L’arrivée de Serge Ibaka est-elle bénéfique pour les Clippers ?

par 3 minutes de lecture
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

C’est officiel, Serge Ibaka s’est engagé auprès des Clippers pour 19 millions de dollars sur deux ans.

L’intérieur hispano-congolais quitte donc les Raptors où il aura passé trois saisons et gagné un titre. Cette arrivée chez les Clippers permet d’ores et déjà de pallier au douloureux départ du Sixth Man of the Year en titre Montrezl Harrell. Il a rejoint les Lakers (n’en déplaise à Pat Beverley) il y a quelques jours déjà.

(Photo by Mike Stobe/Getty Images)

Une compensation obligatoire

Les Clippers, fraîchement orphelins d’une pièce maîtresse de leur rotation (18 points et 7 rebonds pour 27 minutes en 2019-2020), étaient dans l’obligation de remplacer le vide laissé par l’intérieur de 26 ans.

L’arrivée d’Ibaka permet d’apporter du gabarit dans l’effectif (2.13m), mais aussi un véritable two-way player. Au-delà d’être un défenseur intérieur acharné (3 x All-Defensive First Team, Meilleur contreur (2012), 2.16 contres par match en carrière), il constitue un véritable casse-tête pour les défenses adverses. Ibaka est capable de pénétrer, de shooter à mi-distance voire même à trois points de manière efficace (35.7% 3PT en carrière). Le congolais peut sévir dans n’importe quelle situation, que ce soit en isolation au poste bas ou en Pick and Roll.

L’expérience précieuse d’Ibaka

Au-delà de l’aspect technique du joueur, son arrivée à Los Angeles permet aux Clippers de pouvoir compter sur un joueur d’expérience, un champion, un joueur qui connaît les playoffs. Coéquipiers d’une saison en 2019 à Toronto, Ibaka aura encore l’occasion de prouver l’efficacité de son jeu dévastateur en Pick’n’Roll avec Kawhi Leonard.

Habitué à être titulaire jusqu’à l’arrivée de Marc Gasol à Toronto, Ibaka a appris ces deux dernières saisons à restreindre son temps de jeu tout en étant aussi décisif. Joueur agressif et habitué à dominer, il s’inscrit mieux que personne dans l’ADN des Clippers : une Hustling Defense (défense agressive) et une attaque versatile.

Même si tout reste encore à prouver. La dernière campagne de playoffs étant l’illustration d’un diamant brut que Doc Rivers n’a visiblement pas su polir.

Tyronn Lue sera-t-il en mesure de manager ses tempéraments de feu ?

Rappelons que Marcus Morris et Pat Beverley, désormais coéquipiers d’Air Congo sont dans le viseur des arbitres. Les amendes, techniques, bagarres et flagrantes font parties du quotidien mouvementé de ces joueurs. Quoi qu’il en soit, l’effectif des Clippers se solidifie au fil des saisons.

Les arrivées d’Ibaka et de Luke Kennard ne font que confirmer le statut de la franchise au rang de prétendant.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires