Le Jazz gagne face à des Spurs sans réponses

par 4 minutes de lecture
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

C’est un score sur le score sans appel de 126 à 94 que le Jazz d’Utah domine les Spurs de San Antonio. La petite surprise réside dans le fait que pour la première fois en trois matchs les Spurs mènent au score en début de match. Comme à leur habitude, le Jazz met quelques minutes à prendre la mesure de son adversaire. De plus, Bojan Bogdanovic inscrit 14 de ses 24 points dans le premier quart-temps. Il s’agit du cinquième match consécutif où il marque plus de dix points dans ce même quart-temps. Le Jazz est toujours privé pour le cinquième match de suite de Mike Conley et depuis plus longtemps de Donovan Mitchell.

 

En conférence de presse, le coach Quin Snyder déclare : « Bojan Bogadanovic et Jordan Clarkson sont capables de tout. Ils ont fait les bons choix dans le jeu. Ils sont intelligents.« 

En réponse à une question sur le rythme du match et sur ce qui est le plus important pour lui, il répond : « on essaye de bien jouer, de faire les bons choix, c’est cela qui donne du rythme au match, on n’a pas de préférence. Le plus important, c’est la défense, contrôler le rebond, être discipliné, partager le ballon, créer des espaces.« 

 

Rapidement devant, le Jazz, porté par un Jordan Clarkson des grands soirs avec 30 points en sortie de banc, concède une fois de plus moins de 100 points. En effet, si l’attaque et la réussite au shoot est présente, il n’en demeure pas moins que c’est bien la défense qui fait la différence. La réussite au shoot est de 60 % et 50 % à trois points à la mi-temps. Un 22 à 1 à cheval sur les deux premières périodes crée un écart insurmontable pour les Spurs. Au retour de la pause un huit à zéro conclut la démonstration de jeu collectif du cinq majeur et de Jordan Clarkson. La suite du match est anecdotique tant la différence est grande entre les équipes. Dans une saison aussi dense, le coach Quin Snyder en profite pour faire tourner son effectif et reposer ses cadres.

Bojan Bogdanovic répond à une question sur son rôle en l’absence Donovan Mitchell et Mike Conley : « je me sens bien, on me demande d’être plus agressifs, de prendre plus de tirs. En effet, plus je shoot, plus je travaille et plus je gagne en confiance. Je sais qu’à leur retour, j’aurais moins de ballons, mais la confiance accumulée va m’aider. Je devrai être plus décisif et saisir toutes les opportunités qui se présenteront. »  

À propos des priorités dans le jeu, il ajoute : « La défense est très importante. On essaye de courir le plus possible pour fatiguer l’adversaire, d’être efficace sur le jeu de transition. J’essaye de trouver les shoots les plus faciles. Quand j’ai un match-up favorable, j’en profite et je joue le post up.« 

 

Le futur meilleur sixième homme de la ligue, Jordan Clarkson, auteur de 30 points, six rebonds et quatre passes a insisté comme le coach Snyder sur la défense : « en défense, on a tout fermé. On a travaillé les bases, mais aussi les petits détails qui en playoff font la différence.« 

À notre question sur l’absence de prise à deux sur lui, alors qu’il constitue une menace connue de tous, il nous répond : « C’était bizarre, j’ai vu plein de plan de jeu, mais en effet pas celui-là. Après en playoff il faut s’attendre à tout et se tenir pret à toutes les options. Pour ma part, je serai prêt pour les playoff.« 

En conclusion, le Jazz sweap les Spurs trois victoires à zéro. Les Spurs qui joueront les arbitres dans la course à la première place de la conférence ouest et de la ligue. En effet, leurs deux derniers matchs sont contre les Suns de Phoenix. De plus, ils doivent sécuriser leur place au play-in. Pour le Jazz, le prochain match est une revanche des playoff de l’année passé puisqu’ils affrontent les Denver Nuggets du probable futur MVP, Nikola Jokic. 

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires