Les Minnesota Timberwolves accrochent la victoire au game 7 dans une remontada historique

par 5 minutes de lecture
Minnesota Timberwolves
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

Les Minnesota Timberwolves ont surmonté un déficit de 20 points contre les Denver Nuggets lors du match 7.

« Il parlait mal, » a déclaré Edwards à ESPN en se dirigeant vers le bus de l’équipe après la victoire 98-90 dimanche. « Il disait à Mike [Conley], ‘J’en ai marre de toi, tu ne peux pas me défendre,’ et tout ça. Je lui ai dit, ‘On reviendra. Tu nous verras à nouveau quand on sera au complet.' »

La déclaration d’Anthony Edwards s’est réalisée dimanche.

Les Minnesota Timberwolves, qui étaient menés de 20 points au troisième quart, ont renversé la situation pour compléter la plus grande remontée lors d’un match 7 des 25 dernières saisons de playoffs, détrônant les Nuggets, champions en titre.

« Ça montre qui nous sommes, » a dit Edwards après la victoire. « Une fois que nous nous concentrons vraiment sur la défense, nous sommes une équipe difficile à battre. »

Les Nuggets, quant à eux, sont devenus la cinquième équipe consécutive championne de la NBA à ne pas atteindre les finales de conférence, et la première équipe de l’histoire de la ligue à mener de 15 points ou plus à la mi-temps d’un match 7 pour finalement perdre.

Comme Edwards l’avait prédit, c’est un effort collectif qui a abattu Denver, avec six joueurs des Minnesota Timberwolves marquant en double chiffre, contre seulement deux pour les Nuggets. C’était nécessaire aussi, Edwards ayant du mal avec un 6-sur-24 aux tirs.

Karl-Anthony Towns, quatre fois All-Star, a mené l’équipe avec une performance impressionnante : 23 points, 12 rebonds, 2 interceptions et un contre. Plus important encore, il a donné une défense individuelle efficace contre le triple MVP de Denver, Nikola Jokic

« Je pense que vous voyez à quel point il est en paix et heureux en ce moment, » a déclaré l’entraîneur des Minnesota Timberwolves, Chris Finch, à propos de Towns. « Il devait faire confiance qu’il ne serait jamais marginalisé. Tous les jeunes joueurs pensent toujours qu’ils peuvent tout faire seuls, mais dans cette ligue, personne ne le peut. »

Jokic a terminé avec 34 points et 19 rebonds mais n’a tiré que 13-sur-28 du terrain et 2-sur-10 à trois points. Murray a marqué 35 points avec 3 passes décisives et 4 pertes de balle.

C’était la cinquième performance de 20 points ou plus de Towns en playoffs, toutes à l’extérieur.

« Ça a été difficile, mec, parce que je ne trouvais pas mon rythme ce soir, » a dit Edwards. « J’ai donc dû faire confiance à mes coéquipiers… Je devais juste faire les bons choix pour le reste du match. Je l’ai fait, et mes coéquipiers ont marqué. Gros merci à eux. »

Les Minnesota Timberwolves ont réalisé une série de 32-9 entre le début du 3e QT et le debut du 4e QT pour prendre le contrôle du match. Alors qu’Edwards a commencé avec 1-sur-9 aux tirs, il a trouvé plus de succès après la mi-temps, marquant neuf points dans le troisième quart.

Rudy Gobert, quadruple Défenseur de l’Année, a ajouté une contribution offensive inattendue dans le quatrième quart, marquant huit de ses 13 points dans ce quart, notamment un fadeway miraculeux sur la tête de Nikola Jokic.

« Je pense que quand Rudy a marqué en se retournant, je me suis dit, ‘Ouais, on les a probablement,' » a déclaré Edwards.

En seconde période, Gobert a aidé les Minnesota Timberwolves à limiter les Nuggets à seulement 37 points à 35,9% aux tirs (19% à trois points) et à les dominer aux rebonds 29-15.

« Ça fait du bien, » a dit Gobert. « Battre une équipe comme la leur, une équipe championne, avec le meilleur joueur du monde, ça fait du bien. »

Minnesota a pris jusqu’à 10 points d’avance dans le quatrième quart sur un tir à trois points d’Edwards dans le coin à 3:05 de la fin, obligeant les Nuggets à appeler un temps mort.

Un contingent bruyant de fans de Minnesota a rempli l’arène avec un chant « Let’s go Wolves! » pour ponctuer le moment.

« C’était génial, » a déclaré Naz Reid, qui a continué d’exceller dans son rôle de Sixième Homme de l’Année avec 11 points en sortie de banc. « Nous avions notre propre section, et ils allaient contre tout le stade. »

Le vétéran des Minnesota Timberwolves, Mike Conley, a ajouté 10 points et 8 rebonds, brisant un record de carrière de 0-4 en matchs 7. Jaden McDaniels, que Edwards a appelé le MVP de l’équipe en playoffs jusqu’à présent, a marqué 23 points sur 7-sur-10 aux tirs avec 6 rebonds, 2 interceptions et un contre.

Le 20e affrontement entre les deux équipes depuis le début de la saison 2022-23 a été un classique et le match le plus captivant de la série. (Seulement deux des six premiers matchs de cette série de deuxième tour avaient été décidés par moins de 10 points, tandis que trois matchs ont eu une marge finale de plus de 25 points.)

« Ce fut une série incroyable, » a déclaré l’entraîneur de Denver, Michael Malone. « Ils nous ont donné tout ce que nous pouvions supporter, et ils ont fini par gagner le match 7 sur notre terrain, ce qui est difficile à avaler. Mais nous reviendrons. »

Les Minnesota Timberwolves sont maintenant à 2-0 dans les matchs 7 de leurs histoire et restent la seule franchise invaincue dans ces circonstances en NBA.

Les Minnesota Timberwolves affronteront les Dallas Mavericks pour représenter l’Ouest en finale NBA. Minnesota accueillera le match 1 mercredi.

Crédit photo : Ron Chenoy-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires