des Phoenix Suns, il peut reconnaitre la situation de Chris Paul (par rapport à ses blessures) en fixant son regard. 

« Je vais regarder son visage pour voir si je vois le même regard que je vois généralement de lui tous les soirs », a déclaré Williams avant la défaite 109-95 des Suns face aux Lakers jeudi soir. « Je ne vais pas le mettre en danger. »

«C’est comme ça, vous contrôlez ce que vous pouvez contrôler», a déclaré Paul. « Je sais que je fais tout au quotidien pour me préparer à être prêt à jouer. Quand les choses arrivent, elles arrivent. Tu dois la surmonter et passer outre. »

Le temps presse pour Paul et les Suns de guérir et de retrouver leur niveau de saison régulière. Mais les blessures et CP3, c’est une longue histoire ue le meneur a vécue trop de fois tout au long de sa carrière.

Lors de la finale de la Conférence Ouest 2018, Paul s’est blessé aux ischio-jambier alors que les Houston Rockets tenais au coude à coude les fameux Golden State Warriors. C’était après qu’une blessure aux ischio-jambiers a fait dérailler Paul et les LA Clippers en 2015, et une fracture de la main en 2016, puis une fracture du pied de sa co-vedette des Clippers, Blake Griffin en 2017.

Tant de blessures, chacune si cruellement arrivée au mauvais moment.

« Je ne suis probablement pas le gars à qui parler de choses cruelles. Je sais ce qu’est quelque chose de cruel, ça c’est juste du basket », a déclaré Williams, faisant allusion à un accident de voiture qui a tué sa femme, Ingrid, en 2016. « Je sais à quel point c’est grave. il veut gagner, mais finalement, nous sommes payés pour faire ce que nous faisons, vous avez une belle femme et des enfants avec une carrière au Hall of Fame.

« Il a bien géré ces choses, et je ne doute pas que Chris s’en sortira plus fort et mieux. Mais ce que nous traversons maintenant n’est pas la pire chose au monde. Maintenant, en ce qui concerne sa carrière et son héritage, c’est difficile, et je comprends cela. Être là où il est et comment il a joué pour nous, et ne pas pouvoir jouer au plus haut niveau, c’est difficile. Mais Chris est mentalement fort, il sera capable de gérer et nous aider de la bonne manière.  » a poursuivi le coach des Phoenix Suns.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires