LaMelo Ball n’a pas hésité au moment de prolonger à Charlotte

par 4 minutes de lecture
LaMelo Ball
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Prolongé cet été pour 260 millions de dollars sur cinq ans, LaMelo Ball se dit confiant pour l’avenir, entre son retour de blessure et la progression de l’effectif attendue.

 

LaMelo Ball a accompagné Mitch Kupchak, le general manager des Hornets, pour sa première conférence de presse depuis l’officialisation de sa prolongation de contrat. Plus que jamais le visage de la franchise, il a expliqué qu’il était évident pour lui de poursuivre l’aventure au sein de la franchise qui l’a drafté.

Pour ce qui est de ma décision, ça n’a pas vraiment été dur. Toutes mes années ici, j’ai passé du bon temps. La vie n’était pas si mal. Sur le plan basket, c’était plus compliqué. Mais on veut pouvoir vivre ta vie, profiter. Et c’est ce que j’ai fait à Charlotte, donc c’était un super choix que de poursuivre.

Mitch Kupchak, quant à lui, a affiché sa satisfaction d’avoir pu sécuriser l’avenir à long-terme du joueur, qui sert de base dans le projet de développement des Hornets.

On sait ce qu’on a avec un joueur du calibre de LaMelo, son jeu et sa jeunesse, il va s’améliorer en tant que joueur. Il est là tous les jours. Il a certes connu un contretemps l’an dernier, mais il est guéri à 100% et il est sur le terrain à s’entraîner chaque jour pour s’améliorer. Nous n’avons pas eu de succès en tant qu’équipe, et ce qui va changer. C’est notre objectif déclaré. Mais qu’un joueur comme lui revienne avec nous, qu’il choisisse de revenir, c’est enthousiasmant et j’espère que ça l’est pour la ville de Charlotte.

La prochaine étape pour la franchise est que LaMelo Ball aide l’équipe à gagner plus de matchs, afin de rendre Charlotte encore plus attractif.

Ce qui rendra Charlotte plus désirable – même si j’aime LaMelo – ce ne sera pas lui, mais c’est si nous arrivons à remporter des matchs et si nous devenons une franchise qui gagne. Il y aura alors des joueurs qui voudront être draftés par Charlotte, qui voudront être échangés à Charlotte et qui, lorsqu’ils seront free agents, voudront venir à Charlotte. Oui, LaMelo en est un élément important. Comme je l’ai déjà dit, il est notre pierre angulaire. Mais la victoire résoudra tous les autres problèmes.

Parmi les autres points de satisfaction, LaMelo Ball a déclaré qu’il s’était définitivement remis de sa dernière blessure à la cheville. En plus d’être de nouveau apte, le meneur entend se servir de la frustration des années passées, perturbées par les blessures, pour revenir encore meilleur en 2023-24.

C’est clairement frustrant. On a eu des blessures, mais ça booste aussi la motivation pour revenir sur le terrain. Au sujet de la blessure, le docteur a dit que j’étais désormais revenu à 100%. Je suis de retour sur le terrain et j’avance à petits pas, je récupère les choses là où je les avais laissées et j’essaie de tout remettre en place.

LaMelo Ball est aussi enthousiaste au sujet de l’arrivée de Brandon Miller et le retour de Miles Bridges. De quoi offrir plus de densité et de talent à l’effectif de Steve Clifford, qui a terminé le dernier exercice à la 14e place de la conférence Est avec seulement 27 victoires.

L’atmosphère est bonne. On a le retour de Miles Bridges qui a été important. Avec un peu de chance, on va en tirer le meilleur parti cette année et montrer ce qu’on vaut à tout le monde. C’est clairement super d’avoir pu le prendre. C’est comme un petit frère, donc ça va être vraiment cool, et je pense que c’est aussi un très bon joueur, à 2m03, qui peut manier le ballon. Je sens qu’il va parfaitement s’intégrer et que ça va être un super mariage.

Si l’optimisme règne chez les Hornets, il reste beaucoup de travail pour LaMelo Ball et le reste de la franchise pour atteindre leurs objectifs.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires