Les Lakers sont-ils vraiment à une star du succès ?

par 4 minutes de lecture
Los Angeles Lakers
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

NBA – Deux ans de suite que les Lakers connaissent un début de saison difficile avec son lot de blessures et d’incertitude dans le jeu.

L’année dernière, les Los Angeles Lakers avaient débuté la saison de manière cataclysmique avec un bilan de 2-10. beaucoup avaient alors vu une implosion à venir de l’équipe qui pourtant s’est qualifié pour le play-in et sera allé jusqu’en finale de conférence.

Après un recrutement plutôt intelligent, les Lakers se présentent pour la saison 2023-24 avec la ferme intention de revenir avec les même ambitions pour la 21è saison de LeBron James. Mais après 8 matchs, le tableau ne dépeint pas cela. Bien au contraire.

Un bilan médiocre de 3-5 et une défaite qui fait mal face aux Rockets dans la nuit de mercredi à jeudi : tels sont les Lakers 2023-24 à cette heure-ci. Attention, la saison dernière, nous a appris à nous méfier des conclusions trop hâtives les concernants.

Les blessures : première source de frustration

Si les Lakers ne gagnent pas c’est aussi par manque de ressources sur le terrain. Oui, les blessures ont déjà émaillé l’équipe et en particulier, celui qui avait pour objectif de jouer les 82 matchs cette saison : Anthony Davis. Il est sans doute le meilleur joueur de cette équipe à l’heure actuelle. Celui qui représente le futur de la franchise.

Los Angeles Lakers Anthony Davis Credit: Jasen Vinlove-USA TODAY Sports

Il est dominant à la fois défensivement et offensivement et son absence se fat clairement sentir.

Première conséquence : les lakers sont dominés aux rebonds. En l’absence de Davis, Hayes et Vanderblit, les Lakers se sont reposés sur Wood, James et Hachimura et le résultats n’était clairement pas bon : Houstonna dominé les Lakers 57 à 34 au rebonds et notamment sur les rebonds offensifs, menant à des deuxième chance. les Lakers se classent au 30e rang en ce qui concerne les points de seconde chance des adversaires ; ils sont au 5e rang en ce qui concerne les points en contre-attaque des adversaires.

En l’état actuel des chose : il s’agit là du plus gros soucis à régler pour les Lakers. Malheureusement, à part faire revenir les blessés, les Lakers vont avoir des difficultés près du cercle en défense. Et le prochain match face aux Suns, ne devrait pas arranger les choses.

De l’autre côté du terrain, ce n’est pas forcément mieux notamment sur deux aspects : les lancers francs et les shoots longues distances. Mais ces deux aspects sont maîtrisables et ne dépendent pas des blessures éventuelles.

Quelles solutions pour ces Lakers ?

Premièrement, même avec un effectif réduit, Darvim Ham doit changer certaines combinaisons de joueurs. Selon NBA.com, les Lakers ont été dominé de 22,0 points par 100 possessions lorsque le trio Reaves, Russell et Prince était ensemble sur le parquet.

Los Angeles Lakers head coach Darvin Ham Credit: Thomas Shea-USA TODAY Sports

Les Blessures ne vont pas faciliter la tâche d’Ham sur ce premier point bien que le retour de Vanderbilt devrait lui apporter une solution à court terme.

Recruter ?

Les premières rumeurs d’une arrivée d’une troisième star dans la cité des anges font surface. Et Bleacher Report fat état de plusieurs noms : DeMar DeRozan, Kyrie irving, Buddy Hield ou encore Zach Lavine. Un retour d’Alex Caruso semble même envisagé.

Mais est-ce forcément la bonne solution ? Les Lakers ont-ils les assets pour pouvoir faire cela ?

En l’état, le roster des Lakers n’est pas à jeter à la poubelle. Les nouvelles pièces apportées doivent se fondre dans le moule de l’équipe, la cohésion doit aussi se faire. Comme l’a souligné LeBron James, la cohésion ne peut se faire quand il manque les joueurs clés.

La partie offensive est peut très vite tourner. Austin Reaves par exemple, n’est pas au même niveau que la saison passée et cela se ressent. D’Angelo Russell doit vraiment apporter beaucoup plus sinon la trade deadline sera le moment pour lui de quitter, une deuxième fois, le navire Angelino.

Pour la défense, il s’agit plus d’un manque d’envie pour le moment, d’agressivité, mais là encore, c’est une philosophie que Darvin Ham doit inculquer à ses joueurs. Et enfin, prier pour que Davis soit fait de bois et non plus de sucre.

 

Credit: Thomas Shea-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires