Les Denver Nuggets dominent les Los Angeles Lakers 108 à 103

par 5 minutes de lecture
Los Angeles Lakers
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

Dans le match 2 de la conférence Ouest, les Los Angeles Lakers s’inclinent sur le parquet des Denver Nuggets 108 à 103.

 

Les Los Angeles Lakers sont en difficulté dans cette finale de la conférence Ouest après leur seconde défaite à Denver.

 

Un match fou

 

Le début du match est accroché, aucune équipe n’arrive à se détacher. Les Los Angeles Lakers parviennent néanmoins à la mi-temps avec un petit avantage de cinq points.

L’opposition entre Nikola Jokic et Anthony Davis tourne à l’avantage du Serbe. Davis finit le match certes en double double, 18 points 14 rebonds, mais avec une adresse catastrophique de 26,7 %. Il inscrit un panier à trois points à trois minutes de la fin et pour une raison inexplicable, ses coéquipiers lui donnent des ballons pour tirer à trois points où il connaît trois échecs consécutifs, à un moment clef, dans le money time.

Il est relativement adroit avec un pourcentage de 33 % en carrière, mais il est impossible d’expliquer l’acharnement de tirer à trois points pour un ailier fort et pivot de s’écarter du panier. En fin de match, le joueur est passé à côté de son match à comparer avec les 40 points inscrits lors du premier match.

Les Los Angeles Lakers, comme les Nuggets lors du match 1, se détachent durant le troisième quart-temps. Ils comptent un avantage maximal de 11 points. L’écart n’est pas insurmontable pour les Denver Nuggets. La différence se fait mentalement, Jamal Murray en grandes difficultés depuis le début du match retrouve son adresse en particulier à trois points et il inscrit 23 de ses 37 points dans le dernier quart-temps.

 

Les Denver Nuggets, non seulement, effacent le déficit de 11 points, mais ils creusent un écart de 12 points avant eux aussi de perdre en lucidité et de voir les Los Angeles Lakers revenir à trois points suite à des erreurs sur une remise en jeu et des interceptions signes de la grande fatigue des joueurs et de la perte de lucidité.

Le match ne va pas en prolongation. Au vu de l’intensité déployée de part et d’autre autant physique que mentale, une fin dans le temps réglementaire est plus que louable pour les organismes.

Il ne faut pas oublier que les organismes sont soumis à des efforts supplémentaires en raison de l’altitude, un mile, un peu plus de 1 600 m. Aucun joueur du cinq majeur ne dispute moins de 35 minutes sur les 48 d’un match NBA.

 

Nikola Jokic encore et encore

 

L’ancien double MVP 2021 et 2022 réalise encore une performance majeure avec un second triple double en deux matchs avec 34 points, 24 rebonds et 14 passes. Des statistiques absolument folles et surtout un impact dans le jeu crucial. Il maintient l’équipe dans la course dans les deuxièmes et troisième quart-temps alors même que ses coéquipiers sont incapable de l’aider tant dans les aides en défense que dans la construction du jeu.

Comme nous l’avons vu, Jamal Murray est le joueur qui bénéficie de tout le travail de Jokic en attaque. Sa capacité à attirer la défense sur lui, quel que soit le défenseur proposé, épuisé tant physiquement que mentalement les Los Angeles Lakers. Anthony Davis est sa première victime, puis dans l’ordre Jared Vanderbilt, Rui Hachimura, et même LeBron James.

Ils arrivent dans un premier temps à le maîtriser un peu, mais Jokic possède une intelligence de jeu rare. Il s’adapte à ce qui lui est proposé, il fait plus de passes en cas de prises à deux, pose plus d’écrans en cas d’isolation.  

À lui seul Nikola Jokic explique sur la durée du match la force des Denver Nuggets. Les Los Angeles Lakers sont limités par l’inefficacité de leur base arrière, une nouvelle fois, D‘Angelo Russell et Dennis Schröder sont transparents et n’apportent rien ou presque aux Lakers. Austin Reaves, la révélation de la saison du côté des Los Angeles Lakers, élève une nouvelle fois son niveau de jeu en particulier en fin de matchs avec des paniers à trois points importants.

Il inscrit 22 points, co-meilleur marqueur des Lakers avec LeBron, à 5 sur 9 à trois points soit 55,6 % d’adresse.

La défaite est enfin au niveau des entraîneurs, Mike Malone, celui des Nuggets cherche des solutions et surtout rassure son équipe en leur demandant de se concentrer sur les fondamentaux, le rebond et la défense. Darvin Ham, l’entraîneur des Los Angeles Lakers, semble dépassé et sans solutions en fin de match alors que la physionomie a totalement changé.

 

 

Il s’agit du deuxième match de la série, les Denver Nuggets restent invaincus dans leur salle. Ils mènent par deux victoires à zéro. Les Los Angeles Lakers vont devoir se remettre en question très très rapidement après deux défaites de match tout à fait à leur portée. 

Le prochain match est dans la nuit de samedi à dimanche à la Crypto.com Arena.

 

 

 

 

 

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires