Les Pacers résistent aux 54 points de Giannis Antetokounmpo

par 3 minutes de lecture
Pacers Bucks
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

NBA – Les Pacers ont réussi l’exploit de résister aux 54 points de Giannis Antetokounmpo cette nuit pour s’imposer 126 à 124.

Les Milwaukee Bucks ont subi une défaite déchirante de 126 à 124 face aux Indiana Pacers, malgré une performance monumentale de leur star, Giannis Antetokounmpo. Lors du match de jeudi soir au Fieldhouse, Antetokounmpo a inscrit 54 points, son meilleur score de la saison en NBA, ce qui le place à un point de son meilleur score en carrière.

Ses prouesses ont toutefois été gâchées par des erreurs critiques dans les derniers instants du match.

Les Pacers, emmenés par Tyrese Haliburton (29 points et 10 passes), ont fait preuve de résilience en remontant un déficit de 18 points. Ils ont remporté la victoire grâce à leur attaque sensationnelle depuis le début de saison. Les 26 points et les 11 rebonds de Bennedict Mathurin ont été déterminants dans cette remontée, contribuant de manière significative à la victoire des Pacers.

Cette saison, les Pacers possèdent tout simplement la meilleur attaque en nombre de points inscrit par match avec 126 mais aussi le meilleur rating offensif de la ligue avec 121.5 points par 100 possession.

La soirée d’Antetokounmpo, bien que statistiquement remarquable, a été ternie par huit erreurs. Deux d’entre elles sont intervenues à des moments cruciaux, après le 3 points décisif d’Haliburton à 1:29 de la fin du match. Comme l’a admis Antetokounmpo après-match, ces pertes de balle sont dues au fait qu’il n’a pas tiré au bon moment, ce qu’il attribue en partie à sa fatigue.

Controverses entre entraîneurs et exploits historiques

Pour ajouter au drame de la soirée, les Bucks ont été privés de leur entraîneur principal, Adrian Griffin, pendant une grande partie du match. Griffin a été expulsé à la suite d’une double faute technique dans le troisième quart-temps, une décision qui a déclenché une controverse et une discussion sur les normes d’arbitrage, en particulier en ce qui concerne les joueurs vedettes comme Antetokounmpo.

Lors de ce match, Antetokounmpo a également rejoint un club exclusif mais doux-amer de l’histoire de la NBA. Il est devenu le cinquième joueur à perdre un match malgré 50 points marqués avec 75 % de réussite au tir, et le seul d’entre eux à enregistrer également 10 rebonds. Cette statistique souligne la rareté d’une telle performance individuelle coïncidant avec la défaite d’une équipe.

Malgré les efforts d’Antetokounmpo et l’efficacité générale des Bucks, Milwaukee a manqué le coche dans les moments cruciaux. En particulier, l’échec de Khris Middleton sur un tir à trois points potentiellement décisif à sept secondes de la fin résume le thème de la soirée pour les Bucks : si près du but, mais si loin.

 

Credit: Trevor Ruszkowski-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires