L’ajustement de Gordon Hayward se poursuit

par 3 minutes de lecture
Gordon Hayward
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Après son passage à Utah, Gordon Hayward est allé apporter son expérience chez un prétendant au titre NBA.

L’acquisition du vétéran de 14 ans était vue comme un mouvement pour renforcer les aspirations du Thunder en playoffs, mais la transition de Gordon Hayward a révélé une histoire complexe d’adaptation et de résilience.

À son arrivée à Oklahoma City, Hayward a été propulsé dans un rôle significatif au sein de la rotation de l’équipe, témoignage des attentes du Thunder envers leur nouvelle acquisition. Précédemment reconnu pour sa capacité de marquer et de création de shoot, la polyvalence de Hayward en faisait un atout à intégrer rapidement, malgré une absence prolongée du terrain due à une blessure alors qu’il était avec Charlotte.

« J’essaie simplement de faire ce que je peux avec les opportunités qui me sont données », a déclaré Hayward à The Oklahoman  « J’essaie d’aller sur le terrain et de jouer dur quand je suis sur le terrain. J’essaie de ne pas juger en fonction de quoi que ce soit d’autre ».

Cependant, l’intégration n’a pas été sans heurts.

Avec 4,5 points, 2,3 rebonds et 1,7 assistances de moyenne sur 23 matchs avec le Thunder, la performance de Hayward, notamment un minimum de carrière en minutes et en pourcentages de tirs, a ravivé des conversations sur son ajustement et son rôle futur dans la poussée en playoffs de l’équipe.

Cette période d’ajustement a été marquée par des difficultés pour trouver son rythme dans une attaque qui tire fortement parti des talents de Shai Gilgeous-Alexander et de Jalen Williams.

C’est une histoire qui ne concerne pas seulement la préparation physique, mais aussi l’adaptabilité mentale et la recherche de sa place au sein d’un nouveau système. Pour Gordon Hayward, un joueur qui a autrefois obtenu le statut de All-Star et porté des attentes significatives, la phase actuelle de sa carrière est un exercice d’humilité et d’adaptation.

La vision stratégique du Thunder implique Hayward comme une pièce dynamique capable d’impacter le jeu en minutes limitées. Pourtant, à l’approche des playoffs, la question demeure de savoir si la version de Hayward qui a prospéré à Charlotte peut émerger dans le cadre du Thunder.

« Il est évident qu’il serait préférable que je sois ici au début de l’année avec tout le monde », a déclaré Hayward. « Les équipes de toute la ligue vous diront qu’il est difficile de s’adapter à tout le monde lors des transferts de mi-saison. Il faut faire avec ce qu’on nous donne ».

Credit Photo : John E. Sokolowski-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires